Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Environnement - Fiche: Air 

Pollution de l'air
Regard sur la qualité de l'air

2015 - 2014

 
03

Wei-Hock Soon, un astrophysicien climatosceptique est démasqué

La vedette la plus «scientifique» des climatosceptiques vient de se faire descendre en flammes. Des documents révèlent que Willie Soon, présenté comme un astrophysicien à l’Université Harvard, a reçu plus de 1,2 million$ de l’industrie pétrolière, qu’il ne l’a jamais divulgué, qu’il n’a pas de formation en climatologie... et qu’il n’a jamais été astrophysicien à l’Université Harvard!

02

Raymond CÔTÉ
député fédéral de la circonscription de Beauport-Limoilou

 

Québec: intoxication en continu de la population des quartiers limitrophes au Port de Québec. Revue de juin 2014 à juin 2015

Tout bouge si lentement, les ministères de l'environnement "ronronnent" comme d'habitude et n'osent pas affronter une compagnie qui leur tient tête. Les partis politiques du Québec sont partis aux toilettes durant le débat, auraient-ils quelque chose à perdre à faire pression sur le gouvernement fédéral, dont c'est la juridiction? Pendant que la santé de la population se détériore, des ports privatisés à des sociétés publiques comme à Québec n'ont de compte à rendre à personne, même pas au vérificateur général du Canada. La compagnie "Arrimage"-"le pollueur" continue à prendre des moyens mitigatoires pour montrer qu'il est un bon citoyens corporatif tout en continuant de polluer. Seule le Parti Néo démocrate fait de la pression politique pour tenter d'amener le Parti Conservateur à mettre au pas le pollueur non payeur. Quant au maire de Québec, Régis Labeaume il est occupé à organiser des ligues de hockey de garage dans son amphithéâtre Québecor. Regardons le déroulement des événement depuis le mois de mai 2014.           - JosPublic

01

Quartier de Limoilou à Québec

 

Québec: lent empoisonnement de la population du quartier de Limoilou. Pollution de l'air par le nickel: 12 mois de tergiversations politiques. Revue de mai 2013 à mai 2014

Confirmé! Depuis 2012, de la poussière de nickel, à un taux excédant les normes de protection de la santé des personnes, se loge dans les poumons des résidents de Limoilou, et passe librement entre les deux oreilles des politiciens et politiciennes. Alors que les fonctionnaires du Port de Québec s'embourbent dans une complicité de laisser-faire, les pollueurs déposent leurs chèques de paye dans leur ville de résidence à l'abri de leur propre pollution, comme à Stoneham, Lévis, Côte-Saint-Luc et Hampstead (Montréal).