Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

Éric Lachapelle travailleur d'élection pour Marie-Andrée Beaudoin
Éric Lachapelle dg de l'arrondissement Ahuntsic et démission
Éric Lachapelle dg de Saint-Jérôme et démissionne
Éric Lachapelle dg de Blainville et démissionne
Éric Lachapelle cumule les indemnités de départ
Éric Lachapelle sollicite des fonds illégaux de Genius ingénierie
 

 

Retour à : Plan du site -  Entrée de MétéoPolitique - Finance - Fiche: Corruption - Employés.es de l'État

Un cumulard d'indemnités de départ
Éric Lachapelle et son éthique nébuleuse

Mentionné à la Commission Charbonneau pour avoir sollicité de l'argent du Groupe Séguin (ingénierie) et avoir reçu de l'argent d'Union Montréal lors des élections partielles de 2004 à Montréal, l'ex-directeur général de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville de la ville de Montréal a été embauché par une mairesse qui lui était redevable puisqu'il avait milité à son élection.  Il a ensuite quitté son poste avec une indemnité de départ de 125 000$ pour deux ans de travail. À peine quelques jours plus tard il était embauché par la ville de Saint-Jérôme au salaire de 130 000$ annuellement.  Il y reste durant quelques années sous la gouverne du maire Marc Gascon (mentionné aussi à la commission Charbonneau) et quitte avec une autre indemnité pour se retrouver à la ville de Blainville.  On parle ici de trois villes mentionnées à la Commission Charbonneau pour des pratiques malhonnêtes.  Il quitte Blainville après 12 mois avec une indemnité de départ de 15 mois 1/2 de salaire (plus de 321 900$).  Depuis 2015 on le retrouve en tant que Directeur général de la municipalité de Saint-Polycarpe.

Voilà un nouveau commerce, "cumulard d'indemnités". Espérons que l'UPAC l'a dans sa mire.   Comme le disait le Père Didace dans le roman de Germaine Guèvremont, "Le Survenant": "Cré race de Monde" 
                                                                                                               - JosPublic                      

Fonctionnaires en conflits d'intérêts

Éric Lachapelle travailleur d'élection pour Marie-Andrée Beaudoin
Éric Lachapelle dg de l'arrondissement Ahuntsic et démission
Éric Lachapelle dg de Saint-Jérôme et démissionne
Éric Lachapelle dg de Blainville et démissionne
Éric  Lachapelle cumule les indemnités de départ
Éric Lachapelle sollicite des fonds illégaux de Genius ingénierie
 

 

 
Éric Lachapelle travailleur d'élection pour Marie-Andrée Beaudoin
Éric Lachapelle dg de l'arrondissement Ahuntsic et démission
Éric Lachapelle dg de Saint-Jérôme et démissionne
Éric Lachapelle dg de Blainville et démissionne Éric Lachapelle cumule les indemnités de départ
Éric Lachapelle sollicite des fonds illégaux de Genius ingénierie
 

 

 

 

Éric Lachapelle au fil du temps

2017

 

13 février 2017
Un système de collusion bien rodé
à Saint-Jérôme

 

Témoignage de l'ex-ingénieur de la ville de Saint-Jérôme devant l'Ordre des ingénieurs du Québec. L’existence même du système de collusion découlait de la «volonté politique» de l’administration de Marc Gascon, selon M. Éric Frigon.  Celui-ci a ajouté que l’ex-maire était non seulement au courant de ce système, mais qu’il en profitait directement.

M. Gascon ne se serait même pas gêné pour s’impliquer personnellement dans des dossiers qui relèvent uniquement des fonctionnaires.  Comme lorsque M. Frigon a décidé d’arrêter d’inviter la firme Tecsult à soumissionner parce qu’il était insatisfait de son travail.  «Comment ça fait qu’on ne donne plus de contrats à Tecsult?» a demandé l’ex-maire Gascon en débarquant un jour dans le bureau de M. Frigon.

Ce dernier a raconté au syndic qu’il est persuadé que c’est la firme en question qui s’est plainte au maire.   Il a également indiqué que l’ex-directeur général Éric Lachapelle et l’ex-DG adjoint Pierre Ratthé étaient déjà venus le voir pour lui signaler que certains contrats n’avaient pas été attribués au bon «gagnant».

