Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

Arthur-T. Porter, Cour suprême du Panama, Prison, extradition, Canada, Panama, Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Corruption & éthique - Gens d'affaires  - Arthur T Porter

La vie du Dr. Arthur Thomas Porter en prison

Tout s’achète dans cette prison du Panama où le Dr Arthur Thomas Porter, le bon ami du Dr Philippe Couillard, combattait son extradition vers le Canada. Tout s'achète, mais pas la santé. Le richissime médecin se payait des privilèges dans la prison de La Joya au Panama jusqu'à son hospitalisation le 23 d'avril 2015. Le journaliste et écrivain ontarien Jeff Todd, qui est en contact étroit avec la famille de Porter et son avocat, et qui jusqu'à récemment communiquait avec M. Porter lui-même pour l'aider à écrire ses mémoires, a fait ces révélations sur son compte Twitter. Il affirme que l'hôpital où a été admis l'ancien directeur du CUSM est limité en ressources et ne lui offre pas de traitements pour le cancer. M. Porter a vu son auto-diagnostique confirmé par d'éminents spécialistes et il est atteint d'un cancer du poumon depuis la fin 2012.  Le 30 juin 2015 le centre hospitalier annonçait le décès du Dr. Porter      - JosPublic

Arthur-T. Porter, Cour suprême du Panama, Prison, extradition, Canada, Panama, Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

 

L’énigmatique ex-DG du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), soupçonné d’avoir reçu 11,2 millions $ en pots-de-vin lors de la construction du méga hôpital, a quitté la prison le 23 avril 2015 pour être hospitalisé à l’hôpital "Santo Tomas", selon des informations obtenues de son biographe Jeff Todd. Sa famille serait présentement près de lui pour lui apporter du soutien.

L'ami du Dr Porter, l'oncologiste spécialiste du cancer Karol Sikora est à ses côtés pour superviser les traitements. En janvier 2013, le Dr Porter avait annoncé par communiqué de presse provenant des Bahamas, où il dirigeait entre autres une clinique d'oncologie, qu'il combattait lui-même un cancer de la gorge de stage IV et avait reçu de la radiothérapie.

Les études démontrent que les chances de survie au type de cancer affligeant le Dr Porter sont d'environ 30 pour cent. Depuis le diagnostic il a survécu 26 mois, la plus grande période dans la prison infecte de la Joya au Panama.

Malgré l'emprisonnement et le refus du gouvernement panaméen de lui permettre de vivre à l'hôpital, il avait pu se soigner grâce à des médicaments de chimiothérapie et d’une thérapie moléculaire avec du Crizotinib, un médicament expérimental, pour tenter de survivre à la maladie.  Avant son hospitalisation ses symptômes ont empiré des traitements spéciaux seront nécessaires.

Le 30 mars 2015, un journaliste de la CBC Radio-Canada a fait une entrevue avec le célèbre médecin durant laquelle sa voix était rugueuse et éteinte. Dans le reportage, le Dr Sikora avisait que Arthur Porter en avait pour quelques semaines à vivre s’il n'était pas immédiatement hospitalisé.

 

Sur des photos qui datent de la mi-avril 2015, on voit Arthur Porter couché, l’air faible. Sur la photo ci-dessus le docteur était inconscient et il a fallu lui installer son équipement d'oxygène pour le réanimer, selon un codétenu.

Il n’est pas clair qu'il reviendra un jour en prison. Ou même qu'il reviendra au Québec, où la justice aimerait le faire extrader pour qu’il réponde à ses accusations.

Son avocat dit qu’il va bien, mais selon son compagnon de cellule et meilleur ami en prison, Porter serait sur son lit de mort et pourrait bien emporter ses secrets avec lui dans sa tombe.

«J’ai dû lui installer son oxygène pour le réanimer. Il a perdu 30 livres. C’est surprenant à quel point quelqu’un peut se dégrader rapidement avec le cancer», nous a-t-il confié.

Pendant l’essentiel de son séjour, il dit que Porter a eu un bon moral et était loin d’être déprimé.

Bouteille de rhum

Sur certaines photos que ce détenu originaire de Québec nous a fait parvenir, on voit le docteur célébrer Noël 2013 en prison avec une bouteille de rhum et un repas d'occasion. On le voit aussi fêter la nouvelle année en habit avec son célèbre nœud papillon qu’il affichait fièrement quand il était une véritable vedette au Québec.

Dans une entrevue accordée au bureau de l'Agence QMI, le compagnon de cellule de Porter, emprisonné pour trafic de drogue, explique que le Dr Porter a été en mesure d’adoucir grandement ses conditions de vie grâce à l'argent que lui ont fait transférer ses proches tout au long de son séjour.

«Tout s’achète ici et il faut payer pour tout. C’est un milieu très dur si tu n’as pas d’argent», nous a-t-il dit.

Selon celui qui se fait appeler «Johnny», deux des quatre filles de Porter lui ont rendu visite plusieurs fois. Des virements d’argent ont été faits en provenance des Bahamas, un paradis fiscal où il vivait avant d’être arrêté.

