Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Environnement - Fiche: Air - Regard sur l'air

Lent empoisonnement de la population du quartier de Limoilou à Québec
Québec: pollution de l'air par le nickel - 12 mois de tergiversations politiques
Revue de mai 2013 à mai 2014

Confirmé! Depuis 2012, de la poussière de nickel, à un taux excédant les normes de protection de la santé des personnes, se loge dans les poumons des résidents de Limoilou, et passe librement entre les deux oreilles des politiciens et politiciennes. Alors que les fonctionnaires du Port de Québec s'embourbent dans une complicité de laisser-faire, les pollueurs déposent leurs chèques de paye dans leur ville de résidence à l'abri de leur propre pollution, comme à Stoneham, Lévis, Côte-Saint-Luc et Hampstead (Montréal).

                                                                               Quartier Limoilou de Québec

 

 

 

 

 

 

 

Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

24 mai 2013 -  Pollution dans Limoilou: le fédéral garde ses distances

 

Le gouvernement fédéral, dont relève le Port de Québec, n'a pas levé le petit doigt depuis que des problèmes de pollution de l'air attribuables aux activités portuaires ont éclaté au grand jour.

Environnement Canada, ministère qui veille à l'application de la Loi canadienne sur la qualité de l'environnement, contrôle les émissions de polluants et gère les urgences environnementales, a exigé le dépôt d'une demande d'accès à l'information pour faire le décompte des interventions réalisées sur le site portuaire de Québec.

Le tableau obtenu trois semaines plus tard ne fait mention d'aucune visite, enquête ou action en lien avec les émissions de nickel ou même le nuage de poussière rouge qui s'est abattu sur Limoilou à l'automne. Lire la suite...

2 juin 2013

Un nuage de charbon au-dessus du centre-ville de Québec

 

Après la poussière rouge dans l'air de Limoilou et les quantités de nickel trop élevées dans l'air des quartiers centraux, voilà qu'un nuage de poussière de charbon s'est élevé du port de Québec. Des citoyens.nes réclament une meilleure qualité de l'air dans Limoilou. La situation inquiète les résidants des quartiers situés à proximité du port de Québec. Lire la suite...

3 juin 2013

Port de Québec: le processus d'évaluation environnementale déréglementé par le fédéral

 

Le gouvernement fédéral a relaxé le processus d'évaluation environnementale de telle sorte que l'Administration portuaire de Québec (APQ) n'est plus tenue de réaliser systématiquement des examens préalables pour la quasi-totalité des projets de développement et de construction menés sur les terres fédérales dont elle a la gestion. Lire la suite...

4 juin 2013

Nuage de poussière au Port de Québec: Arrimage blâme la Ville

 

Les canons à eau censés rabattre la poussière au sol lors des opérations de transbordement au port de Québec ne sont pas opérationnels même si cela fait six mois que le Groupe Arrimage en a fait l'annonce. Le retard dans la mise en fonction est imputé à la Ville de Québec, qui a «avisé tardivement» la compagnie que l'eau puisée dans la baie de Beauport était «impropre à l'utilisation».

La Ville de Québec n'a pas obligé Groupe Arrimage à traiter l'eau du fleuve avant de s'en servir pour rabattre la poussière au sol, mais a mis l'entreprise en garde contre les «risques biologiques» liés à son utilisation.

Projeter ces bactéries dans les airs pourrait rendre des gens malades. La mise en garde a été répétée par les fonctionnaires lors d'une rencontre le 26 avril 2013. «Ils [les représentants d'Arrimage] nous ont dit que leurs ingénieurs-conseils en tiendraient compte», rapporte Jacques Perron représentant de la ville, rappelant que le municipal n'a pas de pouvoir de contrainte en la matière.

Labeaume «au bout de sa patience»!

À peine débarqué à l'hôtel de ville, le maire Régis Labeaume avait un message à passer à Arrimage du St-Laurent/Québec.

«Groupe Arrimage», je suis rendu au bout de ma patience avec eux autres. J'ai parlé aux autorités du Port en fin de semaine, j'attends le rapport, mais ça se peut pas là.

Ma position de maire fait que je dois avoir du respect pour une organisation qui amène de la richesse à Québec, mais on peut pas le faire au détriment des gens», a-t-il martelé, après avoir présenté ses nouveaux candidats pour l'élection, à la presse. Lire la suite...

5 juin 2013

Le championnat de la poudre aux yeux
                               par Jean-Simon Gagné

 

Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

8 juin 2013

Le ministère de l'Environnement exige un plan plus détaillé du Groupe Arrimage

 

Le Groupe Arrimage doit retourner à sa table à dessin. Le ministère de l'Environnement juge incomplet le plan d'action environnemental soumis il y a un mois pour éviter de nouveaux épisodes de pollution de l'air à Québec. L'entreprise a jusqu'au 31 juillet pour fournir une première - et longue - série de précisions.

La citoyenne Véronique Lalande, qui a été la première à dénoncer les épisodes de pollution dans Limoilou, s'est réjouie de voir «que le ministère ne se laisse pas berner et monte le ton. C'est ça qu'attend la population».

Selon elle, Groupe Arrimage «a complètement perdu le bénéfice du doute qu'on donne à tout individu, qui a le droit de dire au début : "Faites-moi confiance, on fait tout ce qu'il faut."»

Le fardeau de la preuve a balancé, dit-elle, du côté de l'entreprise qui doit maintenant rendre compte à des experts du gouvernement. «Ils se sont creusé eux-mêmes un beau fossé», lance Mme Lalande. Lire la suite...

Véronique Lalande

14 juin 2013

Le Nouveau Parti Démocratique (NPD) à la défense des citoyens de Limoilou

 

«Le gouvernement canadien est en train de constituer une menace pour la santé publique!», a lancé M. Mulcair lors d'un point de presse où il était accompagné de Véronique Lalande, la citoyenne qui a fondé l'Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec.

«Grâce à l'initiative de Mme Lalande, nous sommes maintenant capables de démontrer que ce que le Parti conservateur niait est en fait la réalité.

La source de la pollution est bien l'entreprise Groupe Arrimage. Et on sait maintenant que c'est du nickel alors que le gouvernement essayait de camoufler le type de minerai en cause», a poursuivi le chef de l'opposition à la Chambre des communes. M. Mulcair s'en est directement pris au ministre Denis Lebel, qu'il souhaite voir tout mettre en oeuvre pour corriger le plus rapidement possible la situation. «C'était vraiment minable de voir le ministre Lebel se cacher derrière le conseil d'administration du Port de Québec, un conseil d'administration de pantins, comme si ça le dispensait de protéger la santé publique.»

Une pétition est lancée, pour exiger l'implication du gouvernement fédéral. Elle est disponible ici

26 juin 2013

Nuage de poussière: Groupe Arrimage empêche une inspection

 

Alertée par deux citoyens, qui ont fourni des photographies prises de Lévis en appui à leur plainte, une intervenante d'Urgence-Environnement a cherché à obtenir un accès aux quais 50 à 53 vers 20h30, soit environ deux heures après les faits allégués. Cela lui a été refusé sous prétexte qu'elle devait d'abord annoncer sa visite et que «rien de grave» ne s'était produit, affirme-t-on au cabinet du ministre de l'Environnement, Yves-François Blanchet. Or, les vérifications du genre d'Urgence-Environnement n'ont pas à être précédées de préavis. Après s'être vu refuser l'accès, l'inspectrice aurait attendu en vain pendant 75 minutes la venue promise d'un représentant du Port. - lire la suite

Raymond Côté (Beauport-Limoilou)

Le député néo-démocrate Raymond Côté a réclamé une enquête du gouvernement fédéral sur la pollution atmosphérique dans la capitale québécoise et «l'impact des poussières toxiques émanant du port de Québec».

Le politicien réagissait à un article du Soleil révélant des taux de nickel très élevés sur des navires amarrés au port de Québec - en moyenne 10 000 fois la norme permise actuellement - dès le début des années 2000.

«Les résultats de l'enquête devront être rendus publics afin de connaître et mesurer leurs effets sur la santé des citoyens», a déclaré le député fédéral. Lire la suite...

27 juin 2013

 Pollution du port de Québec: Girard invité à jouer son poste
 

Véronique Lalande, la citoyenne qui a sonné l'alarme sur les émanations toxiques en provenance du port de Québec, a demandé jeudi à Mario Girard, président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec (APQ), de quitter son poste si les canons à eau devant rabattre les poussières au sol ne sont pas opérationnels en août 2013. Ce dernier a refusé, appuyé par son conseil d'administration.
 «Est-ce que vous souhaitez mon départ, vous là?» a demandé M. Girard.

 «Je souhaite pouvoir vivre en paix dans le quartier que j'ai choisi et qui, en ce moment, me rend malade», lui a répondu la jeune mère de famille.

Le principal intéressé a décliné l'offre. Mario Girard a réaffirmé sa confiance dans le plan d'action de 10 millions $ présenté par Arrimage du St-Laurent (ASL). «On va être là jusqu'à tant que ça fonctionne», a-t-il assuré. Lire la suite...Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

15 juillet 2013

Port de Québec: après la poussière, l'eau rouge...

 

Après la poussière rouge de l'automne 2012, le Port de Québec a connu un épisode de «ruissellement rouge», à cause d'un bris mécanique. C'est le groupe Vigilance Port de Québec qui a ébruité la nouvelle en envoyant aux médias, une photo montrant la pollution qui s'écoulait directement dans le fleuve. L'image a été prise par ce que le groupe appelle une «vigie», mais il n'a pas été possible d'en apprendre davantage. Lire la suite...

16 septembre 2013

Poussière rouge: Arrimage admet ses torts

 

«On est prêt à prendre nos responsabilités pour un incident qui est arrivé une fois, qui a duré quelques heures en 2012», a indiqué l'avocat du Groupe Arrimage, Michel Jolin. Un aveu que n'est pas prêt à faire le Port de Québec, qui continue à «contester» les allégations par l'entremise de son avocat, Daniel Dumais.

La citoyenne Véronique Lalande souhaite maintenant que le recours collectif s'étende sur trois ans et inclue tous les contaminants retrouvés en quantités excédentaires dans l'air des quartiers centraux. «Quand on a déposé la requête, on avait de la preuve pour l'incident d'octobre. Maintenant, on a de la preuve pour plus que ça. C'est pour ça qu'on demande un amendement.» Lire la suite...

27 septembre 2013

Québec - La contamination au nickel s’étend

 

Le problème de pollution atmosphérique par les métaux lourds ne s’arrête pas au quartier Limoilou à Québec. Des concentrations élevées de nickel ont été mesurées jusque dans le secteur de Vanier, à plus de 5,6 kilomètres du port de Québec. « Si on en a aussi loin que ça avec la même signature, ça veut dire qu’il y en a énormément dans l’air », avance Véronique Lalande, de l’Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec.

Les capteurs du ministère dans Vanier montrent que les concentrations de nickel s’élèvent à 7,6 ng/m3. C’est trois fois moins qu’à Limoilou (21 ng/m3) et inférieur à la norme de la Loi québécoise sur la qualité de l’environnement (12 ng/m3). Toutefois, c’est presque quatre fois plus que le seuil de risque cancérogène utilisé par la Direction de la santé publique (2 ng/m3). Lire la suite...

12 octobre 2013

Terrains fédéraux du Port de Québec: impasse entre le Ministère et le Port

 

L'Administration portuaire de Québec (APQ) refuse que les inspecteurs du ministère de l'Environnement pénètrent sur les terrains fédéraux tant qu'un juge n'aura pas tranché la question de la juridiction, ce qui pourrait prendre plusieurs années.

À moins de convenir d'une procédure sur mesure, seules les urgences environnementales seront honorées. Lire la suite...

16 octobre 2013

Port de Québec: «entrave» contre les inspecteurs provinciaux

 

Le Port de Québec n'a pas seulement averti le ministère de l'Environnement du Québec qu'il n'allait plus recevoir ses inspecteurs. Il leur a effectivement barré la route le 8 octobre 2013, jour où l'inspection annuelle des installations d'IMTT-Québec était prévue. Réitérant son intention d'assurer un suivi des entreprises et des activités du port, le gouvernement provincial évalue les «suites légales» à donner au dossier. Lire la suite...
Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

21 octobre 2013

 Poussière rouge: Mulcair s'indigne de la réaction du fédéral
 

Le chef de l'opposition officielle à Ottawa, Thomas Mulcair, accuse le gouvernement conservateur de ne rien faire pour mettre fin à la pollution de l'air autour du port de Québec et juge «scandaleux» que les inspecteurs du ministère provincial de l'Environnement se voient interdire l'accès aux installations fédérales.

Selon M. Mulcair, rien n'est réglé un an plus tard. Il en parle comme d'un «exemple d'incurie» de la part des conservateurs de Stephen Harper.

«Depuis qu'ils sont arrivés au pouvoir, ils n'ont cessé de couper dans tout ce qui concerne la protection du public».

Dans le cas du port de Québec, le chef néo-démocrate estime qu'il faut faire respecter la réglementation par des compagnies «bien branchées avec le gouvernement conservateur comme le Groupe Arrimage», «qui semblent avoir des laissez-passer pour envoyer de la poussière sur du monde».

«Appliquez les normes, elles sont connues
», insiste-t-il.

«Il s'est dépensé de l'argent au palier provincial et au palier municipal pour essayer de régler le problème, mais zéro cent au fédéral», a d'ailleurs fait remarquer Raymond Côté, député de Beauport-Limoilou, qui a écrit à la ministre des Transports Lisa Raitt, lui demandant d'intervenir.

M. Mulcair a également qualifié d'«arrogant», «scandaleux» et «inadmissible» le fait que l'Administration portuaire de Québec et certains de ses locataires contestent la compétence du ministère de l'Environnement du Québec sur les terrains fédéraux.

