Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche: Air 

Pollution de l'air - Analyses et Opinions

26       Retour à la liste

Texte par Denise Campillo
citoyenne de Roxton Falls

Les médias, le climat et l'éléphant dans la pièce

Parle-t-on assez des changements climatiques dus à l’action humaine?  En parle-t-on trop?  Fin novembre et début décembre 2015, au moment de la COP21, les médias ne parlaient que de climat et de gaz à effet de serre.  Qu’en est-il maintenant?

 

25      Retour à la liste

Gérard MONTPETIT
citoyen de La Présentation

Automne 2015 - Conférence de Paris sur le climat: désespérantes manoeuvres dilatoires et prise de conscience

En cette période située entre la dinde et la tourtière, il est normal de faire un bilan des évènements marquants de l'année.  C'est vrai également pour la Conférence de Paris sur le climat.  Après l'euphorie de la déclaration finale, j'oscille entre le désespoir et l'espérance lorsque je regarde la portée véritable de cet accord. On pourrait dire qu'il contient de bonnes et de mauvaises nouvelles.

24                Retour à la liste

Par Louise MORAND
 Du Comité vigilance hydrocarbures de l’Assomption

Pollution tous azimuts: gouvernements somnambules, hypnotisés par les pétrolières et les gazières

Le qualificatif de "somnambules" est emprunté à un ouvrage de l’historien Christopher Clark auteur de: Les somnambules. Été 1914 : Comment l’Europe a marché vers la guerre, me semble parfaitement convenir à un état des lieux sur les projets pétroliers et gaziers au Québec. De la même façon que les acteurs du début du XXe siècle se sont acheminés quasi machinalement vers la guerre totale, le monde d’aujourd’hui avance rapidement vers le désastre écologique et climatique, vers la destruction de notre civilisation et peut-être même de la vie sur terre.

23       Retour à la liste

Richard A MULLER
Professeur et chercheur en physique Université de Berkeley

Un négationniste de l'impact humain sur le climat vire capot

Le célèbre climato-sceptique américain Richard A. Muller, professeur de physique à l’université de Berkeley USA, co-fondateur d’un programme scientifique sur l’évolution des températures de la planète vient de battre sa coulpe en expliquant à ses pairs et à ses étudiants que "le réchauffement climatique est une réalité et que les émissions de gaz à effet de serre émis par les activités humaines en sont la cause principale".

22    Retour à la liste

Valérie BORDE
Chroniqueure scientifique

Climat : faites taire Jacques Brassard !

Mesdames et messieurs les scientifiques, comment pouvez-vous accepter de vous faire insulter à pleines pages dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec par Jacques Brassard, ancien député, ministre péquiste dans le gouvernement Bouchard aujourd’hui proche du Réseau Liberté Québec, qui dans sa dernière chronique sur l’astrologie climatique accuse les chercheurs d’être incompétents et et malhonnêtes.

21    Retour à la liste

Expropriations violentes de paysans victimes de la bourse du carbone et de la chasse aux milliards « verts » des boursicoteux. Des Québécois tentent de profiter de la même bourse

En revendiquant une bourse du carbone à Montréal les québécois François Rebello, Stephen Guilbeault, Stéphane Dion, Richard Bergeron, Pierre-Marc Johnson, Thomas Mulcair et Jean Charest oublient les effets pervers de la spéculation sur la pollution. C'est ainsi que des paysans paient déjà la note

20     Retour à la liste

Chems Eddine CHITOUR
Ingénieur enseignant à l’École Polytechnique d’Alger

Urgence de la sobriété énergétique « Peut-on ou doit-on choisir entre la peste du nucléaire et le choléra des énergies fossiles ? », s’interroge l'ingénieur-enseignant

Il analyse en détail les conséquences de la décision récente de l’Allemagne d’abandonner le nucléaire, et les perspectives pessimistes de l’Agence Internationale de l’Énergie après la publication de très mauvais chiffres des émissions de CO2, il constate l’urgence absolue de la transition aux renouvelables et rappelle l’importance de la sobriété énergétique

