MétéoPolitique

Moteur de recherche en page d'accueil

Retour à :  Plan du site - MétéoPolitique - Société - Fiche Vision du Monde - Humour

Petit éloge du miroir, une invention technologique du 15e siècle

Il fut un temps où il n’y avait pas de téléphone intelligent, il fut un temps où il n’y avait pas de télévision, il fut un temps où il n'y avait pas de radio et il fut un temps où il n'y avait pas de miroir.

 
 

 

 

 
 

Il faut d’abord rappeler que les miroirs sont venus très tard dans nos vies.  Qu’ils soient de métal ou de verre – début du XVe siècle (15ième) à Venise – c’était un objet de luxe réservé aux classes privilégiées. 

On a du mal à concevoir que pendant des siècles, le commun des mortels mourait sans avoir jamais découvert son propre visage, sauf dans les mirages de l’eau. 

Le roi français Louis XIV exhibait fièrement en son château, devant les visiteurs, sa fameuse «galerie des glaces».

La plupart des gens n’avaient donc jamais vu de miroir.

C’était le cas d’un couple de paysans qui reçurent un jour la visite d’un riche voyageur. Ils le logèrent dans la meilleure chambre de la maison.  Quand il fut parti le lendemain matin, le mari s’aperçut qu’il y avait laissé un petit sac. 

Un peu honteux de sa curiosité, il l’ouvrit et en sortit un objet brillant inconnu.  Il fut bouleversé par ce qu’il vit : le visage de son propre père, mort depuis dix ans.  Ce visage le fixait et on voyait nettement des larmes s’accumuler au bord de ses paupières.  C’est qu’il était mort de chagrin, méchamment brouillé avec son fils, un épisode familial douloureux.  Notre homme remit l’objet dans le sac et se hâta de sortir.

Sa femme vit bien qu’il était bouleversé.  «Qu’est-ce que tu as?» lui demanda-t-elle.  Il se contenta de hausser les épaules et partit à son travail. 

La femme demeurera soucieuse et finalement entra dans la chambre à son tour.  Elle trouva le sac, l’ouvrit et en tira le miroir.  Elle le regarda.  Un froid désespoir l’envahit.  

«C’est bien ce que je craignais, pensa-t-elle.  Il me trompe.  Et en plus elle est vieille et laide.»

 

Le roi français Louis XIV (14) exhibait fièrement en son château, devant les visiteurs,
sa fameuse
«galerie des glaces».

Source:  À partir d’un texte de Michel Tournier, de l’Académie Goncourt. Extrait d’un texte publié aux éditions Gallimard.

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 30 septembre 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Histoire débile
des États-Unis d'Amérique

 5 minutes d'histoire du Québec

 Non mais, y sont fous
ces humains !

Retour à :  Plan du site - MétéoPolitique - Société - Fiche Vision du Monde - Humour - Haut de page