Lire la suite - Sur MétéoPolitique

2015

 
 
 
 

8 janvier 2015
Il travaille 12 mois et reçoit une indemnité de départ de 15 mois

Les contribuables de Blainville devront payer l’équivalent de 15 mois et demi de salaire en indemnités de départ, en plus des vacances accumulées, à leur ancien directeur général, lui qui n’a travaillé que 12 mois. Le maire approuve cette décision. Des divergences au niveau de la gestion ont été invoquées par le maire Richard Perreault pour expliquer son départ. «On croyait qu’il était l’homme de la situation. Finalement, ce n’était pas la gestion espérée», a-t-il lâché.

Lire la suite - Sur le Journal de Montréal

 
 

18 février 2015
Une indemnité de départ de 321 900 $ sème la controverse à Blainville

Le maire de Blainville, Richard Perreault, estime avoir conclu la meilleure entente possible avec l'ancien directeur général de la Ville, Éric Lachapelle.

Lire la suite - Sur Radio-Canada Information

2013

23 décembre 2014
Le directeur général de Blainville
quitte ses fonctions

Un an presque jour pour jour après son embauche, le directeur général de la Ville de Blainville, Éric Lachapelle, vient de quitter ses fonctions.

Considérée par plusieurs comme étant audacieuse, la nomination de M. Lachapelle en avait fait sourciller plus d'un du fait que ce dernier avait défrayé les manchettes plus d’une fois au cours des dernières années. À commencer par son embauche à Saint-Jérôme, en 2008, survenue 24 heures après la résiliation de son contrat avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, où il était directeur. La controverse avait à l’époque été alimentée par l’indemnité de départ de 125 000 $ dont il avait bénéficié.

Lire la suite - Sur Nord Info

 
 

29 janvier 2013
Michel Lalonde éclabousse
plusieurs élus municipaux

Michel Lalonde, ingénieur de Genius Conseil, coordonnateur de la collusion et corruption, devant la Commission Charbonneau

Dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, dans le nord de Montréal, c'est le conseiller municipal Jean-François St-Onge qui l'aurait joint après les élections de 2005, en compagnie d'un fonctionnaire municipal, Éric Lachapelle, directeur de l'arrondissement.

À la différence d'autres élus locaux qui demandaient généralement une somme fixe, MM. Lachapelle et St-Onge ont expliqué qu'ils voulaient «fonctionner avec un pourcentage» (3%) de la valeur des contrats que Groupe Séguin obtenait de l'arrondissement.

Selon le journal Le Nord du 30 janvier2014, particulièrement pour Lachapelle, Michel Lalonde parle entre autres de deux abonnements de saison, billets de faveur, pour le Canadien de Montréal. Une valeur de quelque 14 000 $.

  Lire la suite - Sur La Presse

 
 
 
 

20 novembre 2013
Éric Lachapelle quitte ses fonctions

Le conseil municipal de Saint-Jérôme a accepté la démission volontaire de M. Lachapelle. Celui-ci ira occuper les mêmes fonctions à la Ville de Blainville.

Lire la suite - Sur L'Avantage

 
 

20 novembre 2013
Un nouveau DG qui a déjà fait jaser

Le nouveau conseil municipal de Blainville a été plutôt audacieux en confirmant, lors de sa première séance, l’embauche d’Éric Lachapelle à titre de nouveau directeur général de la Ville. Celui-ci est bien connu du côté de Saint-Jérôme pour avoir défrayé la manchette à quelques reprises alors qu’il y occupait les mêmes fonctions jusqu’à tout récemment. Éric Lachapelle était en fonction depuis 2008 à la Ville de Saint-Jérôme. Si les relations de travail y ont été plutôt harmonieuses sous sa gouverne, ses cinq ans au sein de l’administration ne se sont toutefois pas toujours déroulés au beau fixe.

Lire la suite - Sur L'Écho de la Rive-Nord

 

2012

 

6 novembre 2012
Le nom du DG de Saint-Jérôme est évoqué à la commission Charbonneau

 

Le nom du directeur général de la Ville de Saint-Jérôme, Éric Lachapelle, a été cité la semaine dernière lors des auditions de la commission Charbonneau sur l’octroi des contrats publics dans l’industrie de la construction. C’est le témoin Martin Dumont, un ancien organisateur en chef du parti Union Montréal, qui a évoqué ce nom alors qu’il était contre-interrogé par l’avocat de cette formation politique au sujet du financement d’une élection partielle en 2004. M. Dumont a dit qu’il avait commencé à s’inquiéter du niveau de dépenses électorales après que Bernard Trépanier, dont le rôle de solliciteur de contributions auprès des entrepreneurs a été mis en lumière à la commission, lui ait remis deux enveloppes contenant chacune 5 000 $ en espèces

