Moteur de recherche en page d'accueil et des milliers de titres en archive

 

Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Finance - Fiche Privatisation - Regard

Électricité: deux fois moins cher au Québec qu'en Ontario
Merci à René Lévesque

En Ontario, les factures d'électricité sont de deux à trois fois plus chères qu'au Québec.   Les tarifs ontariens ont doublé en 10 ans.   Les ménages se sentent coincés et promettent de défaire le gouvernement Wynne lors des élections législatives, en juin 2018.  Pourtant ces consommateurs naïfs avaient succombé aux sirènes des privatiseurs qui promettaient que la vente d'actions d'"Hydro One" renflouerait les coffres de la province et ferait diminuer les tarifs d'électricité. 

Une autre des raisons qui boursouffle les tarifs est le fait que jamais les politiciens de l'Ontario n'ont remis en question leur dépendance au nucléaire et les coûts faramineux qui impactent directement la tarification de l'électricité.  Et encore une chance que le fédéral, c'est-à-dire tous les canadiens d'un océan à l'autre vont payer pour démanteler un jour ces monstres radioactif pour le prochain millénaire, car s'il fallait y ajouter ce coût et celui de l'entreposage des déchets puisqu'ils ne peuvent être éliminés, c'est la province qui ferait faillite et ceci est à peine exagéré.  Bien sûr, tout dépendant de qui a le contrôle sur la calculette des coûts, mais certains faits comptables sont inévitable. 

Les québécois et québécoises doivent remercier rétroactivement René Lévesque qui s'est battu au sein de son propre parti politique, allant même jusqu'à affronter son chef Jean Lesage qui au début du projet n'était pas chaud à l'idée de nationaliser les compagnies d'électricité au Québec.  Qu'aujourd'hui le Dr Couillard et ses complices nomment l'édifice d'Hydro-Québec "Jean-Lesage" est une insulte à toute personne qui a lu l'histoire du Québec et à qui déplaisent les faits alternatifs qui deviennent réalité aux mains de désagréables politiciens et politiciennes.                                                
- JosPublic

 

 Regard

 

Facture mensuelle, en dollars
(pour 1 000kw)

Montréal

72,26 $

Calgary

104. $

Charlottetown

160,17 $

Edmonton

103,69 $

Halifax

158,83 $

Moncton

124,98 $

Ottawa

161,52 $

Régina

146,45 $

Saint-Jean de
 Terre-Neuve

119,64 $

Toronto

178,08 $

Vancouver

107,03 $

Winnipeg

84,29 $

Source: Hydro-Québec

 
 

Françoise Roy nettoie des carottes, pèle des pommes de terre et coupe ses fèves jaunes. Elle prépare le souper pour elle et son mari Damien. C’est une journée chaude, l’air est lourd dans la cuisine, mais le climatiseur reste éteint.   « L’électricité dans la région, c’est extrêmement dispendieux », lance Damien.

Le couple de retraités vit dans le Témiscamingue ontarien, le long de la rivière des Outaouais.   Les deux retraités font beaucoup d’efforts pour contrôler leur facture d’électricité, été comme hiver.

En haut, les calorifères sont fermés, on chauffe juste le rez-de-chaussée, on garde le thermostat à 18 degrés maximum.   On porte des chandails de laine et des pantoufles.

Damien Roy

Damien Roy dénonce les factures d'électricité élevées de la compagnie Hydro One, en Ontario

Les fenêtres et l’isolant sont assez récents.  L’éclairage fonctionne aux ampoules DEL.  « On lave à l’eau froide.  La sécheuse, on ne s’en sert jamais.  On étend sur une corde à linge dans la cave l’hiver, et dehors durant l’été. »   

Malgré tous leurs efforts pour diminuer leur consommation d’électricité, Françoise et Damien reçoivent des factures « salées »

La compagnie Hydro One leur réclame environ 500 $/mois l’hiver, et 300 $/mois l’été.

