Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Société - Spiritualité et Religions - Analyses et Opinions

Pourquoi des fillettes deviennent la chair à canon d’une idéologie obscurantiste?

Dimanche 29 avril 2018 à Montréal a eu lieu la cérémonie du voile organisée par le Centre Communautaire Musulman de Montréal. (CCMM)

Comme chaque année, depuis 8 ans, des fillettes de 8-9 ans prêtent serment en jurant de porter le voile toute leur vie.

Depuis 1979, c’est devenu une tradition, dite chiites en Iran . Apparemment, Montréal n’échappe pas à l’expansion d’une telle « tradition ».

 
 

 

Le 8 janvier 1936, le même pays qui oblige aujourd’hui toutes les femmes à porter le voile a promulgué une loi pour interdire le port du voile (Kashf el hijab).  L’objectif était de faire évoluer les droits de la femme et de moderniser et d’occidentaliser la société iranienne.

Quel monstre les humains ont-ils fabriqué qui prive (en 2018) des fillettes de la possibilité de choisir leur vie ?  Comment pourraient-elles à un âge si jeune envisager l’avenir dans toute sa diversité ? 

Quel regard vont-elles porter sur les autres fillettes non voilées ?  Drapées sous le voile, à leurs âges, quel rapport vont-elle avoir avec leurs corps ?  Même si la plupart d’entre elles vont enlever le voile, mais au prix de quelles séquelles ?

Que s’est-il passé sur terre pour qu’on en arrive là ?

Ne cherchez pas la réponse du côté du ciel.  Restez sur terre et informez-vous!  Que s’est-il passé en Iran entre 1936 et 1979.  Que s’est-il passé au Moyen-Orient entre 1979 et 2018.  Pourquoi le premier pays au Moyen-Orient à se doter d’un parlement en 1906, exporte aujourd’hui le taklif jusqu’à Montréal ?

Informez-vous!

À ceux ou celles qui seraient tentés de réagir à cet évènement par un regard identitaire crispé, avec toujours la même rengaine qui oppose « les nous autres aux eux autres », notez bien que des millions de musulmans dans le monde, dont des croyants pratiquants, dénoncent cette pratique.  Beaucoup de musulmanes en Iran osent braver les autorités en enlevant leurs voiles.

Pour certains, cet évènement est l’occasion de taper sur l’islam et les musulmans.  Ça serait se tromper de cible que d’attaquer l’islam et les musulmans sans nuances et sans connaissances.

Toute religion transformée à des fins politiques devient autre chose qu’une religion.  Les ayatollahs en Iran, les frères musulmans en Égypte, les wahhabistes en Arabie Saoudite (comme c’était le cas d’autres religions) ont en fait un obscurantisme à plusieurs têtes, plusieurs formes et plusieurs complices. 

Nous avons ici une des conséquences de l’obscurantisme, des fillettes devenues la chair à canon d’une idéologie obscurantiste.

 
«

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
 Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous, mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. »
                                                        
Gibran Khalil Gibran

»
 

Mais cet obscurantisme n’est pas tombé du ciel.  Des conditions politiques et géopolitiques, historiques et économiques l’ont fabriqué de toutes pièces.  Je me donne le devoir en tant que citoyen de ne pas être complice de l’obscurantisme, quelque soit sa forme.  Mais au lieu de réagir devant le repli identitaire par un autre repli identitaire, je questionne l’obscurantisme, je l’interroge. J’essaye de comprendre comment on en est arrivé là ?

Dans le cas qui nous occupe, il faut remonter loin derrière.  Le 8 janvier 1936, les femmes chiites iraniennes n’avaient plus le droit de porter le voile.  Depuis cette date, il s’est passé beaucoup de choses en Iran.  On a saboté la démocratie iranienne en 1954.  On a provoqué un putsch contre le premier ministre élu.  Les grandes puissances voulaient garder la main sur les richesses pétrolières du pays.  Tous les coups encaissés par l’Iran ont généré une haine de l’occident qui a été instrumentalisé par les Ayatollahs.  Cela a donné la révolution islamiste de 1979.

Ça prend du temps pour fabriquer l’obscurantisme.  Combien de temps ça prendra pour le détruire ?  Chose certaine, ce n’est pas en réagissant au repli par un autre repli qu’on y arrivera.

Informez-vous!

 

Opération TP/AJAX mené par les États-Unis d'Amérique et sa CIA (Central Intelligence Agency).  Soutien au renversement du gouvernement de Mossadegh en Iran en 1954
et le retour du shah
Muhammad Reza Pahlavi.

Source:. Mohamed Lotfi est producteur et animateur de l'Émission Souverains anonymes avec les détenus de la prison de Bordeaux créée initialement en décembre 1989. Sur les ondes de la Société CBC/Radio-Canada, il est membre du Conseil des Nations unies de L'après-midi porte conseil en
Site de Souverains anonymes :
Une première publication du texte ci-haut est apparu sur le journal en ligne Voir. Retour au texte

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 3 mai 2018

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Tous les textes de Fatima Houda-Pepin sur cette partie du site

L'Islam incruste son fondamentalisme au Canada. Par Malek Chebl anthropologue, historien, psychanalyste et écrivain algérien

Les alliés de l'islamisme québécois

Notes & Références encyclopédiques:

 
 

Notes & Références encyclopédiques:

Que signifie le mot taklif...

 

 

Devoir (Taklif)
Le terme arabe est taklīf kulfah dérivé du terme qui signifie difficulté. Il est utilisé pour signifier le forçage d'une action. Les lois divines sont appelés des taklīf.

 

Retour au texte

À propos de la révolution islamiste de 1979...

 

RÉVOLUTION ISLAMIQUE IRANIENN (1979)

En 1979 disparaît en Iran le régime mis en place depuis 1941 par Muhammad Reza Pahlavi, qui a pris en 1967 le titre de shahinshah (roi des rois) à la manière des princes perses de l'Antiquité.

Le régime autoritaire qu'il dirige est soutenu par les États-Unis.

Une redoutable police politique (la Savak) réprime férocement toute opposition.

Le shah bénéficie des royalties que lui versent les compagnies occidentales à qui il a confié l'extraction du pétrole. L'émergence d'une bourgeoisie d'affaires aux exigences politiques et économiques croissantes et d'une opposition d'inspiration religieuse chiite et populaire remet en cause les fondements du régime.  La propagande, menée par l'ayatollah Khomeyni de l'étranger où il vit en exil depuis quinze ans, reçoit un écho de plus en plus favorable dans la société iranienne.  En 1978, des grèves paralysent le pays ; la rue contraint le shah à renoncer au pouvoir et à s'exiler le 16 janvier 1979. L'ayatollah Khomeyni rentre alors de Neauphle-le-Château, dans la banlieue parisienne, où il vivait en exil.  Accueilli triomphalement à Téhéran, il instaure une république islamique nationaliste, anticapitaliste, antisioniste et anti-impérialiste, dont la législation s'inspire de la charia (la loi islamique).

 

Retour au texte