MétéoPolitique

Moteur de recherche en page d'accueil

 

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Santé Fiche La grippe pandémique - JosPublic

Au Québec, le délire "CoronaPeur" et
ses médiamensonges continuent de plus belle

 

Les analyses géopolitiques peuvent paraître insensibles à la souffrance des gens.  C'est le prix à payer pour garder son esprit critique et sa vigilance sur les processus démocratiques. Par contre ce texte ne change en rien au fait que cette grippe est douloureuse pour ceux et celles qui en subissent les effets.  Ne manquons surtout pas d'empathie.

 
 

JosPublic

 

 

 

 

 

 

 

 

Le délire "CoronaPeur" et ses médiamensonges continuent à galvauder de belle manière.   À la base de l'information journalistique, il me semble qu'énoncer les faits devrait être primordial. 

S'il n'est présenté aucun fait plausible, tout l’échafaudage d’hypothèses, d’analyses et de prises de décisions est vicié.

Éditorial de JosPublic

Par exemple janvier 2020, le gouvernement chinois transmet ses chiffres sur l’épidémie du coronavirus de la province du Hubei à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au gouvernement états-unien et à tous les laboratoires avec lesquels il collabore.   Ceux-ci démontrent que le virus touche surtout les gens âgés ayant déjà des maladies chroniques. 

Sur le site du magazine Actualité, dont l'édition papier a paru le 6 mai 2020, on apprend que le SRAS-CoV-2 et sa maladie la COVID-19 apparaît sur l’écran radar de la Direction générale de la santé publique du Québec le dimanche 12 janvier 2020 au moment où l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a reçu les informations du gouvernement chinois rend publique la séquence génomique de ce virus qui frappe la ville de Wuhan.
 

« Quand j’ai vu la contagion communautaire en Chine, je me suis dit : “Oh là là ! Si ça sort de là, c’est clair que ça va arriver ici et qu’on va être dans le trouble” », raconte Horacio Arruda, qui a donné son premier cours sur les pandémies alors qu’il se spécialisait en médecine préventive à l’Université de Sherbrooke, en 1988.   « Ç’a beau être ma spécialité, c’était théorique.  Je ne pensais pas en affronter une ! »    (extrait du magazine l'Actualité du 6 mai 2020)      

 

 Alors, s'il le savait le 12 janvier 2020 ses commentaires contradictoires du 5 février 2020, servent à quoi ? (propos rapportés par le journal Le Devoir
 

Des Québécois s’inquiètent du coronavirus, certains le craignent même comme la peste. Mais la grippe saisonnière représente pour le moment une plus grande menace, selon Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec.

« Actuellement, au Canada et au Québec, il faut plus craindre la grippe que le coronavirus, dit-il. C’est ça qui rend les gens malades. »

Environ 300 personnes meurent en moyenne chaque année de la grippe (ou influenza) saisonnière au Québec.  Quatre cas de coronavirus ont été confirmés jusqu’à présent au Canada, mais aucun au Québec.  Un nouveau cas présumé en Colombie-Britannique s’est ajouté mardi.

« Il n’y a pas d’évidence de transmission du coronavirus au Canada, dit Dr Horacio Arruda. Il y a probablement plus de gens qui sont tués dans le monde actuellement par rapport à la grippe qu’au coronavirus. Mais on est prudent. On a encore peu de données. »

 

Pourquoi ne pas avoir tenu compte de la situation chinoise?

Le coronavirus s’invite pour la première fois dans les enjeux du jour au cabinet de la ministre de la Santé le 22 janvier 2020.   Quelques jours après, une note interne explique à la ministre Danielle McCann que les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de complications et que la maladie se transmet lorsque quelqu’un a des symptômes qui s’apparentent à ceux de la grippe.  (source magazine l'Actualité, 6 mai 2020)

Depuis le 12 janvier au pire depuis le 22 janvier 2020, le gouvernement et les dirigeants des Centres d'Hébergement et Soins de Longues Durées (CHSLD) auraient pu déjà s'engager à pourvoir aux besoins des maisons et centres pour les personnes âgées, puisque c'est cette catégorie de gens qui mourraient en Chine.   À moins d’être raciste au point de ne rien croire ce que dit un Chinois, les faits sont les faits.

Le gouvernement chinois ne pronostiquait pas le nombre de morts potentiels selon des algorithmes mathématiques et de savants modèles prévisionnels recommandés par l'OMS, comme l'on fait ici les politiciens.nes et les médias. 

Initialement, le gouvernement chinois avait simplement calculé les décès par groupe d’âge dans les hôpitaux, chiffres que JosPublic avait publiés sur cette page.  Plus tard, le gouvernement chinois a modifié sa façon de calculer en s'adaptant aux règles de l'OMS.  Mais ici au Québec, les dirigeants ont suivi les recommandations de l’OMS.