«Dans un pays comme le nôtre, quand il y a une juridiction partagée comme en environnement, il faut travailler main dans la main», a martelé l'ancien ministre provincial de l'Environnement, faisant valoir que «malheureusement, la poussière ne s'arrête pas au port, ça se répand sur le voisinage».

«S'ils n'ont rien à cacher, pourquoi barrer la porte?» demande-t-il.

Lire la suite...

22 octobre 2013

 Port de Québec : le ministre Blanchet en colère
 

Le Port de Québec ne peut continuer de refuser l'accès de son site aux inspecteurs de l'Environnement du Québec parce qu'il relève des autorités fédérales, tonne le ministre Yves-François Blanchet. «C'est complètement ridicule!» «C'est comme si une banque ne laissait pas rentrer la Sûreté du Québec sous prétexte que les banques sont de juridiction fédérale», a tempêté le ministre de l'Environnement. Lire la suite...

23 octobre 2013

L'air de Limoilou «bon» 1 jour sur 3... et «mauvais» 1 jour sur 10

 

André Bélisle de l'AQALPA

Des militants écologistes tentent d'inscrire le dossier de la qualité de l'air à l'agenda des politiques en campagne électorale dans la capitale : nous respirons mieux, mais il resterait encore beaucoup de ménage à faire, surtout dans le quartier Limoilou où le taux de pollution est nocif 1 jour sur 10. Les industries de la région ont grandement réduit leurs émissions toxiques, convient André Bélisle de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique AQLPA.

Il avance néanmoins que le transport routier, l'incinérateur municipal, le port, voire la raffinerie Valero de Lévis souillent toujours l'air que nous inhalons. «C'est sûr qu'on ne peut pas comparer Québec à Shanghai [en Chine]. Mais même si c'est moins pire ici, il ne faut pas baisser la garde Lire la suite...

24 octobre 2013

Port de Québec: le pdg réclame la fin «de la petite politique» et du «salissage».  Poussière: Québec promet un portrait complet dans les prochains jours

 

Le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard, estime que le ministre québécois de l'Environnement, Yves-François Blanchet, fait «de la petite politique» et du «bashing» qui finiront par coûter des investissements et des emplois. «Là, c'est assez le derby de démolition, c'est assez la campagne de salissage, c'est assez l'opération on salit le port, il faut que ça arrête» Lire la suite...
 

Yves-François Blanchet:  «La dernière chose que j'ai envie de faire, c'est de commencer à répondre à ce genre d'intervention. Si on fait des commentaires sur la base du fond, du contenu, des enjeux, de la sécurité des citoyens, la santé des citoyens qui sont mes seules véritables préoccupations, ça va me faire un plaisir de répondre. Mais ma foi, se traiter de noms ne me semble pas une excellente approche», a-t-il laissé tomber. Lire la suite...

25 octobre 2013

 Poussière de nickel: Arrimage a une défense... mais la tait
 

Un coupable? Deux coupables? Un seul, mais pas celui qu'on croit? La compagnie Arrimage du St-Laurent, épinglée par l'Environnement dans l'affaire de la pollution au nickel dans Limoilou, est à ce point convaincue d'avoir trouvé la preuve de son innocence qu'elle donne jusqu'à lundi au ministère pour se rétracter. Mais elle refuse de la rendre publique... Il serait question de «matte de nickel» - qui est essentiellement un minerai partiellement raffiné. Mme Lapointe du Groupe Arrimage, juge fondamental d'étudier ce point, car le seul nickel qui passe entre les mains d'Arrimage au Port de Québec est un minerai nommé pentlandite. Le seul autre locataire du port, la minière Xstrata, qui manipule du nickel sous forme de matteLire la suite....

La seule aide apporté par la Coalition Avenir Québec dans ce dossier:

Le nouvel «alibi» du Groupe Arrimage a eu des échos jusqu'à l'Assemblée nationale, où le ministre de l'Environnement, Yves-François Blanchet, a eu maille à partir avec le caquiste Éric Caire. Ce dernier a accusé le gouvernement péquiste d'avoir voulu protéger Xstrata, une minière qui a récemment annoncé un investissement de 150 millions $ à Matagami.

Il a également laissé entendre que Québec s'en prenait à Arrimage par partisanerie puisque la porte-parole de l'entreprise, Johanne Lapointe, a été candidate pour la Coalition avenir Québec aux dernières élections, et que la citoyenne de Limoilou qui a sonné l'alarme sur la poussière rouge, Véronique Lalande, est la fille d'une ancienne attachée politique péquiste. «J'ai malheureusement moins de disponibilité que le député de La Peltrie pour écouter et reproduire des séries policières américaines et avoir des complots de cette envergure-là», a rétorqué M. Blanchet.