  Lire la suite - Sur Hebdos régionaux Laurentides

2011

10 novembre 2011
Saint-Jérôme: le contrat du directeur général renouvelé dans la controverse

Sans grande surprise, mais au terme d'une assemblée passablement mouvementée, le contrat du directeur général de la Ville de Saint-Jérôme, M. Éric Lachapelle, a été renouvelé jusqu'en janvier 2017, en assemblée spéciale (une première assemblée spéciale avait été ajournée).

Comme il fallait s'en attendre, c'est le maire Marc Gascon alors en congé de maladie qui s'est présenté à l'Assemblée et qui a fait pencher la balance en faveur du renouvellement puisqu'il trancha en utilisant son vote prépondérant.

Lire la suite - Sur Journal Le Nord

 
 
 
 
 
 

6 juillet 2011
Le DG de la ville de Saint-Jérôme
dans l'eau chaude

Le directeur général de la Ville de Saint-Jérôme, Éric Lachapelle, se défend de s'être placé dans une situation de conflits d'intérêts en vendant son condo à l'entreprise d'un homme d'affaires qui a proposé à la Ville de construire un aréna privé.

TVA Nouvelles et le Journal de Montréal ont en effet appris que Monsieur Lachapelle et son épouse, Chantal Parent, ont vendu leur condo, en septembre 2008, à la compagnie Marigest Inc., propriété du promoteur Daniel Lefebvre.

Monsieur Lefebvre est aussi propriétaire de la firme Construction Généphi, qui était disposée à construire un aréna privé à Saint-Jérôme.

Construction Généphi devait construire cet aréna en partenariat avec l'entreprise L'Archevêque et Rivest qui, rappelons-le, a effectué des travaux de rénovations à la résidence du maire Marc Gascon.
( 01 )
Le projet d'aréna a finalement été abandonné.

Lire la suite - Sur TVA Nouvelles

2008

15 janvier 2008
Départ de M. Lachapelle : un cadeau aux frais des contribuables

 

Les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville paieront deux directeurs d’arrondissement durant la prochaine année. C’est ce qu’ils ont appris lors du conseil d’arrondissement de la bouche de la mairesse Marie-Andrée Beaudoin qui a répondu du bout des lèvres à leurs nombreuses questions sur le sujet. Loin de renier son complice d’hier, Mme Beaudoin offre un somptueux cadeau à M. Eric Lachapelle : une indemnité de départ d’un an de salaire aux frais des contribuables.

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, était présent à la séance du conseil d’arrondissement.
« Est-ce que c’est ça la gestion responsable de l’administration Tremblay-Zampino ? Il me semble que c’est plutôt un gaspillage éhonté de fonds publics », a-t-il déploré.

Quant aux membres de Projet Montréal dans l’arrondissement, ils sont déçus de la piètre qualité des réponses de la mairesse. Malgré les questions insistantes, Mme Beaudoin n’a pas expliqué pourquoi le contrat de M. Lachapelle a été résilié. Jean-François Desgroseillers, en posant une question relative au chantier sur la démocratie, a déclaré qu’un premier pas en faveur de la démocratie serait que la mairesse de l’arrondissement réponde convenablement aux questions des citoyen-nes.

Source: Parti politique Projet Montréal Communiqué de presse

 

2006

Marie-Andrée Beaudoin (UCIM ex-Union Montréal)

 

Robert Abdallah ( 02 )

 

1er mai 2006
Embauches douteuses à coups
de 100 000$

 

L’Administration Tremblay a embauché des organisateurs politiques et des amis du parti à des postes supérieurs dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville sans aucun appel public de candidatures. Et ça va coûter pas mal cher.

Les contribuables doivent en 2006 payer deux salaires pour le poste de directeur d’arrondissement et deux salaires pour le poste de directeur des Travaux publics, pour un total de près de 500 000 $.

La mairesse de l’arrondissement, Marie-Andrée Beaudoin (UCIM), et le directeur général de la Ville, Robert Abdallah, ont confié la direction de l’arrondissement à Éric Lachapelle, un organisateur politique de Mme Beaudoin, ex-conseiller municipal de Repentigny, au salaire de 106 000 $.

