Retour à : Plan du site -  MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption & éthique - Gens d'affaires - Porter

Arthur Porter et son amitié indéfectible envers Philippe Couillard
Entretien à partir de la prison au Panama

Suite à de nombreuses demandes d'entrevue, voici une courte discussion entre le Dr Arthur Porter et son biographe, Jeff Todd, à partir de la prison La Joya au Panama. L'échange porte sur les élections provinciales qui se déroulent présentement au Québec. Le docteur Porter attend toujours son extradition liée au scandale des pots-de-vin de 22 millions $ pour la construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Outre des accusations de fraude, il est soupçonné de blanchiment d’argent, de recyclage des produits de la criminalité et complot. Philippe Couillard s'est lancé en affaires avec lui après s'être retiré de la vie politique.

 

Texte par Jeff TODD
Biographe

Question: Est-ce que vous êtes offensé par les propos de Philippe Couillard lorsqu'il affirme que vous l'avez dupé?
 
Arthur: les mots m'offensent bien sûr, mais j'imagine qu'ils ont probablement été sortis de leur contexte. Nous avions une saine relation et j'aime à croire que c'est encore le cas. Il y a de quoi être fier de ce que nous avons fait en développant le système hospitalier au Québec. Nous avons travaillé longuement pour nous assurer que l'hôpital, qui est maintenant en voie d'achèvement, soit de première classe. C'est quelque chose dont toute personne devrait être fière. 

Q: Comment qualifieriez-vous votre relation avec Couillard?

Arthur: Philippe et moi nous nous connaissions très bien.

Nous avons passé du temps sociable ensemble. Nous trouvions qu'il était important d'avoir une bonne relation à cause des choses que nous devions faire ensemble au travail. Nous nous aimions bien et avons passé du temps de qualité ensemble et notre intention était de poursuivre ainsi dans cette voie.

Je dirais que notre relation était intime.

Qu'est-ce qui peut faire penser qu'ils sont amis?

Nous parlions d'autres choses que du travail, des choses que nous vivions et de plusieurs sujets personnels sur lesquels je ne préciserai pas ici puisqu'ils sont personnels. Avec les postes que nous détenions, nous n'avions pas beaucoup d'amis. Il est réconfortant à l'occasion de développer des amitiés avec qui tu peux avoir une bonne relation.

Q: Est-ce que vous croyez que Couillard ferait un bon premier ministre du Québec ?

Arthur: Je crois qu'il ferait un bon premier ministre. Une des choses à propos de Philippe c'est qu'il est extrêmement intelligent, versatile et il a une bonne compréhension du monde. Il comprend le Québec, le Canada et le monde. Il est cosmopolitain. Il est flexible et développe de nouvelles idées. Je crois cela très important. Pendant que tu as des idées claires sur la façon de faire les choses, tu as besoin de flexibilité pour changer, écouter et réagir. Il a ces qualités.

Q. Durant la campagne électorale, Couillard a été critiqué pour ne pas assez défendre les droits linguistiques des francophones. Est-ce que vous croyez qu'il est mou lorsqu'il est question de la culture Française, la langue et l'identité ?

Arthur: Je crois qu'il reconnaît une chose, c'est que tu ne peux pas reculer dans l'histoire que le monde est petit. Certains argumentent que les frontières d'Internet sont plus importantes que les frontières des nations.

Être xénophobe, vivre dans le passé avec des barrières linguistiques, ça n'existe plus aujourd'hui à l'âge de Skype, Google et les voyages internationaux. Philippe veut faire avancer le Québec dans cette ère, mais maintenir les racines culturelles qu'il embrasse.

Lorsque nous regardions les hôpitaux au Québec, lorsque Philippe était ministre de la Santé, il reconnaissait être québécois et un francophone convaincu. À l'occasion il prenait des décisions dans le réseau de la santé qui à mon avis désavantageaient le McGill University Healt Center, et il répondait "Ça, c'est le Québec".

Q: Que pensez-vous des tactiques du Parti Québécois ?

Arthur: il y a toujours cette question des Anglais et des Français. Tu dois tirer une ligne et ne pas voir les deux. Ils veulent te placer dans un coin. Je suis fier qu'il ne se laisse pas pousser dans le coin.

Q: Pourquoi vous et Couillard avez décidé de lancer une firme de consultation ensemble?

Arthur: Nous finissions tous les deux une carrière et regardions vers la prochaine. J'avais complété ce que je voulais faire au Centre hospitalier universitaire de McGill (MUHC), et il devait décider s'il voulait ou non continuer dans l'arène politique ou dans le monde des affaires commerciales. Nous avions tous les deux un sens de l'internationalisme. Il avait travaillé en Arabie Saoudite et avait beaucoup de liens politiques internationaux. Moi aussi j'avais beaucoup de liens politiques internationaux. Nous trouvions qu'il était utile de mobiliser toutes nos expériences dans une firme de consultation lorsque le temps serait propice. Et le temps fut propice lorsque je quittais le MUHC. Alors nous avons mis les choses en marche. Nous n'avons jamais activé la compagnie, parce que j'étais encore lié au MUHC et je voulais attendre que ces liens soient coupés.

Q: À quel point le MUHC et autres étaient au courant de vos autres intérêts d'affaires?

Arthur: Le conseil d'administration du MUHC était au courant de tout. J'ai toujours dévoilé tout ce que je faisais officiellement et dans mon rapport annuel au conseil d'administration, et mais CV et les autres documents publics se rapportant à moi étaient disponibles en ligne et ailleurs. N'importe qui voulant connaître mes intérêts d'affaires pouvait le savoir facilement. Croyez-vous que nous aurions choisi le nom "Porter & Couillard" si nous avions quelque chose à cacher?

Q: Est-ce que vous considérez toujours Philippe Couillard comme un ami?

Arthur: Oui, je ne crois pas aux amitiés "que par beau temps".

Cliquer ici pour le texte original en anglais: Cliquez ici pour avoir accès au texte original en anglais

 

Source: Site internet du biographe Jeff Todd pour Arthur T. Porter

Choix de photos, mise en page, titrage et traduction par : JosPublic
Publication : 2 avril 2013

 

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet: