James E. HANSEN

ex-directeur du
Goddard Institute de la NASA

04

 

18 juin 2018 - Réchauffement climatique: James Hansen aurait souhaité se tromper

M. Hansen, le climatologue en chef de la NASA en 1988, a averti le monde entier, il y a 30 ans, que le réchauffement de la planète était là et qu'il s'aggravait. Dans une étude scientifique publiée quelques mois plus tard, il a même prévu à quel point il ferait chaud, en fonction des émissions de gaz à effet de serre.

Le monde plus chaud prédit par M. Hansen en 1988 s'est essentiellement matérialisé. Trois décennies plus tard, la plupart des climatologues interrogés s'extasient sur l'exactitude des prédictions de M. Hansen compte tenu de la technologie de l'époque.

03

« Nous devons fixer un prix au carbone »

12 mai 2010 - Interview - De passage à Paris, le climatologue de la Nasa – l'un des premiers à avoir affirmé le lien entre actions humaines et changement climatique – ne mâche pas ses mots et pourfend les climatoseptiques.  Reçu à l'Assemblée nationale de France, il a confié à
« Terra eco » son ras-le-bol de l'inaction politique

02

La fausse solution des quotas carbone

6 décembre 2009 - Les systèmes de quotas et de marché des droits d’émissions, tels que celui adopté par l’Europe en application du protocole de Kyoto, sont-il efficaces ? James Hansen, le directeur du Goddard Institute de la NASA, en doute fortement. Il préconise plutôt la mise en place d’un prélèvement à la source uniformément appliqué sur tous les carburants et combustibles fossiles lors de l’extraction ou de l’importation, et la redistribution entière de ce « dividende carbone » aux ménages. Par son universalité, ce modèle diffère sensiblement de la Contribution Climat Energie (CCE) qui est instaurée à compter du premier janvier 2010 en France

01

La lutte contre le réchauffement climatique est un échec. James Hansen écrit à Barak Obama président des États-Unis-d'Amérique

1er janvier 2009 - Les politiques actuelles visant à limiter les émissions de CO2 par le biais des marchés des droits à polluer sont un échec, constate Hansen dans une lettre ouverte adressée aux époux Obama. Pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique, il suggère au prochain président d’appliquer un moratoire sur les centrales à charbon, de favoriser le développement des technologies nucléaires de quatrième génération et d’instituer une taxe carbone universelle dont les fonds collectés seraient redistribués en tenant compte de l’empreinte écologique et des revenus de chaque foyer.