30 octobre 2013

Pollution au port de Québec: tout a été analysé, assure le ministre Blanchet

 

Yves-François Blanchet a assuré mardi que tous les échantillons de nickel provenant du port de Québec, peu importe la forme, ont été analysés par son ministère. Le grand patron de l'Environnement n'a pas manifesté la moindre intention de se rétracter quant à la source de la pollution au nickel dans Limoilou malgré la fin de l'ultimatum du Groupe Arrimage, principale suspecte depuis le printemps. Le ministre Blanchet ne s'est pas fait prier pour revenir sur le conflit l'opposant au principal locataire du Port de Québec et au Port lui-même. Il a parlé d'une «stratégie de relations publiques», de «délire», de «tourbillon qui ne correspond pas aux faits». Lire la suite...

31 octobre 2013

 Labeaume somme Arrimage Québec d'«arriver dans le 21e siècle»

 

Le jour même où Démocratie Québec a choisi de dénoncer son «insensibilité» face à la pollution émanant du port de Québec, le niveau de patience du maire Régis Labeaume a «défoncé».
Il a sommé aujourd'hui Arrimage Québec d'«arriver dans le 21e siècle» et d'investir «l'argent qu'il faut» pour que les opérations de transbordement n'aient aucun impact sur la population.
«Il y a une différence entre le Port de Québec et Arrimage.  Le Port de Québec fait tout son possible, mais il ne peut pas ordonner aux compagnies de faire ce qu'il veut.

Moi, je dirai ceci au Groupe Arrimage: on va leur demander d'arriver dans le 21e siècle. C'est tu possible ça? On va leur dire que les choses ont changé dans notre société», a commenté M. Labeaume en marge de son point de presse de campagne électorale. Lire la suite...

15 novembre 2013

Arrimage Québec s'attaque à Véronique Lalande

 

Groupe Arrimage veut faire taire Véronique Lalande. Une mise en demeure a été envoyée à la porte-parole du groupe citoyen Vigilance Port de Québec. Mme Lalande a eu la surprise de trouver une lettre portant le sceau d'un huissier à son retour à la maison. À son attention, une mise en demeure envoyée par Groupe Arrimage. L'entreprise estime que la citoyenne porte atteinte à sa réputation et la diffame. Lire la suite...

13 décembre 2013

Le Port de Québec «ne collabore pas» au sein du comité de vigilance

 

Six mois après la création du Comité de vigilance des activités portuaires, sa présidente, la conseillère municipale Suzanne Verreault, constate que le Port de Québec «ne collabore pas» et qu'il n'y a «pas de sentiment de confiance» entre les parties. «Je pense qu'ils [les dirigeants du Port] sont dirigés par leurs avocats, qu'ils sont arrêtés beaucoup par le juridique et c'est ce qui les empêche» de travailler avec le Comité, avance la présidente du Comité et conseillère de l'arrondissement de La Cité-Limoilou.

Pourtant, rappelle-t-elle, «tout le monde a tendu la main pour collaborer» lors de la création de l'organisme par le gouvernement provincial et la Ville de Québec à la fin d'avril. Lire la suite...

18 décembre 2013

Groupe Arrimage pressé de se soustraire aux lois sur l'environnement

 

Le rythme habituel des tribunaux ne convient pas au Groupe Arrimage. L'entreprise demande à la Cour supérieure de la soustraire immédiatement à plusieurs dispositions de la Loi québécoise sur la qualité de l'environnement ainsi qu'à la norme de qualité de l'atmosphère pour les composés de nickel afin qu'elle puisse construire et opérer sans gêne dans le port de Québec. Lire la suite...

Contestation constitutionnelle: La requête cible également les pouvoirs d'ordonnance du ministre québécois de l'Environnement ainsi que les sanctions dont une entreprise fautive est passible, pouvant aller de la cessation des travaux à la démolition.

«Le pouvoir de déterminer comment utiliser et développer les terres fédérales, incluant l'érection, l'installation ou la modification d'infrastructures, de structures ou d'appareils, constitue le coeur même de la compétence sur la propriété fédérale publique», selon les avocats de la demanderesse, qui estiment que ce coeur est attaqué. Ils considèrent également que les compétences en matière de navigation et de transport maritime ainsi qu'en matière de transport interprovincial et international sont bafouées par Québec.

7 janvier 2014

La loi s'applique au Port de Québec, selon l'Environnement

 

Le ministère de l'Environnement du Québec garde la tête froide devant les démarches entreprises par Arrimage Québec pour se soustraire à plusieurs dispositions de la Loi québécoise sur la qualité de l'environnement.