«Il n’a jamais manqué d’argent», dit-il.

Une prison dure

Photos à l’appui, il présente une prison d’un pays sous-développé où les conditions sont extrêmement difficiles.

C’est dans cette prison que l’ancien dictateur du Panama, Manuel Noriega, a été enfermé après l’invasion américaine.

Les détenus qui n’ont pas d’argent doivent coucher sur le plancher de ciment d’un gymnase reconverti, à cause de la surpopulation.

«C’est plus difficile d’avoir des draps propres qu’une bouteille de rhum. On met notre nourriture au-dessus de notre lit pour que les rats et les coquerelles ne la prennent pas», dit le Québécois.

Ils utilisent aussi leur urine pour faire fonctionner les rares toilettes de la prison, qui n’ont pas d’eau courante.

Les cellules sont réservées aux chanceux qui ont assez d’argent pour s’acheter une place... comme Porter.

Johnny dit qu’il a mis deux ans avant de s’aménager une «cellule potable», avec une petite cuisine. Lui et Porter habitent le «penthouse» de la prison, dit-il, l’unité la plus luxueuse et confortable de toutes, au 2e étage avec vue sur les gardes qui approchent.

Arthur Porter a ainsi pu s’offrir des douceurs en prison, comme des bouteilles de rhum et des contacts par cellulaire avec l’extérieur.

Il aurait aussi réussi à s’attirer la faveur des autres détenus en leur prodiguant des soins gratuitement.

«Presque tous les détenus dans notre unité sont colombiens et ils ne connaissent pas son histoire incroyable», dit-il.

Il est vraiment malade, selon un codétenu

Même s’il a partagé une cellule minuscule avec le Dr Porter pendant presque deux ans, le codétenu Johnny dit ne pas avoir réussi à percer tout le mystère d’Arthur Porter.

Par exemple, il dit avoir demandé à plusieurs reprises pourquoi Porter préférait rester en prison au Panama plutôt que d’être extradé au Québec où il aurait droit à de meilleurs soins.

«J’ai toujours eu des réponses évasives», dit-il.

Il n’exclut pas la possibilité que Porter garde encore quelques très bonnes cartes dans son jeu, qui pourraient nuire aux pouvoirs en place.

Cheminement incroyable

Il qualifie le cheminement de Porter d’«incroyable».

Né en Sierra Leone, il a réussi à devenir oncologue, à décrocher un poste prestigieux au CUSM, à être nommé au Conseil de surveillance des services secrets canadiens, à fréquenter le gratin québécois et canadien, dont le futur premier ministre Philippe Couillard.

Vraiment malade?

​​​Selon Johnny, il ne fait pas de doute qu’Arthur Porter est vraiment malade.

«Il n’y a aucune chance de guérison, dit-il. Il peut seulement ralentir la progression de la maladie. Il est atteint par trois cancers: poumon, os, foie».

Selon Johnny, Arthur Porter se fait livrer, des Bahamas, des pilules de chimiothérapie qui ne sont pas accessibles aux autres détenus.

«Ses doses sont très fortes et les réactions secondaires sont différentes en fonction de la dose», dit-il.

Il a dit que Porter était attaché à sa femme et à ses quatre filles et qu’il était triste de ne pas les voir plus. «Il est très attaché à elles», assure-t-il.

Mai 2013 : Porter et sa femme Pamela sont arrêtés lors d’un transit au Panama

 
 

Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

 
 
  • La demande de libération d’Arthur Porter échoue

  • La Cour suprême du Panama maintient Porter en prison

  • La procédure d’extradition vers le Canada se poursuit

13 octobre 2014: L’ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill Arthur Porter a été débouté par la Cour suprême du Panama et demeurera en prison en attendant la fin de la procédure d’extradition visant à le ramener à Montréal pour faire face à des accusations de fraude, corruption et blanchiment d’argent dans l’octroi des contrats de construction de ce gigantesque complexe hospitalier.

La Joya, prison au Panama, lieu de résidence temporaire du Dr. Arthur Thomas Porter

Arrêté et détenu au Panama depuis le 27 mai 2013, Porter a utilisé toutes les procédures judiciaires disponibles pour éviter l’extradition. Il a notamment allégué que son arrestation était illégale en raison de son prétendu statut de diplomate du Sierra Leone. Il a également soutenu que le traité signé entre le Canada et le Panama à ce sujet était caduc. Le tribunal a rejeté tous ces arguments et déclaré que son arrestation et son incarcération étaient parfaitement légales.

Dans une décision quasi unanime rendue le 13 octobre 2014, sept des huit juges de la Cour suprême affirment qu’il n’y a aucun fondement à sa demande de libération de la prison de La Joya à Panama où il est détenu. Le tribunal rejette ainsi la requête d’habeas corpus présentée par son avocat Ricardo Bilonick. Ce dernier a vainement tenté aussi d’obtenir une intervention de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies.

