L'arnaque de la décennie: la construction du Centre hospitalier universitaire de Montréal

Le vérificateur général du Québec avait démoli les PPP dans un rapport écrit au lance-flammes. Il avait sorti l'artillerie lourde pour taper sur les doigts d'Infrastructure Québec chargée de piloter le dossier des Partenariats public-privé. Elle prétendait que le privé était une solution plus économique que le public. Le vérificateur l'avait contredite. Rien ne permet d'arriver à une telle conclusion, avait-il dit en laissant ses gants blancs au vestiaire, car l'organisme s'est basé sur des «hypothèses inappropriées» et des «inexactitudes importantes»

Les partenariats
public-privé

Le gouvernement du Québec persiste et signe

Chronique de Michèle OUIMET

Histoire d'une tromperie
par JosPublic et al.

Entrevue et conférence

Pierre-J. HAMEL,
professeur-chercheur INRS