Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Obscurantisme et Ignorance

Décadence des artistes occidentaux
pendant que des esclaves africains fournissent la matière première pour leur ordinateurs

Le galeriste Emmanuel Perrotin, à la foire Art Basel Miami Beach, le 8 décembre 2019, a vendu une œuvre récente de l’artiste (!) italien Maurizio Cattelan, montrant une (vraie) banane collée à un mur à l’aide d’un ruban adhésif.  Il en a vendu deux exemplaires pour 120 000 $ US chacun et un troisième à 150 000 $.

 

Maurizio CATTELAN

 
 
 

« Comedian »: l'oeuvre ou l'artiste ?

 
 

Coup fumant de l’artiste italien Maurizio Cattelan et son galeriste Emmanuel Perrotin cette semaine à la foire Art Basel Miami Beach en présentant trois  exemplaire d'un montage intitulée « Comedian ».

Il pourrait s’agir de l’œuvre d’art qui fait le plus parler d’elle à cette foire d’art contemporain très courue par les collectionneurs, les galéristes et les amateurs d’art, a suggéré le média états-unien CBS.

Emmanuel Perrotin, galériste

L'artiste a eu l'idée de réaliser ce tableau (!) il y a un an, alors qu’«il réfléchissait à une sculpture en forme de banane», a indiqué le galériste dans un communiqué de presse, ajoutant que «chaque fois qu'il voyageait, il apportait une banane avec lui et la suspendait dans sa chambre d'hôtel pour trouver l'inspiration».  Plusieurs modèles ont été réalisés, en résine, puis en bronze, avant qu’il n’opte pour son idée de départ d’y aller avec une vraie banane.

Sur son site internet Emmanuel Perrotin, qui a plusieurs galeries à travers le monde, indique à propos de l’artiste que, «comme beaucoup d'artistes contemporains, c'est l'attitude de Cattelan qui décrit le mieux son œuvre, plutôt que le type de médium qu'il utilise». «D'un esprit frondeur, il pratique le paradoxe, la provocation, l'humour et l'ironie féroce [...].»

À CBS News, M. Perrotin a souligné que «le spectacle fait autant partie de l’œuvre que la banane».

Quant à l’artiste, il n’a donné aucune instruction claire aux acheteurs pour qu’ils sachent quoi faire lorsque la banane commencera à se décomposer. Le journal «Miami Herald» a toutefois rapporté que la banane peut être remplacée au besoin.  L’œuvre vient avec un certificat d’authenticité.

 

L'artiste italien Maurizio Cattelan vend trois fois une banane collée sur un mur.  Mais est-ce de l'art?  Une banane recouverte de ruban adhésif sur un mur, faite par le même artiste concepteur de la toilette en or qui se vend à 6 millions de dollars. Mais c'est du 18 carats et il l'a nommée « America ».

 
 

La banane à 120 000 $ mangée par un autre artiste
Le New Yorkais David Datuna a tout simplement gobé l’œuvre de l’artiste Maurizio Cattelan

 
 

En visite à l’exposition, David Datuna, qui se décrit comme un artiste américain d’origine géorgienne installé à New York, décolle la banane du mur blanc, la pèle et la mange devant une foule de curieux… avant de se faire escorter par la sécurité.

De retour à New York, il a expliqué avoir même attendu deux heures d’avoir assez faim pour profiter de ce moment.

« C’est la première fois dans l’histoire qu’un artiste mange de l’art d’un autre artiste », a-t-il expliqué en riant.

Malgré son prix, « ça avait le goût d’une banane ordinaire », a ajouté David Datuna.

L’artiste New Yorkais a précisé qu’il n’avait nullement besoin de publicité, mais que sa performance lui avait valu près de 50 000 messages sur Instagram, principalement des félicitations.

« Ce n’est pas du vandalisme »

« Avant tout, j’ai énormément de respect pour l’artiste » a tenu à souligner David Datuna.  « Il est l’un des meilleurs au monde. »  Maurizio Cattelan est surtout connu pour « America », des toilettes en or 18 carats qui fonctionnent, avec siège, cuvette et chasse d’eau de rigueur.  Cette œuvre, qui vaut cinq à six millions de dollars, a disparu depuis qu’elle a été volée en septembre au palais de Blenheim, un château à Woodstock (sud de l’Angleterre).

« Aussi, ce n’est pas du vandalisme », maintient David Datuna. « C’était une performance pour moi. Et je n’en suis absolument pas désolé. »  Il avait nommé sa « performance artistique » : « un artiste qui a faim » [‘Hungry Artist’]. 

 
«

Est-ce cela que le capitalisme offre de mieux pour nous permettre d'élever notre esprit et rendre hommage à la vie qui nous porte? 

Pendant ce temps, pour construire des ordinateurs graphistes si utiles aux artistes, des enfants esclaves dans les mines du Congo et ailleurs perdent leur vie pour que l'Occident s'amuse.  L'indécence n'a plus de fin, les riches ne savent plus quoi faire de leur argent. Victor Hugo pourrait réécrire "Les Misérables" et ce serait toujours aussi pertinent.

Des artistes arnaqueurs nous font croire qu'ils contestent la société de consommation en présentant des oeuvres choquantes pendant que la classe moyenne disparaît, que l'Art, le droit et l'honnêteté se moulent dans un obscurantisme qui mène l'Occident à sa perte.  Lorsque nous serons sur le trottoir à quêter et n'aurons plus rien à perdre, nous nous souviendrons de ces gens.  Le fait de ne plus vivre dans une société de droit, la loi du talion s'appliquera.  J'espère que le 1% des plus riches et leurs laquais mesurent bien à quoi ils se préparent.

                                                                                                 - JosPublic

»

Un futur artiste qui apprend à manier la pierre ou un esclave des temps modernes qui oeuvre à la fabrication de nos ordinateurs et téléphones intelligents?

Source: Washington Post et Atlantico

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 20 décembre 2019

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  30 ans de prison pour une fausse couche. Les chrétiens dérapent ou sont des cons finis

 Concours de beauté pour fillettes voilées en Algérie.  Le port du voile dénoncé par l'égyptienne
Nawal Al Saadawi

 Science & obscurantisme

Retour à : Plan du site  - MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Obscurantisme et Ignorance - Haut de page