Le médecin fugitif et sa femme Pamela Porter ( 01 ) , qui est déjà détenue à Montréal, sont accusés d’abus de confiance, falsification de documents, fraudes dans l’octroi de contrats, de commissions secrètes, de blanchiment de revenus provenant de la criminalité et de conspiration.

Âgé de 57 ans, Arthur Porter a été nommé directeur général du futur centre hospitalier (CUSM) en 2004, avec l’appui de l’ancien sénateur conservateur David Angus, alors président du conseil d’administration de l’institution.

Sa nomination avait par la suite été avalisée par son ami Philippe Couillard, à l’époque ministre de la Santé du gouvernement Charest.

Le choix de Porter avait étonné le milieu de la santé de Détroit, où il travaillait avant d’être recruté par McGill, parce qu’il avait au cours des années précédentes plongé le Détroit Medical Centre dans un gouffre financier. Il s’était d’ailleurs placé lui-même dans un grave conflit d’intérêts. Curieusement, personne à Québec ne semble avoir entendu parler des démêlés de Porter avec son ancien employeur en dépit du fait que la revue l’Actualité médicale et Le Devoir avaient publié des articles faisant état de sa gestion calamiteuse aux États-Unis.

Une fois aux commandes du CUSM Porter a continué d’avoir de bonnes relations avec Philippe Couillard si bien qu’en 2005, celui-ci l’a nommé président du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS). Le directeur du CUSM entretenait aussi des liens avec les autorités fédérales à Ottawa grâce à ses bonnes relations avec le sénateur conservateur David Angus, important collecteur de fonds du parti de Stephen Harper. Cela explique probablement la nomination de Porter, la même année, au Comité de surveillance des activités de renseignements de sécurité (CSARS), l’organisme fédéral qui surveille les espions canadiens. ( 02 )

David Angus Sénateur pour le Parti Conservateur du Canada et administrateur de SNC/Lavalin au moment où Arthur Porter faisait affaire avec l'entreprise

Les deux médecins ont continué à se fréquenter même après le démission de M. Couillard du cabinet et son retrait de la politique en juin 2008. Lorsque Porter sera promu président du CSARS cinq ans plus tard, il n’oubliera pas l’ami Philippe qui deviendra à son tour membre de ce groupe très restreint.

Un an plus tard, en mai 2009, Philippe Couillard est nommé au CA de la Société minière Canadian Royalties et coup du hasard, Porter l’est également. En juin 2010, Philippe Couillard est nommé membre du Conseil privé par Stephen Harper comme son ami Porter l’avait été avant lui.

Finalement, le 22 juin 2010, Philippe Couillard et Arthur Porter fondent le cabinet conseil Porter, Couillard et Associés, une entreprise qu’ils n’auront pas le temps d’exploiter. Les révélations des médias sur les liens de Porter avec l’obscur trafiquant d’armes Ari-Ben Menashe le forcent à démissionner de la présidence du CSARS en novembre 2011. Un an plus tard, le 1er octobre, c’était au tour de M. Couillard de quitter ce comité pour retourner à la politique. Les deux partenaires ont donc décidé, le 4 octobre 2012, de dissoudre Porter, Couillard et Associés.

Ni M. Harper ni M. Couillard n’ont jamais expliqué comment Arthur Porter était passé entre les mailles des filets, tant à Ottawa qu’à Québec, avant de s’enfuir dans son paradis fiscal antillais.

Il appartient maintenant au gouvernement du Panama de décider si les raisons invoquées par le ministère de la Justice du Canada et l’UPAC pour demander l’extradition d’Arthur Porter répondent aux exigences de la loi panaméenne.

Arthur-T. Porter, Cour suprême du Panama, Prison, extradition, Canada, Panama, Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

Prison La Joya au Panama où réside en août 2014 le Dr. Arthur T. Porter, ambassadeur du Sierra Leone, Honorable membre du conseil privé de la reine d'Angleterre au Canada, ex-PDG sur Centre universitaire de santé de McGill à Montréal et ami loyal et à vie, selon lui, de Dr Philippe Couillard. Le 25 mai 2013, dans une poursuite rocambolesque le Dr. Porter et sa conjointe Pamela Mattock sont mis sous arrêt par la police du Panama. Il tentait de rejoindre son pays natal d'Afrique, la Sierra Leone. - JosPublic

Arthur-T. Porter, Cour suprême du Panama, Prison, extradition, Canada, Panama, Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

Sources: Gilles PAQUIN  pour Vigil.net site collectif indépendant. Agence de presse QMI pour Québecor Inc.

Choix de photos, , mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 2 juillet 2015

Arthur-T. Porter, Cour suprême du Panama, Prison, extradition, Canada, Panama, Arthur-T. Porter débouté en Cour suprême du Panama

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

À propos de Pamela Mattock-Porter, la conjointe de Arthur-T. Porter - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

02

Les liens politiques d'Arthur-T. Porter - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires - Haut de page