Ils ont ainsi tassé le directeur en poste, Louis Provencher. Celui-ci touchera quand même son salaire de 96 000 $ pour 2006 puisque son contrat se termine à la fin de l’année.

La mairesse a aussi entériné en mars la nomination de Réjean Durocher au poste de directeur des Travaux publics, à 104 000 $ par année, croyant que le directeur en poste, Roger Benhamou, accepterait de « briser » son contrat et de prendre une retraite prématurée. Mais il a refusé.

On a confirmé au conseil d’arrondissement le salaire de M. Benhamou (dans les 90 000 $) pour l’année 2006 et l’administration prévoit prolonger son mandat à la direction des Travaux publics jusqu’à la fin de 2006 pour assurer la transition avec son successeur et pour respecter son contrat.

M. Durocher était cadre à Repentigny et il a été recruté par son ami Éric Lachapelle. Tous deux ont été embauchés sans publication d’appel de candidatures.

Mme Beaudoin a autorisé deux autres embauches politiques, soit celle de Daniel Labrecque au poste de surintendant aux parcs. M. Labrecque provient lui aussi de la pépinière politique de Repentigny, où il est actuellement conseiller municipal.

Enfin, un autre travailleur d’élection, Éric Hamon, a eu la chance de combler un poste qui a été créé sur mesure pour lui, aux activités culturelles. Il est devenu régisseur communautaire ! M. Hamon était jusqu’à récemment l’attaché politique du conseiller municipal Marcel Tremblay, frère du maire et membre du comité exécutif.

Les salaires de Daniel Labrecque et d’Éric Hamon ne sont pas connus mais la facture doit se situer dans les 150 000 $ par année en comptant les avantages sociaux. On frise donc les 700 000 $ cette année dans Ahuntsic-Cartierville pour avoir ouvert la porte à des amis du parti.

Source: Portail Canoë

2004

19 décembre 2004
Eric Lachapelle était impliqué dans l'équipe électorale d'Union Montréal

 

À propos de la campagne électorale de 2004 pour l'élection partielle dans l'arrondissement de ville Saint-Laurent de la ville de Montréal.
Témoin, Martin Dumont:
j'ai reçu de la part de monsieur Bernard Trépanier deux enveloppes contenant chacune cinq mille dollars (5 000$), qui étaient adressées à mes deux adjoints d'organisation, monsieur Daniel Labrecque et monsieur Éric Lachapelle, et monsieur Trépanier m'a tout simplement mentionné, avec ces deux enveloppes cachetées, «S'il vous plaît, veux tu remettre ces deux enveloppes-là à tes deux adjoints?» Et quand j'ai remis les deux enveloppes, les deux adjoints m'ont dit, «Est-ce qu'il y a cinq mille dollars ( 5 000 $) à l'intérieur de ces enveloppes-là?» Je lui ai répondu, «Je ne le sais pas. Ça c'est de l'information que monsieur Trépanier peut vous donner.»

  Transcription de la Commission Charbonneau. Extraits du témoignage du
31 octobre 2012

 

Martin Dumont d'Union Montréal - Témoin à la Commission Charbonneau

 

 

Sources: Selon les médias mentionnés ci-haut

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 15 février 2017

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Des gens d'affaires
mêlés à des histoires douteuses sur le plan de l'éthique

  Politiciens et politiciennes
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Employés.es de l'État
Ayant un sens de l'éthique en conflit avec l'intérêt de l'ensemble de la population

  Vers la Fiche:
Corruption et Éthique

Éric Lachapelle travailleur d'élection pour Marie-Andrée Beaudoin
Éric Lachapelle dg de l'arrondissement Ahuntsic et démission
Éric Lachapelle dg de Saint-Jérôme et démissionne
Éric Lachapelle dg de Blainville et démissionne Éric Lachapelle cumule les indemnités de départ
Éric Lachapelle sollicite des fonds illégaux de Genius ingénierie
 

 

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

À propos de Marc Gascon, maire de Saint-Jérôme - Sur MétéoPolitique

Retour au texte

02

 

À propos de Robert Abdallah, ex-directeur général de la ville de Montréal sous l'administration de Gérald Tremblay - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

Directeur général

Un nouveau directeur général controversé à Saint-Polycarpe  - Sur le Journal Saint-François, 18 novembre 2015

Retour au texte

Retour à : Plan du site -  Entrée de MétéoPolitique - Finance - Corruption - Employés.es de l'État - Haut de page