19    Retour à la liste

Stéphan TREMBLAY
Ex-politicien du Lac-Saint-Jean

Une grande fumisterie: la bourse de carbone

Lettre publique par Richard HARVEY, citoyen de L’Ascension de la Région Saguenay/Lac-Saint-Jean. Ce dernier dénonce ce marchandage d'actions sans valeur à terme qui permet aux pollueurs de polluer davantage grâce à des gens connus comme Stéphan Tremblay

 
 

 18    Retour à la liste

 

Thierry LIBAERT
Maître de conférences à Sciences-Politique de Paris et
Christophe ROUX-DUFORT
Professeur de management à la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval

GIEC - S'ouvrir ou disparaître (GIEC - Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)

La controverse sur le réchauffement climatique s'est amplifiée. Cette contestation s'attache aux aspects les plus techniques du problème et à la réalité même du changement climatique, mais également au mode de fonctionnement de l'organisation internationale d'études sur le climat, le GIEC, également connu sous son sigle américain IPCC (International Panel on Climate Change). Si le GIEC ne communique pas, personne ne pourra le faire à sa place, ni les entreprises suspectes a priori d'écoblanchiment, ni les politiques qui déplaceront le débat, ni les ONG environnementales. Pourtant parées de toutes les vertus de la légitimité, celles-ci risqueraient d'amplifier un effet boomerang par une perception de collusion militante avec les résultats du GIEC.

 17    Retour à la liste

James HANSEN
directeur du
Goddard Institute de la NASA

Tous les textes de James Hansen sur cette partie du site

 

16    Retour à la liste

Yvan De ROY
Journaliste, rédacteur magazine Basta!

Les marchés carbone, ou comment gagner des millions grâce à la pollution

C’est encore mieux que de transformer le plomb en or. Une poignée d’industries très polluantes ont réussi un tour de force : convertir des millions de tonnes de CO2 en dizaines de millions d’euros, grâce aux systèmes d’échanges des « droits à polluer » mis en place dans l’Union européenne. Un pervers effet d’aubaine que dénonce un rapport listant ces nouvelles grandes fortunes du marché carbone. Et une belle arnaque à venir pour les consommateurs

15         Retour à la liste

Claude ALLÈGRE
Ex-ministre de l'Éducation dans le gouvernement de Lionel Jospin, Claude Allègre est géochimiste de formation. Il a reçu la médaille d'or du CNRS en 1994

Note du Webmestre: Attention aux écrits de ce scientifique à l'éthique large. L'agence Science-Presse nous invite à nous en méfier (1er mars 2010)

Claude Allègre: "Je défends une vision positive de l’écologie"

2 octobre 2009 - Certains le voient comme un "négationniste du climat". Mais l'ancien ministre Claude Allègre maintient: pour lui, les théories sur le réchauffement climatique ne sont qu’une "vaste fumisterie"

La croisade de Claude ALLÈGRE contre la taxe carbone

23 août 2009 - Claude Allègre est un géochimiste et un homme politique français. Ses travaux scientifiques et sa carrière de chercheur ont notamment été récompensés par le Prix Crawford en 1986 et la Médaille d'or du CNRS en 1994. Ses positions sur l'origine et l'évolution du réchauffement climatique, ainsi que sur le développement durable sont très controversées dans les milieux scientifiques

 

14          Retour à la liste

Phil JONES
Climatologue et directeur
d'une branche du GIEC

Climategate : la principale victime reprend la parole

C'est l'homme dont les médias attendaient un signe de vie depuis des mois. Phil Jones, le plus éminent des climatologues, en retrait depuis sa mise en cause dans le « Climategate », répond à la BBC d'Angleterre (équivalent de Radio-Canada) sur les incertitudes des scientifiques quant au réchauffement climatique

