Le droit à la dégénération de l'intellect, de l'éthique et de la morale
Nathalie Normandeau et Mike Ward même combat ?

Non mais attendez là...je rêve ou quoi?  Des collectes de fonds pour deux sans éthique, des collectes de fonds pour défendre des sociopathes!   Une première, Nathalie Normandeau ( 01 ) n'aurait pas les fonds pour payer des avocassiers avec son salaire de vice-première ministre, son fonds de pension de mairesse, son fonds de pension de députée, ses propriétés, sa prime de séparation lors de sa démission de l'Assemblée nationale du Québec (150 000$ à nos frais) ( 02 ) et l'économie sur les spectacles gratuits payés par ses fans entrepreneurs.   Elle occupe une place centrale devant la Commission Charbonneau ( 03  ), une arrestation par l'UPAC cautionnée par un juge car il y voyait matière à poursuite criminelle.   Cette personne, sans vergogne, demande de l'argent au public pour défendre quoi ? Son éthique peut-être?                                                                                                               - JosPublic

 

 

Et un fonds pour Mike Ward l'humoriste.  Vous ne le connaissez pas?  C'est sûr que vous ne cherchez pas à connaître tous les insignifiants que vous croiserez durant votre séjour sur terre et je vous rassure, vous n'en ressentirez aucun manque.   À moins d'être comme lui et de trouver matière à s'esclaffer dans une situation où une personne tente de vivre comme tout l'monde malgré une infirmité.   Un imbécile sans jugement qui profite d'une époque où l'on peut être vedette en faisant n'importe quoi.   Aucune valeur requise, le simple fait d'être connu suffit aux suffisants. 

Alors là, petit talent en poche, insulte un handicapé et puni par un tribunal.   Sa réaction ?   Il se dit fier de l'augmentation de sa cote pour son prochain spectacle.  C’est à l’émission américaine Opie with Jim Norton que l’humoriste a eu l’occasion de parler de la poursuite qui lui a coûté, à ce jour, 93 000 $  sur Sirius XM satelite radio: «Ce qui est bizarre, mais cool à la fois, c’est que j’ai beaucoup d’attention médiatique. Ma carrière pourrait être ruinée au Québec, mais je m’en vais à Édimbourg dans une semaine et mon spectacle se vend. Il ne se serait jamais vendu autant si ce n’était pas de ces “fucking” idiots.»
 
En plus, il nous refait le coup de la "Radio poubelle Libarté de Québec". ( 04 )   Les poches pleine$ il demande au public de payer son appel en cour. 

J'peux pas croire qu'il y a des gens qui vont contribuer à la caisse de l'émule de Jeff Filion ( 05 ) avec le risque qu'il monte un spectacle pour rire des caves qui ont contribué.   Là ça serait ridiculement drôlesque!

Je vous laisse lire les deux textes ci-dessous à propos de ces hurluberlus pendant que je tente de décolérer en parlant à mon avocat pour lui expliquer que tout ce qui est écrit ci-dessus est une farce!  Oui oui je suis maintenant humoriste à mes heures, ce qui m'autorise à dire des grossièretés sur le monde, sauf que dans mon cas je ne deviendrai pas riche.  

À noter que des grands médias aident les deux zozos en moussant leur campagne de sollicitation... vraiment!                                                                              - JosPublic

 

 
 
 

Lettre d'une enseignante à Mike Ward et aux humoristes
  Julie BOIVIN
 Longueuil, Québec,  le 27 juillet 2016

 
 

Je suis en vacances et j'ai le temps de suivre les nouvelles un peu plus qu'à mon habitude. Depuis quelques semaines, je lis des tonnes d'articles au sujet de l'affaire qui oppose Mike Ward et Jérémy Gabriel.   De nombreuses publications envahissent aussi mon Facebook.   Impossible pour moi, en tant qu'enseignante au secondaire, de ne pas vous faire part de ma vision des choses à vous humoristes qui criez haut et fort à l'injustice et qui voyez, à travers ce débat, une noble cause et la nécessité de défendre le droit d'expression...