«Il n'y a aucun tribunal qui a déclaré que la Loi sur la qualité de l'environnement et ses règlements ne sont pas applicables au port de Québec. Par conséquent, le ministère maintient que la législation environnementale du Québec s'applique dans le port, et on va prendre toutes les mesures requises pour que les compétences soient respectées et pour assurer la protection de l'environnement et des citoyens Lire la suite...

«

Toujours pas d'implication du gouvernement fédéral dont c'est la juridiction
                                          - JosPublic

»
Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

14 janvier 2014

Nouvel épisode de poussière rouge dans Limoilou

 
 

Véronique Lalande et Louis Duchesne ont constaté que les rebords de leurs fenêtres étaient recouverts d'une bonne couche de poussière rougeâtre.

Nouvel épisode de poussière rouge dans Limoilou au cours des derniers jours, selon plusieurs résidants du secteur, dont certains ont porté plainte au ministère de l'Environnement. Le Groupe Arrimage nie tout lien avec ses activités dans le port de Québec. C'est le groupe Vigilance Port de Québec qui a sonné l'alarme à nouveau. De retour de voyage, samedi, le couple formé par Véronique Lalande et Louis Duchesne a constaté que ses rebords de fenêtres étaient recouverts d'une bonne couche de poussière rougeâtre. En pelletant le toit, des traînées de la même couleur sont apparues dans la neige et la glace. Un appel a été fait à Urgence Environnement, qui a dépêché un inspecteur pour cueillir des échantillons de la poussière suspecte. Lire la suite...

15 janvier 2014

Poussière rouge : vérification par le Port de Québec et l'Environnement

 

Le Port de Québec a lancé une vérification interne afin de déterminer si la poussière rouge trouvée dans Limoilou peut provenir de ses installations. Le ministère de l'Environnement, lui, fait analyser les échantillons recueillis avant de se lancer à la recherche d'un coupable. L'administration portuaire va examiner les relevés de ses propres capteurs de poussières, discuter avec Groupe Arrimage et les autres opérateurs du Port, repasser les mouvements de bateaux et de marchandises ainsi que les rapports de sécurité «pour voir si quelque chose qui apparaissait anodin au départ pourrait avoir de l'importance».

Le ministère de l'Environnement a confirmé de son côté s'être rendu dans Limoilou en raison de la présence de poussière rouge sur les biens des résidants et avoir recueilli des échantillons qui font actuellement l'objet d'analyses. «En fonction des résultats, le ministère va évaluer les recours appropriés» et tenter de trouver la source, a mentionné Frédéric Fournier, porte-parole régional. «Il faut voir le contenu pour pouvoir déterminer la provenance.» Lire la suite...

16 janvier 2014

Poussière rouge: un avis d'infraction pour Arrimage Québec

 

Le ministère de l'Environnement du Québec a transmis un avis d'infraction à Arrimage Québec pour avoir émis des contaminants dans l'environnement, soit de la poussière rouge dans le fleuve Saint-Laurent, deux jours avant que des citoyens de Limoilou ne se plaignent d'un voile de même couleur sur leurs maisons et leurs autos. Lire la suite...

19 janvier 2014

La poussière rouge balayée dans la cour du provincial

 

Il revient au gouvernement provincial de traiter le problème des poussières émanant du port de Québec, qu'elles soient rouges ou de nickel. C'est le gouvernement fédéral qui l'affirme, alors que Groupe Arrimage et l'Administration portuaire de Québec (APQ) se disent pourtant soumis à la seule compétence d'Ottawa. Une lettre adressée au Député de Beauport-Limoilou, Raymond Côté du NPD lui fait dire:  «Ça contredit l'interprétation qu'en fait le contentieux de Groupe Arrimage»

La ministre fédérale de l'Environnement, Leona Aglukkaq, écrit que «le minerai de nickel [substance qui nécessite un plan d'urgence] ne fait pas partie des substances réglementées par le ministère en vertu de son Règlement sur les urgences environnementales. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs étant l'autorité compétente en ce qui a trait à la gestion de cette substance, lui seul est en position d'émettre des commentaires sur le plan d'urgence proposé». Lire la suite...

19 janvier 2014

Poussière rouge: le député de Limoilou exaspéré du ping-pong

 

Le député libéral de Jean-Lesage, André Drolet, n'en peut plus du renvoi de balle incessant entre le gouvernement du Québec, le gouvernement fédéral, Groupe Arrimage et le Port dans le dossier de la poussière rouge. «Ça finit par être un peu enfantin tout ça...», se désole le député Drolet. L'élu de Limoilou implore les différents élus et décideurs de mettre de côté la partisanerie et de cesser de rejeter la faute sur autrui. «Il y a quand même des préoccupations importantes. Il faut arrêter de se tirer la balle.»