 

 13     Retour à la liste

Normand BAILLARGEON
Essayiste et professeur
en sciences de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal

L'échec de Copenhague et la question du réformisme

Je voudrais examiner ici une de ces divergences qui concerne les moyens qu’il conviendrait de mettre en oeuvre pour lutter contre le réchauffement planétaire. Je le fais parce que cette divergence d’opinion, cruciale et inattendue, est instructive; mais aussi parce qu’elle nous donnera l’occasion de réfléchir à une question de stratégie militante qui me semble importante, qui se pose parfois dans les milieux libertaires et qui mérite toute notre attention

12      Retour à la liste

Climat: la crédibilité du GIEC en danger ?
GIEC: Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

Dimanche 24 Janvier 2010  relevé sur les sites internet "Slate" et "Betapolitique" :  «Le président du Giec, Rajendra Pachauri a utilisé de fausses informations, selon lesquelles les glaciers fondaient, pour obtenir des fonds d’une valeur de centaines de milliers d’euros», rapporte le Times Online

 11    Retour à la liste

Scott A. MANDIA
Météorologue et chercheur universitaire

Courriels piratés : la réalité du changement climatique est incontestable

Les données piratées sur le site des climatologues britanniques du Climatic Research Unit (CRU) indiquent de toute évidence que cet institut n’appliquait pas nombre de règles élémentaires requises dans le traitement des données. La lecture du désormais célèbre fichier « Harry_read_me.txt », où un membre de l’équipe chargé des procédures informatiques a archivé le compte rendu de ses travaux, est on ne peut plus édifiante. On peut y suivre au jour le jour ses déboires et ses efforts désespérés pour tenter de reconstituer des résultats à partir d’une masse de données, programmes et procédures hétéroclites et non documentés

 10    Retour à la liste

Corinne LEPAGE
vice-présidente du MoDem, présidente de CAP21 et eurodéputée.

Planète : la société civile ne peut plus compter que sur elle-même, par Corinne Lepage

C'est un échec sur toute la ligne et il n'y a même pas de quoi sauver la face. Il n'existe aucun accord puisque les 192 nations réunies à Copenhague n'ont fait que prendre acte d'un texte sans l'approuver. Il n'y a aucun accord puisqu'il n'y a aucun engagement. Aucun objectif précis dans la lutte contre le réchauffement climatique n'est fixé pour 2050, et a fortiori pour 2020. Et contrairement à ce qu'a annoncé le président Sarkozy, les trois annexes jointes au texte accepté par vingt nations ne seront pas remplies puisque aucun accord n'a été signé

09    Retour à la liste

Pascal LAPOINTE
Pour Agence Science-Presse

Copenhague: 3 ou 4 choses dont on se souviendra

La planète n’a pas assez de qualificatifs négatifs pour résumer la Conférence de Copenhague. Mais celle-ci a tout de même accouché de bébés dont l’avenir est rempli de promesses pour tout le monde —y compris certains des plus féroces adversaires de la lutte contre les changements climatiques

 

 08    Retour à la liste

Johann HARI
Journaliste et écrivain anglais

Les contradictions de Copenhague

Johann Hari dresse un catalogue des contradictions qu’il décèle dans les positions défendues à Copenhague. Les États acceptent sans barguigner de se soumettre aux sanctions de l’OMC, note-t-il, mais l’idée d’une instance de contrôle des émissions a été largement repoussée. Peut-on se satisfaire, au nom de l’urgence climatique, de mesures qui se traduiraient par des ponctions supplémentaires sur le pouvoir d’achat du plus grand nombre et offriraient sans doute à la spéculation un nouveau terrain de jeu ?

 07    Retour à la liste

Michel-François CLÉRIN
économiste Université de Chicago

Les cachotteries de Copenhague

Est-il exact que les intérêts qui promeuvent les thèses du réchauffement climatique et financent ceux qui les exposent sont ceux-là mêmes qui défendent depuis plus de 30 ans la dérégulation et les privatisations financières ?