« Même à la retraite confie Damien, si je veux payer mon compte à temps, il faut que je travaille à temps partiel pour boucler les fins de mois. »

Deux fois moins cher au Québec

La fille de Damien, Stéphanie, vient d’aller chercher sa fille à la garderie.  À la maison, le climatiseur ronronne, la télé est allumée.  Au sous-sol, il y a une brassée de linge dans la laveuse et la sécheuse.

« Pourtant, ma facture d’électricité est deux fois moins chère que celle de mes parents, indique Stéphanie, parce qu’on vit de l’autre côté de la rivière, au Québec. »  Son mari, Daniel Lalonde, renchérit:

La fille de Damien Roy, Stéphanie,
revient de la garderie avec sa fille

«On est une famille de quatre, on ne se prive pas, on utilise beaucoup d’électricité, et ça nous coûte moins cher que quelqu’un qui se prive en Ontario.  Je ne trouve pas ça normal.»

En fait, les ménages ontariens sont ceux qui dépensent le plus pour leurs factures d'électricité au pays. 

Privatisation et frais de livraison

En comparant les factures de Damien et de Daniel, on voit rapidement la différence.  Pour Hydro One en Ontario, le prix par kilowatt/heure est deux fois plus élevé que chez Hydro Québec

Tarifs d’électricité

Hydro Québec: de 0.06 $ à 0.09 $/kWh
Hydro One: de 0.08 $ à 0.18 $/kWh

De plus, Hydro One impose des frais de livraison importants, qui comptent souvent pour la moitié de la facture.  Au Québec, il n’y a aucuns frais de livraison sur la facture.

Les tarifs sont plus élevés en Ontario dit le gouvernement, parce que les infrastructures ont été remises à neuf, les centrales au charbon ont été fermées, et les contrats éoliens et solaires ont coûté plus cher.  (Note JosPublic, remarquez ici : pas un mot sur le nucléaire)

Résultat : les factures d’électricité ont doublé en 10 ans.  Et la grogne prend de l’ampleur aux quatre coins de l’Ontario.  Des manifestations s’organisent, les groupes Facebook se multiplient.

Et la récente privatisation partielle d’Hydro One ajoute de l’huile sur le feu.

 

Les actionnaires d’Hydro One vont vouloir des dividendes. J’ai peur que ça fasse encore augmenter nos frais.  Pourtant, une compagnie de la Couronne devrait être là pour protéger le bien public.                                 - Damien Roy

 

Des rabais qui coûtent cher

Sentant la soupe chaude à l’approche des élections, la première ministre Kathleen Wynne a annoncé des rabais de 25 % sur les factures d’électricité.

Selon le Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario, la série de mesures coûtera 45 milliards de dollars en 10 ans au trésor ontarien, et finira, à long terme, par coûter plus cher aux contribuables.

Coût des tarifs d'électricité avec le plan des libéraux 

 

Damien Roy demeure sceptique face aux efforts du gouvernement Wynne.

« La première ministre de l’Ontario, je ne sais pas si elle fait sécher son linge sur une corde.  Les rabais, on ne crachera pas là-dessus, dit-il.  Une piastre, c’t’une piastre. » Mais il ajoute : « Aux prochaines élections, il doit y avoir un réveil de la population.  Il ne faut pas se laisser endormir par ces réductions bidon. »      - Damien Roy

 

 Merci à René Lévesque

Source: Ici Radio-Canada pour la Société CBC/Radio-Canada

Choix de photos, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 19 juin 2017

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  De l'électricité gratuite aux consommateurs du Chili

  « Le marketing détruit tous les outils du savoir » avec Bernard STIEGLER, Philosophe

  Fiche: Consommation

 
 
 

Notes & Références encyclopédiques:

renflouer les coffres de la province

 
 

Retour au texte

Hydro-Québec

 
 

Retour au texte

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Finance - Fiche Privatisation - Regard - Haut de page