L'important demeure avant tout de faire en sorte que les citoyens de Limoilou ne se réveillent plus le matin avec de la poussière suspecte dans leurs fenêtres, soutient-il. «Il faut mettre un peu de pression sur les gouvernements respectifs, mettre de la pression sur le système, et que les citoyens soient bien protégés là-dedans», plaide l'élu libéral. Lire la suite...

20 janvier 2014

Poussière rouge : le maire doit d'en mêler, dit Shoiry

 

«C'est la confusion totale dans ce dossier-là. Je pense que la Ville doit s'en mêler. Le maire doit s'en mêler.»

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, demande au maire Régis Labeaume de «se réapproprier le dossier du port de Québec» quelques jours après les révélations sur un nouvel épisode de poussière rouge.

«Si le fédéral n'a pas compétence sur les épisodes de poussière rouge et que ça relève du provincial, ça détruit complètement la thèse selon laquelle seul le gouvernement fédéral a autorité sur le territoire du port de Québec», a commenté M. Shoiry. Lire la suite...

25 février 2014

Maltais promet un portrait «véritable» de la qualité de l'air dans Limoilou

 

Le Comité de vigilance des activités portuaires, la Direction de santé publique et le ministère de l'Environnement ont convenu de mettre leurs efforts et surtout leurs données en commun pour dresser un portrait de la qualité de l'air dans Limoilou et dans les quartiers environnants de la basse ville.

La ministre responsable de la Capitale-Nationale a reçu toutes les parties intéressées à son cabinet.

L'objectif était de dresser un bilan, presque un an après le début des travaux de chacun sur la pollution en provenance du port, et d'explorer des pistes de collaboration.

Agnès Maltais a parlé de produire un portrait «global» et «véritable» de la qualité de l'air. «Qu'est-ce qu'ils respirent, les gens des quartiers de la basse ville? Qu'est-ce qu'ils respirent, les gens dans Limoilou? C'est quoi la charge qu'ils ont sur eux? Et ensuite, une fois qu'on saura vraiment ce qu'ils respirent, quel est l'impact sur la santé?» a résumé la ministre. Lire la suite...

25 mars 2014

Poussière rouge : Québec complaisant envers le Port, selon Khadir

 

Amir Khadir de Québec Solidaire

Le gouvernement du Québec fait preuve de complaisance à l'égard du Port de Québec en ne prenant pas les mesures appropriées pour le dissuader à polluer, dénonce Québec solidaire (QS). La formation politique propose d'instaurer des «redevances dissuasives» aux entreprises qui transitent au port afin d'acheminer leurs matériaux dans la capitale nationale. Cela pourrait motiver le Port à «adopter des mesures plus concrètes et des bonnes pratiques en matière environnementale»,

a soutenu le député QS dans Mercier, Amir Khadir. Il exhorte Québec à entamer des procédures pénales à l'égard de l'autorité fédérale pour les épisodes de poussière rouge et déplore que celui-ci se soit jusqu'à présent abstenu de le faire, préférant plutôt négocier. M. Khadir, était accompagné du candidat de Jean-Lesage, Sébastien Bouchard, et de la porte-parole du groupe citoyen Vigilance Port de Québec, Véronique Lalande.

Celle-ci a été forcée d'expliquer sa présence au point de presse alors qu'elle a toujours juré que son organisation était apolitique. «Je contribuerais avec le démon si ça pouvait aider», a illustré la mère de Limoilou à l'origine de la découverte de la présence de métaux dans l'air de son arrondissement. Mme Lalande a affirmé que Québec solidaire avait été le seul parti à la contacter sur les enjeux liés au Port de Québec. Lire la suite...

1 mai 2014

Limoilou: le nickel encore au-dessus de la limite en 2013

 

Le taux annuel moyen de nickel dans l'air de Limoilou a baissé au cours de l'année 2013, mais est demeuré tous les mois au-dessus de la limite maximale établie par le gouvernement du Québec.

C'est ce qui ressort d'un tableau publié sur le site Web du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). Ce tableau couvre la période allant de mars 2011 à décembre 2013. Il détaille les concentrations moyennes annuelles de nickel mesurées aux stations d'échantillonnage Des Sables et Beaucage.   Lire la suite...

10 mai 2014

Nickel dans Limoilou: «un coup de pouce à la mobilisation»

 

La mise au jour de taux anormalement élevés de nickel dans l'air de Limoilou a eu pour effet positif de sensibiliser à la fois les citoyens, les entreprises et les autorités environnementales et sanitaires à l'importance d'assainir l'air dans les quartiers centraux, constate le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr François Desbiens.
«L'événement du nickel a remis sur la sellette toute [la question de] la qualité de l'air et, selon moi, donné un petit coup de pouce à la mobilisation de nous tous».

