Moteur de recherche en page d'accueil de MétéoPolitique

Le voilement se banalise, de normal, il devient norme.  Le soft power islamique

Les multiculturalismes et l'islam, même combat pour voiler les femmes
  -
  Fatiha Agag-Boudjahlat

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Spiritualité et Religions - Analyses et Opinions

Les multiculturalistes et l'islam, même combat pour voiler les femmes
                                                                       -
  Fatiha Agag-Boudjahlat

Au-delà du voile comme objet, c’est l’acte même du voilement qui doit susciter notre réflexion. Qu’il concerne les mamans des sorties scolaires, l’étudiante syndicaliste, la chanteuse ou les petites filles, le voilement signe un consentement – construit, contraint, ou consenti – à un ordre patriarcal.  

  Analyses opinions

Fatiha Agag-Boudjahlat

les mamans des sorties scolaires, l’étudiante syndicaliste, la chanteuse ou les petites filles, le voilement signe un consentement – construit, contraint, ou consenti – à un ordre patriarcal.

 

 
 
Fatiha Boudjahlat - Combattre le voilement

 

Le voilement se banalise, de normal, il devient norme.  Le soft power islamique s’associe à l’idéologie intersectionnelle pour en faire même un vecteur d’émancipation.  Qu’il n’est pas.  Qu’il ne sera jamais.  Qu’il n’est nulle part. 


À travers cette enquête sans précédent qui signale et déconstruit démissions politiques, confusions médiatiques, manipulations militantes et errements judiciaires, Fatiha Agag-Boudjahlat livre ici une analyse exigeante contre ce multiculturalisme qui vient, qui signe le triomphe du communautarisme et de l’assignation identitaire.  Contre la belle et ambitieuse promesse républicaine.

 
 

L'islam-radical à la conquête du Canada et du Québec...
                                                      ... les bobos politiques cèdent du terrain

 
 

Niqab: les fausses victimes

Réalité

Il faut revenir sur terre.

Celle qui porte le niqab ne se fait pas exclure de la société : elle s’en exclut elle-même.

Elle n’est pas rejetée à cause de l’intolérance ambiante.  C’est elle qui rejette la société et qui refuse intégralement l’ensemble de ses codes et de ses usages.  C’est elle qui déclare son refus d’appartenir au monde occidental et manifeste contre lui de l’agressivité.

On veut nous faire croire que le niqab est un symbole de modestie religieuse.  C’est au contraire un symbole d’exhibitionnisme identitaire.  On le porte justement pour soumettre la société dans son ensemble à des mœurs qui lui sont non seulement étrangères, mais hostiles.  En fait, il témoigne de la volonté de conquête de l’islam - radical.

Devant l’islam radical, certains se bandent les yeux.

Pour accéder à la totalité du texte c'est ICI

 
Féminisme : « Le grand détournement »
vu par Fatiha Agag-Boudjahlat invitée à La Grande Lib
rairie

République, féminisme, laïcité, Fatiha Agag-Boudjahlat décrypte les conséquences du communautarisme sur les idéaux féministes dans son livre « Le grand détournement », publié aux éditions du Cerf. 2018

Source:  Enseignante, Fatiha Agag-Boudjahlat est l’auteure de nombreuses tribunes sur l’école, l’égale dignité entre les femmes et les enfants, la laïcité.  Elle a publié Le Grand Détournement, son premier essai, aux Éditions du Cerf en 2017, finaliste du prix du livre politique de l’Assemblée nationale française.

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 16 avril 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Pour les Canadiens le Projet de loi 21 sur la laïcité québécoise doit mourir

«Au Québec, c’est comme ça qu’on vit»  - François Legault

Pendant que le Québec se voile... les femmes iraniennes risquent la prison pour se dévoiler

Notes & Références encyclopédiques:

Le voilement se banalise, de normal, il devient norme....

 

Combattre le voilement de Fatiha Boudjahlat

Au-delà du voile comme objet, c’est l’acte même du voilement qui doit susciter notre réflexion. Qu’il concerne les mamans des sorties scolaires, l’étudiante syndicaliste, la chanteuse de télécrochet ou les petites filles, le voilement signe un consentement – construit, contraint, ou consenti – à un ordre patriarcal.

Dimensions : 13.5 x 21

ISBN : 9782204129879

Poids : 274 grammes 216 pages - mars 2019

Préface d' Élisabeth Badinter

 

Retour au texte

République, féminisme, laïcité...

 

« Le grand détournement » vu par Fatiha Agag-Boudjahlat
 

Égalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu’on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens. Les responsables de cet assaut porté à la langue française ?

Les communautaristes de toutes obédiences. C’est pour décrypter leurs méthodes que ce livre a été écrit. Du « féminisme », au nom duquel le voile intégral devrait être autorisé, au «  patriarcat  » qui n’est combattu que lorsqu’il se présente sous les traits du «  mâle blanc  », en passant par la «  tolérance  », invoquée pour justifier l’excision, ou la « culture », qu’on évoque désormais contre la loi de la Nation, c’est l’histoire d’un détournement sémantique qui nous est ici contée. Indigènes réinventés, prétendus antiracistes, vrai-faux identitaires de droite comme de gauche, les nouveaux tartuffes sont démasqués! Un plaidoyer pour que l’écologie du langage serve à redonner voix à la politique et à la République fraternelle. ISBN : 9782204122795 - 2018

 

Retour au texte