Au Québec, en 2016, on se bat contre l'intimidation dans les écoles.   C'est comme ça depuis quelques années maintenant, depuis que de trop nombreuses histoires de jeunes intimidés sont venues jusqu'à nos yeux et nos oreilles.   Des histoires tristes qui parfois ont eu des dénouements tragiques, qui ont même mené jusqu'au suicide!   Plus personne ne peut nier ce problème aujourd'hui!   Tout le monde s'entend pour prévenir et intervenir!

Dans les écoles, l'alarme est sonnée, le mot d'ordre est donné: tolérance zéro face à l'intimidation!   On se mobilise et tous les intervenants sont concernés!   On doit être à l'affût, tenter d'identifier les situations à risque, encourager les victimes à briser le silence, sensibiliser les jeunes qui en sont témoins à se positionner contre et surtout punir adéquatement les oppresseurs.

Vous le savez aussi, chers humoristes, je vous entends parfois nous raconter votre propre adolescence, pas facile pour personne cette partie de notre vie!   On doit apprendre à s'accepter tel qu'on est, à se faire respecter, à prendre la place qui nous revient sans toutefois écraser les autres autour...   Pas facile pour un jeune "dit normal", encore moins pour un jeune différent...

En tant qu'enseignante, on me questionne parfois sur ce sujet.   On me demande ce que je mets concrètement en place pour contrer l'intimidation et c'est normal! 

 Mon rôle est majeur, je suis un modèle pour mes élèves.   Ce que je dis, ce que je fais, la façon dont je me positionne face aux différentes réalités influence et influencera longtemps ces futurs citoyens que je tente d'éduquer, d'années en années, au meilleur de mes capacités!

En tant qu'humoristes, vous êtes aussi des modèles. Voilà un rôle et une responsabilité sociale que vous ne pouvez totalement mettre de côté...

Donc d'une part, socialement, on s'entend tous pour prendre des mesures pour contrer l'intimidation et d'une autre, on doit donner libre cours à un humoriste qui insulte et s'acharne à ridiculiser un jeune qui est déjà victime des moqueries à son école?

En réalité, mon opinion est que de faire publiquement ce genre de blagues qui visent un adolescent (d'autant plus, un adolescent handicapé), c'est de favoriser l'intimidation!   S'acharner sur l'apparence d'un jeune qui est à risque d'être attaqué, c'est de "donner du jus" aux intimidateurs!   Voilà pourquoi cette situation est inacceptable!

Monsieur Ward, à quoi avez-vous pensé en répétant ces blagues méprisantes à l'égard d'un ado qui cherche à faire sa place malgré son handicap!?  

Et quel homme de cro-magnon, totalement déconnecté de ce qui se passe actuellement dans nos écoles, en quête constante de scandale faut-il être pour ne pas faire la différence entre des jokes de mauvais goût et la liberté d'expression?!

Jérémy Gabriel reconnu par la Cour du Québec comme ayant été insulté et méprisé par Mike Ward

Vos mots: « Cinq ans plus tard, y est pas encore mort! Il meurt pas, le petit tabarnak! Moi, je le défendais, comme un cave. Et lui, y meurt pas. Moi, je te défends: toi, tu crèves, câliss. Asti de sans-cœur ! Y est pas tuable! Je l’ai vu aux glissades d’eau à Bromont, l’été dernier, j’ai essayé de le noyer. Pas capable, pas capable! Je suis allé voir sur internet, pour voir c’est quoi, sa maladie. Sais-tu c’est quoi qui a ? Y est lette, esti !!! »

Heu... vraiment?!
 
C'est pour ça que vous, humoristes, vous vous mobilisez présentement?   C'est pour cette cause, monsieur Ward, que vous vous permettez maintenant de faire appel à la générosité de la population à travers votre levée de fonds?   Pour avoir le droit de dire de pareilles saloperies en public!?   Vous osez appeler ça de l'humour?   À ce compte-là, n'importe quelles insultes et vacheries peuvent être de l'humour!   Si c'est le cas, je peux vous dire une chose: la relève est assurée!   Il y a plein de futurs humoristes dans ce genre-là dans nos classes!

Sérieusement, de crier haut et fort que le monde de l'humour est dorénavant à risque de censure à outrance, c'est de détourner la vraie nature de cette histoire!
 