 
 
 

 06    Retour à la liste

Harvey MEAD
Président fondateur de l'UQCN (Nature Québec) et Ex-Commissaire au développement durable du Québec

 
 

La dette climatique

Personne ne devrait en douter maintenant: il faut établir le prix des services rendus par la nature et faire entrer ce prix dans les calculs économiques. On se rend compte de la valeur des services rendus par les insectes et les oiseaux pollinisateurs quand les abeilles sont décimées par la maladie. Cette perte doit aussi être chiffrée. Elle devient une dette pour ceux qui ont causé la maladie. Qu'en est-il de la dette des pays qui ont émis plus que leur juste part de gaz à effet de serre au cours des cinquante dernières années? Cette question est au cœur des négociations qui se poursuivent en ce moment à Copenhague. Les pays pauvres et bon nombre de pays en développement héritent d'une situation qu'ils n'ont pas créée et dont ils n'ont guère tiré profit dans le passé. Harvey Mead, qui fut Commissaire au développement durable du Québec en 2007 et 2008 fait partie de la courageuse avant-garde qui ose faire face à cette réalité autrement que par le déni

05  Retour à la liste

Jean-Louis BIANCO
est ancien ministre, député et président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence de France

Nous voilà à la dernière phase de négociation sur la réduction d'émissions des gaz à effet de serre à la suite des engagements pris à Kyoto, engagements qui n'ont pas été tenus. Ces engagements valent jusqu'en 2012, ce qui laisse présager une prolongation de la négociation. Voilà donc la négociation la plus dramatisée et la plus médiatisée aussi. Que l'enjeu soit lourd et grave, je n'en doute pas. Aussi me semble-t-il utile de poser la question : que peut penser le citoyen qui lit son journal, regarde les journaux télévisés ? Peut-il se forger son opinion, ne pas avoir l'impression de subir l'événement ?

 

04  Retour à la liste

David SUZUKI
Vulgarisateur scientifique

Le sommet sur les changements climatiques de Copenhague: une réunion cruciale

L’intérêt que suscite le Sommet sur les changements climatiques à Copenhague, au Danemark, en décembre, prend de l’ampleur. Ils sont nombreux à s’interroger sur le sens de ce sommet

 
 

03    Retour à la liste

Gilbert BELZILE agronome et ingénieur de Québec
Alain BRUNEL, Cofondateur de l'AQLPA (Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique)

Bouleversements climatiques - le bilan climatique canadien bien meilleur qu'on le dit. Ce que certains ne veulent pas voir!

Débat sur la question ci-dessus

 

 02    Retour à la liste

Ken NEWMAN
directeur national des Métallos du Canada.

Le syndicat des Métallos veut une loi fédérale qui a des dents

Il demande à Ottawa d’adopter des mesures face aux changements climatiques qui «respecteraient des objectifs environnementaux, qui créeraient des emplois verts partout au pays et qui seraient équitables pour tous les secteurs économiques et toutes les provinces canadiennes»....«Cette lutte [aux changements climatiques] pourrait devenir un outil favorisant la reprise économique et la remise en état du secteur manufacturier dans notre pays, mais seulement si les règles adoptées sont équitables»

01    Retour à la liste

Anne APPLEBAUM
journaliste, écrivaine,

Climat: arrêtez de parler, taxez!

Il est temps que les dirigeants internationaux qui se soucient vraiment du changement climatique aillent de l’avant (j’y inclus au moins les Européens et les Canadiens). L’heure n’est plus aux chamailleries théâtrales

 
 
Pollution de l'air, Changements climatiques, Gaz à effet de serre, Bourse du carbone: Analyses et Opinions, GES; Bourse du carbone, Gaz à effet de serre, Changement climatique, Pollution, écologie, environnement,