Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption - Gens d'affaires

Daniel Létourneau démontre son sens de l'éthique

Daniel Létourneau, une des grosses pointures d’IBM a été arrêtée avec de hauts fonctionnaires et d'autres spécialistes de renom dans le domaine de l'informatique.   La frappe de l’UPAC est majeure.   Au total, un mandat d’arrestation a été lancé contre huit individus qui auraient participé à un stratagème de fraude dans l’octroi d’un contrat informatique de 24 M$ à Revenu Québec.

 

Daniel Létourneau

Abus de confiance

ART. 122

Complot

ART. 465 (1) C)

Fraude de plus de 5 000 $

ART. 380 (1) A)

Complot pour fraude

ART. 465 (1) C)

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a confirmé, l'arrestation du huitième et dernier suspect qui était recherché pour son implication présumée dans une affaire de corruption et de collusion entourant l'octroi d'un contrat informatique du ministère du Revenu.

L'UPAC avait procédé à l'arrestation de sept individus, dont deux employés de Revenu Québec., soupçonnés d'être liés à ce contrat de 24 millions $ attribué à un consortium composé des firmes informatiques EBR et IBM.

Daniel Létourneau, qui se trouvait à l'extérieur du pays au moment des arrestations, fera face à des chefs d'accusation de fraude, d'abus de confiance et de complot pour fraude.

Les sept autres individus feront face notamment à des accusations de fraude, complot pour fraude et abus de confiance. Les faits qu'on leur reproche se seraient produits entre mars 2011 et juin 2014.

L'appel d'offres en question visait l'acquisition d'une plateforme technologique spécifique à la gestion des données d'un environnement informationnel chez Revenu Québec.

Deux des suspects étaient les dirigeants de la firme EBR dont un, Mohamed El Khayat, est le frère de l'un des deux fonctionnaires de Revenu Québec, Jamal El Khaiat.

Mohamed El Khaiat, de même qu'un autre des suspects appréhendés, l'ancien directeur des services informatiques du ministère de la Sécurité publique Abdelaziz Younsi, faisaient déjà face à des accusations depuis le mois de juin dernier dans un dossier similaire au ministère de la Sécurité publique.

Les autres suspects sont Hamid Iatmanene , de Revenu Québec, Jean-François Robidas, l'autre ex-dirigeant de EBR, et trois employés de IBM, Patrick Fortin, Gilles Gariépy

Dans les heures suivant les premières arrestations, le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, avait indiqué qu'un premier recensement auprès du plus important donneur d'ouvrage informatique au gouvernement, le Centre de services partagés du Québec, avait révélé au moins 14 contrats en cours avec Informatique EBR et 24 autres contrats en cours avec IBM, qui devaient être révisés.

 

Source:   Journal de Québec/Montréal pour Québecor Inc.; Journal La Presse pour Power Corporation du Canada.

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 16 mars 2015

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Des gens d'affaires
mêlés à des histoires douteuses sur le plan de l'éthique

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Vers la Fiche:
Corruption et Éthique