La liberté d'expression n'est pas en jeu!

Pas plus que si un jeune la revendique alors que j'interviens dans une situation d'intimidation!   Je fais la différence, je m'efforcerai d'enseigner la différence à mes élèves et j'ose espérer que la population, humoristes compris, feront aussi la différence!

 
 

D'éminents membres du Parti Libéral du Québec
n'appuient pas la quête de fonds pour l'ex-vice-première ministre

 

L'objectif est d'amasser des sommes qui permettront d'aider financièrement Nathalie Normandeau en vue de son procès.   L'ancienne Vice-première ministre du Québec a été arrêtée par l'Unité permanente anticorruption le 17 mars 2016.   Elle est accusée de complot, de corruption, de fraude et d'abus de confiance. ( 06 )

Les initiateurs du Fonds sont l'ex-président de l'Association libérale de Bonaventure, Fabrice Bourque, et un candidat à l'investiture de la circonscription en 2013, André Poirier.  

Ils soutiennent que le fonds sera géré avec rigueur et transparence.  

« Ce sont principalement des amis, d'anciens collaborateurs dans Bonaventure, qui ont eu cette idée.   Des gens impliqués pour la plupart dans l'association libérale locale, qui connaissaient bien Nathalie », explique Fabrice Bourque. Les dons de 1 000 $ ou moins sont acceptés.  

Ils espèrent que le mouvement s'étendra à la grandeur du Québec, même s'il émane de la Gaspésie.  

« D'ici quelques mois, on a comme objectif de ramasser 150 000 $ pour se rendre à au moins 300 000 $, minimum », précise M. Bourque.  

Bien que le fonds ait été lancé que récemment, 20 000 $ ont déjà été amassés antérieurement.  

 La p'tite vieille ex-gouverneure générale du Québec et fraudeuse condamnée à la prison, mais sous probation chez elle et la p'tite jeune mise en état d’arrestation et accusée de fraude par l'UPAC

« Ça fait déjà quasiment deux mois qu'on en parlait. C'est surtout des amis à nous autres qu'on connaît, des militants qu'on connaît, à qui on a parlé. Ils ont dit "oui, on va donner, pas de problèmes" », rapporte Fabrice Bourque. 

 
«

Nathalie a tellement fait pour la Gaspésie et les îles de la Madeleine. Elle était proche des gens, elle a fait aussi beaucoup pour le Québec et on s'est dit qu'il faudrait peut-être l'aider d'une façon concrète.

                    - Fabrice Bourque, initiateur du fonds de défense Nathalie Normandeau

»
 

En effet, elle a beaucoup fait pour la Gaspésie et JosPublic a déjà publié qu'elle avait laissé faire les entreprises de coupes de bois, et ils avaient bûché 30% de plus que leur quota, détruisant ainsi une partie de la forêt qui n'aurait pas du l'être.

Elle a aussi fait changer les règles pour que les municipalités de sa région bénéficient de subventions plus importantes pour leur réseau d'eau, etc...

Là aussi... Un chum c't'un chum. 

Nous les imbéciles démocrates qui croyions qu'une ministre était là pour défendre le bien commun de l'ensemble du Québec et bien elle a osé, telle une vulgaire inculte politique qu'elle est, fustiger le président des élections du Québec, un organisme neutre, pour avoir déposé un rapport qui disait qu'à cause du dépeuplement de sa Gaspésie il y aurait un député de moins.  ( 07 ) Elle alla jusqu'à l'insulter en commission parlementaire tout en niant la règle démocratique "d'une personne un vote"

Nous comprenions dès lors qu'elle était restée une mairesse de paroisse dans le corps d'une députée-ministre-et-Vice-première-ministre.

Là il faut se questionner sur les intentions de Jean Charest ( 08 ). Pourquoi nommer une gourde au poste de Vice-première ministre?   Est-ce que cela lui donnait les coudées franches pour développer son réseau de collusion?  

Tout ceci alimente le déficit démocratique réel que la population sent bien et l'exprime en d'autres termes: «être tanné de s'faire fourrer».    Quant à sombrer dans la vulgarité aussi bien plonger plus creux et vous rappeler que dans une assemblée publique lors d'une campagne électorale, feu Maurice le Noblet Duplessis, premier ministre du Québec avait dit  : «J'aime tellement ma province que si c'était une femme je la marierais...» et un électeur un peu éméché du fond de la salle aurait crié «y'é-t-à peu près temps que tu'l fasses depuis l'temps qu'ta fourres».

Maurice le Noblet Duplessis

Émulsionnée la candide précieuse

Prévenue de cette démarche à son égard, Nathalie Normandeau s'en est réjouie, raconte Fabrice Bourque.   « Les gens ont décidé de la supporter comme n'importe qui de la famille qui a des problèmes financiers. Les Gaspésiens ont décidé de se lever et de l'aider », explique la porte-parole du fonds, Marie-Claude Brière.

 
«

Les gens qui ont créé ce fonds sont convaincus qu'elle n'est pas coupable de tout ce qu'elle a été accusée.  C'est un procès qui va durer 2 à 3 ans.  Les gens ont apprécié le travail qu'elle a fait et elle a fait beaucoup pour les régions.

                               -  Marie-Claude Brière, porte-parole du fonds

»
 

C'est une firme comptable qui administre les fonds qui seront déposés dans un compte en fidéicommis.   Si le montant amassé dépasse les besoins de Nathalie Normandeau, le surplus serait remis à une fondation communautaire de la Gaspésie.

Mais ils oublient de dire que si elle est déclarée coupable, ils auront été aussi solidaires que le sont les
Hells Angels avec leurs membres.   Ce geste nous éclaire sur la moralité des membres du Parti Libéral du Québec et leur conception de l'éthique.  Aussi nous comprenons qu'ils ignorent que dans une démocratie, pour qu'elle vive, il faut une très grande probité des gens qui acceptent d'être au service du peuple.   Plutôt marchands que philosophes, pour la majorité des membres du PLQ ce genre de réflexion leur passe dix pieds au-dessus d'la tête.

 

L’Association libérale de la circonscription de Bonaventure ne s’impliquera pas dans la collecte pour créer un fonds de défense pour l’ex-députée Nathalie Normandeau.

 

M. Daniel Bujold, président de l’Association libérale de la circonscription de Bonaventure, explique être au fait de cette initiative depuis quelque temps, mais l’Association ne fait partie de cette organisation.

« Nous étions au courant qu’il y avait des gens qui étaient intéressés à créer un fonds pour la défense de Mme Normandeau. L’Association comme telle n’est pas liée directement ou indirectement à ça.   Ça ne nous dérange vraiment pas et, je crois, que c’est une façon pour les gens de dire que, malgré les accusations, nous sommes derrière toi et nous t’aimons.   C’est un geste populaire. »

Daniel Bujold

Est-ce que le Parti libéral du Québec approuve cette démarche ?   Le président répond non.   « Personne n’a émis de commentaire là-dessus, ni au Parti libéral, ni dans le comté.   Les gens qui veulent souscrire le font librement.   Nous ne sommes ni pour, ni contre. »

 

Charest fera un don

Par ailleurs, l’ex-président des libéraux dans le comté de Bonaventure et l’un des instigateurs de cette levée de fonds a indiqué que déjà l’ex-collègues de Nathalie Normandeau et même Jean Charest seront sur la liste des donateurs de moins de 1 000 $.

Mais « au niveau du parti comme tel, nous n’avons pas eu de discussions avec eux.   On ne leur a pas demandé la permission et, de toute façon je n’étais vraiment pas content de la façon dont il traitait Nathalie.   C’est un peu pour ça que nous avons parti ça », ajoute M. Bourque qui éprouve un certain ressentiment envers le gouvernement Couillard.

 

Jean D'Amour

 

L'ex-président du Parti libéral du Québec (PLQ), le ministre Jean D'Amour ( 09 ) est «indifférent» au sort de l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau.

Jean D'Amour a été président du PLQ en 2007 et 2008, à l'époque du gouvernement Charest.   Mais M. D'Amour, qui est maintenant ministre responsable de la Stratégie maritime et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, a fait comprendre qu'il n'allait pas lever le petit doigt pour la défendre.

«Non, non, je n'ai pas contribué et je n'ai pas l'intention de contribuer (au fonds de défense de Normandeau)», a-t-il déclaré à l'entrée de la séance du conseil des ministres.

Quant à savoir s'il comprenait que des gens veuillent la défendre, il a répondu: «Non, je suis indifférent à ça,  cela regarde Mme Normandeau, cela regarde les gens qui contribuent.   En ce qui me concerne, je n'ai pas l'intention de le faire.»

Entrevue radiophonique ici

 

Sources: L'Avantage un journal indépendant et privé; Le Havre pour TransContinental Médias; le Journal de Québec/Montréal pour Québecor Inc. ;  98.5 FM Émission Dutrisac pour COGECO.

Choix de photos, Commentaires intégrés dans le texte sur Nathalie Normandeau, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 30 juillet 2016

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

Un animateur radio comme les autres (durant la lecture remplacer animateur par humoriste)

  Pouvoir et richesse: affaire de psychopathe ?
Tricheurs les riches ?

  Éthique et honneur des politiciens et politiciennes

 
 

Notes & Références encyclopédiques:

01

 

Portrait de Nathalie Normandeau - Sur MétéoPolitique

 
 

Retour au texte

02

 

 

Des politiciens et politiciennes cupides et immoraux

Les citoyens et citoyennes ont beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi des députés ou ministres peuvent quitter volontairement leurs fonctions durant leur mandat et recevoir en même temps une indemnité de départ. Les députés.es qui ont voté la règle manquaient-ils de moralité? Poser la question, c'est y répondre et JosPublic ajoute que ce manque d'éthique consistant à s'appliquer des règles que l'on refuse aux autres fait partie du concept de fraude morale.

 

Retour au texte

03

 

À propos de la Commission Charbonneau - Sur MétéoPolitique

 
 

Retour au texte

04

 

Jean-Simon GAGNÉ
Chroniqueur

La radio privée de la région de Québec poursuit sa promotion de la haine sociale

Chaque matin, sur les ondes du FM93, le monde de Sylvain Bouchard ressemble aux contes de fées de notre enfance.  D'un côté, il y a les bons, qui se font avoir, précisément parce qu'ils sont trop bons.  De l'autre, il y a les méchants, qui n'arrêtent pas de comploter pour faire des choses très méchantes, juste pour gâcher la vie des bons.

"Radio poubelle Libarté de Québec"

 

Retour au texte

05

 

Jeff Filion - présentation vidéo d'un des plus célèbres animateurs de radio "poubelle" du Québec.  Aussi fou qu'Howard Stern, le père du "Trash" radio USA mais pas aussi intelligent. - Sur MétéoPolitique

 

Retour au texte

06

 

Nathalie Normandeau mise sous arrêt par l'UPAC - Sur MétéoPolitique

 
 

Retour au texte

07

 

 

Une personne un vote?  «Il y a autour de 26 000 électeurs dans la circonscription de Gaspé et 65 000 dans Masson. C'est tout-à-fait inéquitable. Ça n'a pas de bon sens», selon lui.   Le directeur général des élections (DGE), Marcel Blanchet, qui a quitté son poste en décembre 2010, a été «blessé» par les mots lancés par la vice-première ministre, Nathalie Normandeau, le 14 septembre 2010.  Il a vécu cette journée comme un affront à sa personne et à l'institution qu'il représente.

ici: journal des débats de l'Assemblée nationale et les propos des députés lors de la séance du 14 septembre 2010

 

Retour au texte

08

 

À propos de Jean Charest - Sur MétéoPolitique

 
 

Retour au texte

09

 

 

Lobbyisme: Jean D'amour reconnaît sa culpabilité en 2010 - Sur MétéoPolitique

Le ministre et toujours député de l'Assemblée nationale du Québec a fait du lobbyisme auprès d'un titulaire de charge publique de Rivière-du-Loup, violant ainsi la règle « d'après-mandat ». La loi sur le lobbyisme interdit en effet à un ancien maire de faire du lobbyisme auprès d'un titulaire d'une charge publique de sa municipalité pour une période de deux ans après la fin de sa fonction.

 

Retour au texte

Retour: Plan du site - MétéoPolitique - Société - Honneur et Éthique des politiciens et politiciennes - Haut de page