Cela fait un an que la Santé publique a publié son avis sur le nickel, qui confirmait des concentrations atmosphériques plus élevées que la norme adoptée par le gouvernement du Québec.

Les médecins évoquaient également des effets possibles sur la santé des citoyens de l'arrondissement de La Cité-Limoilou, surtout des réactions allergiques cutanées, voire de l'asthme. Les risques de développer un cancer étaient toutefois considérés comme minimes, malgré une exposition sur plusieurs années.  Lire la suite...

Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

15 mai 2014

L'environnement fait mal au Port de Québec

 

Le ralentissement économique et les préoccupations environnementales du Port de Québec ont plombé ses profits en 2013.

Le Port conteste la compétence du ministère de l'Environnement du Québec sur son territoire et se défend contre un recours collectif entrepris par des citoyens à la suite de l'épisode de poussière rouge d'octobre 2012.

Des citoyens de Limoilou ont profité de la période de questions pour demander à ce que le transbordement et l'entreposage de vrac se fassent entièrement sous couvert de façon à limiter les poussières dans l'air.

Le président du conseil d'administration du Port, Éric Dupont, accompagnait le président-directeur général, Mario Girard, lors de la réunion publique annuelle au terminal de croisières Ross-Gaudreault.

Leur souhait ne sera pas exaucé. «On ne peut pas toujours tout mettre dans des hangars», a répliqué Mario Girard. Il est revenu sur les mesures phares adoptées après les tempêtes médiatiques de la poussière rouge et du nickel, soit l'installation de capteurs d'air et l'utilisation de canons à eau pour rabattre les poussières au sol. «C'est une forme d'étanchéité», a-t-il fait valoir.

Poussière rouge sur les roues d'une poucette

Pour Véronique Lalande, porte-parole du groupe Vigilance Port de Québec, ces mesures sont loin d'avoir prouvé leur efficacité puisque les Limoulois vivent encore dans la poussière. «Il y a comme une occultation de la problématique actuelle. On veut vraiment se projeter dans l'avenir. On veut vraiment dire que oui maintenant on a compris et tout va bien, tout est réglé. Alors que dans le quotidien des gens, il n'y a absolument rien de réglé», a-t-elle dénoncé, invitant MM. Girard et Dupont à prendre le thé sur sa galerie pour constater de visu ce qu'il en retourne. Lire la suite...

Voilà 12 mois de perdus dans la vie de plusieurs citoyens ou citoyennes qui ont les poumons plus fragiles que d'autres et qui vont intégrer cette poussière de nickel cancérigène dans leur organisme. Personne ne tient compte de leur souffrance, des impacts sur leur famille, ni des coûts que cela représentera pour le système de santé. C'est vrai que ce n'est pas grave pour les Conservateurs et les Gens d'affaires qui voudraient bien le privatiser afin d'être les seuls à en jouir et surtout ne pas payer les impôts nécessaire à sa solvabilité. Nous avons tous compris que c'est trop demander que les gens d'affaires s'enrichissent sans rendre les autres malades.


Commentaire de
JosPublic

Du côté fédéral, la ministre de l'Environnement a trouvé une astuce pour ne pas s'emmêler dans le dossier, en disant qu'elle ne peut retenir l'air au dessus du port qui est de sa juridiction, et donc que c'est au provincial de s'en occuper. Dans le même ordre d'idée les administrateurs du port complices des pollueurs ont trouvé la façon de créer un imbroglio juridico-constitutionnel en contestant la juridiction du Québec en matière d'environnement sur les ports du Québec.

Cette démarche judiciaire prendra des années de débats en cour et ce genre de dossier pourrait facilement se rendre jusqu'en Cours suprême.

Pendant ce temps Régis Labeaume, le maire de Québec joue du "AirGuitar", David Heurtel, le nouveau ministre de l'Environnement se regarde dans le miroir, et la ministre de l'environnement du Canada cherche où planter la queue de l'âne sur la carte du Québec.

Peut-on nourrir à ce point le cynisme de la population sans croire que l'on se prépare de jolies tempêtes ! -
  JosPublic

Qui est Groupe Arrimage - cliquer ici

Sources: Le Soleil/Gesca pour Power Corporation of Canada - Journal Le Devoir pour SPEQ Le Devoir Inc.

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 23 mai 2014

Limoilou, Québec, Nickel, Pollution, air, Limoilou, Nuage rouge, Nickel, pollution au nickel, Limoilou, Québec, Arrimage, Limoilou, Port de Québec, Arrimage, Pollution

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet: