Moteur de recherche en page d'accueil et des milliers de titres en archive

 

Retour à :  Plan du site -   Entrée de MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption - Employés.es de l'État

Informatique au ministère de la Justice du Québec:
collusion et corruption sous la loupe de l'Unité permanente anticorruption

Normand Laberge: ses conflits d'intérêts et son déficit d'éthique

Un ex-patron du ministère de la Justice est soupçonné par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) d’avoir été impliqué dans un système de corruption pour l’octroi de millions de dollars en contrats publics à deux firmes informatiques.  

Cet ancien directeur ne serait pas le seul ex-employé du ministère dans la ligne de mire des forces de l’ordre.   Il s’agit du plus important cas de fraude alléguée dans l’octroi de contrats publics en informatique au Québec.   Ironiquement, l’affaire touche le ministère dont la mission est de maintenir notre système de justice «digne de confiance et intègre».   Le stratagème allégué par l’UPAC aurait aidé la firme montréalaise Dartech et la firme de Québec, CPU Services, à obtenir des contrats publics.

 

Fonctionnaires en conflits d'intérêts

 
 

Normand Laberge, bio au fil du temps

2017

22 mars 2017
Perquisition chez Dartech

Le stratagème en place au ministère de la Justice du Québec allégué par l’UPAC aurait aidé la firme montréalaise Dartech à obtenir des contrats publics.  L’enquête concerne des contrats attribués durant plusieurs années avant 2013.

L’UPAC enquête sur de nombreux contrats totalisant plusieurs millions de dollars. Selon notre recensement, entre 2006 et 2013, Dartech a obtenu près de 12 M$ en contrats avec le ministère de la Justice, son principal et quasi unique client public au Québec.

Le propriétaire de Dartech, Daryl Roberts, serait aussi concerné par l’enquête.

Source - Journal de Québec

 
 

 

 
 
 
 

15 mars 2017
L'UPAC frappe dans une entreprise informatique de Québec

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) a mené une perquisition dans les bureaux de l'entreprise CPU Services à Québec.  Une trentaine de policiers ont pris part à l'opération.   Aucune arrestation n'était prévue.   Des individus devaient être interrogés au cours de la journée par les enquêteurs. 

L'UPAC refuse de confirmer la nature des perquisitions menées à l'entreprise du boulevard du Versant Nord, dans le secteur de Sainte-Foy.   CPU Services se spécialise dans la réparation et l'entretien de matériel informatique.   L'entreprise a obtenu de nombreux contrats du gouvernement du Québec.

En 2009, le ministre du Développement économique de l'époque, Raymond Bachand, avait annoncé l'octroi d'un prêt de 3 millions de dollars à l'entreprise de Québec.

Source - Radio-Canada Information-Québec

 

Après sa carrière au public, Normand Laberge est devenu, en 2008, vice-président de la firme Dartech.

Jusqu’en 2013 ?

Les policiers croient que par son influence, M. Laberge aurait aidé Dartech et CPU Services à obtenir des contrats publics, alors qu’il travaillait au ministère.

Le stratagème aurait aussi perduré après qu’il fut passé au privé.

Un ancien collègue de M. Laberge, au ministère de la Justice et toujours dans la fonction publique, fait aussi partie des individus qui intéressent l’UPAC.

Il n’a pas été possible de savoir ce que le ou les employés du ministère de la Justice impliqués dans ce système auraient obtenu en échange.

L’enquête concerne des contrats attribués durant plusieurs années avant 2013.

L’UPAC enquête sur de nombreux contrats totalisant plusieurs millions de dollars. Selon notre recensement, entre 2006 et 2013, Dartech a obtenu près de 12 M$ en contrats avec le ministère de la Justice, son principal et quasi unique client public au Québec.

Des millions en jeu

Durant la même période, CPU Services en a obtenu six totalisant près de 1,5 M$ avec le même ministère. C’est peu, en comparaison des 50 M$ en contrats publics que la firme a reçus depuis 2009.

Le propriétaire de Dartech, Daryl Roberts, serait aussi concerné par l’enquête.

De son côté, CPU Services soutient toujours que l’entreprise a été visitée par l’UPAC «à titre de témoin» dans un dossier qui ne les vise pas directement.

Le ministère de la Justice n’a pas voulu commenter.

Soulignons qu’aucune arrestation n’a été effectuée dans ce dossier. L’UPAC n’a pas voulu commenter.
 

 

 
 

Siège social rue Chickalo Montréal;
Services de consultation - technologies de l'information;
Premier actionnaire majoritaire et président: Daryl Roberts de Montréal;
Deuxième actionnaire et secrétaire: Darlene Roberts de Montréal
.

 
 

Siège social sur le boulevard du Versant-Nord à Québec
Réparation et entretien d'ordinateurs. Distribution et vente de produits informatique. Intégration sécurité, analyse, installation et maintenance
Premier actionnaire: Lofti Ghattas, président et secrétaire, de Saint-Augustin-de-Desmaures;
Deuxième actionnaire: Sylvain Tremblay, vice-président de Québec;
Troisième actionnaire : TELUS Corporation / TELUS Ventures de Vancouver;
Administrateur: Luc Gagnon de 12e-630 BLVD René-Lévesque W Montréal.

Créé en 1984, CPU Service (aussi propriétaire de CPU Design) est devenue un partenaire important du gouvernement du Québec au fil des ans.   Elle fait partie des joueurs majeurs de la province en services professionnels pour la maintenance, la réparation et gestion d’infrastructure technologique.

Depuis 2009, la firme a obtenu plus de 220 contrats totalisant plus de 50 millions de dollars, a calculé notre Bureau d’enquête a partir des données accessibles sur le registre de l’octroi des contrats publics (SEAO).

La firme compte près de 400 employés à Montréal, Trois-Rivières et Québec, où se situe son siège social. Telus s’est joint à l’actionnariat de l’entreprise récemment.   Les administrateurs inscrits au registre des entreprises sont Lotfi Ghattas, Sylvain Tremblay et Kasra Moozar.

 

Source: Journal de Québec pour Québecor inc.

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 23 mars 2017

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Des gens d'affaires
mêlés à des histoires douteuses sur le plan de l'éthique

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Vers la Fiche:
Corruption et Éthique