Durant une séance d’information publique, Horacio Arruda a dévoilé que les certificats de décès sont modifiés.

Il confirme que tous les cas de décès des Centres d'Hébergement et de Soins de Longue Durée (CHSLD), où les personnes sont mortes de pneumonie, de déshydratation ou de manque de nourriture durant la période d'épidémie, même sans avoir été testées pour savoir si elles avaient la COVID-19 sont comptées dans les statistiques. (conférence de presse du 23 avril 2020)

La vidéo ici. 

Il explique l'air tout penaud, qu’il n’y a pas plus de morts dans les CHSLD qu’à l’habitude  « il y a 1 000 décès par mois de façon régulière dans les CHSLD et les décès qui surviennent présentement seraient survenus de toute façon. »... mais sans expliquer pourquoi, il affirme qu'ils sont  tous inclus dans les statistiques de décès dus à la COVID-19!

Et maintenant le document ci-dessous qui circule.  Le 16 avril 2020, il était adressé aux grappes Optilab.   En résumé, le document dit que si la cause présumée du décès est la COVID-19 (avec ou sans test positif) une autopsie doit être évitée et le décès doit être attribué à la COVID-19 comme cause probable, etc. 

 

Ce document démontre comment les règles et la méthode de calcul, choisi par les dirigeants, faussent les chiffres de décès à la hausse.  Est-ce que leur objectif est de justifier nos peurs naturelles ?  De tester notre réaction au confinement ?  On comprend maintenant que la décision de nous confiner et déconfiner a été prise sur des chiffres trafiqués!

Média-mensonge

 

Les médias qui se targuent d’être le 4e pouvoir, participent à la création de l'hystérie collective.  Eux, qui lors de pompeux colloques déclament à tout vent leur engagement à dénoncer les gestes de tous ceux qui tenteraient d’amoindrir la liberté d'expression ou d’abolir la démocratie; une règle que les journalistes ne peuvent appliquer à leurs propres patrons dans les conseils d'administration ou aux  propriétaires de média.

À quoi jouent-ils, lorsqu'ils nous coronavirus à pleine page, et nous font des décomptes en palmarès comme si la fin du monde arrivait?

Les Québécois.es passent entre 16 et 30 heures semaines (selon l'âge) à regarder la télévision traditionnelle (chiffres de 2018).  Ce conditionnement médiatique qui croît exponentiellement avec le temps consacré à suivre le "storytelling-la narration des faits" racontés par des journalistes vedettes, permet à l'ensemble de la population d’accepter de perdre son emploi et ses revenus. 

Comme les chiffres sont faux, nous devons en déduire que nous n'avons pas été confinés pour nous éviter d'attraper une grippe dangereuse, mais bien parce que des politiciens d’idéologie mondialiste comme Jean Charest, Dr Philippe Couillard, Dr Gaétan Barrette ont tellement définancé le système de santé québécois que ce dernier ne pouvait pas affronter une épidémie qui lui amènerait un trop grand nombre de patients à soigner alors que ses capacités se voient amoindris.  À l'époque la population applaudissait les baisses d'impôts, aujourd'hui elle peut en être fâchée.  Tout cela sent l'affreuse manipulation et l'improvisation à plein nez.

Alors pourquoi ces faux chiffres? 

Pour cacher l’ineptie des idéologies situées à la droite du champ politique et qui ont pris le pouvoir en 2003 ?  Ou pour une raison liée à l’Organisation mondiale de la santé et son directeur au dossier politique assez alambiqué merci…? (on y reviendra dans un autre texte).

Vous remarquerez que seuls les journaux de la Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i) dont fait partie le Soleil de Québec, La Tribune de Sherbrooke, Le Quotidien du Saguenay, Le Droit de Gatineau/Ottawa et le Nouvelliste de Trois-Rivières ne publient pas en première page le décompte des morts basé sur des faux chiffres.  

Le 7 mai 2020, le premier ministre du Québec, François Legault, a présenté la répartition par groupes d’âge du nombre total de décès causés par la COVID-19.

Quant à la fiducie La Presse, ce n'est que le 11 mai 2020 qu'elle fait disparaître toute référence à des statistiques.  Alors que le chroniqueur Yves Boisvert et l'économiste Marcel Boyer reprochent gentiment au gouvernement Legault (une des preuve est ici) de présenter des chiffres inutiles et qui faussent la réalité.   La société Canadian Broadcasting Corporation (CBC) /Radio-Canada et Québecor Inc., eux ne s'en privent pas (vérification faite le 9 mai 2020 à 22 h 36).

 

 

Afin d'augmenter la peur ambiante et de créer une psychose, ils ajoutent des textes qui parlent d’autres virus qui arriveront.  Le magazine l’Actualité se permet de nous montrer une équipe de décideurs hors pairs sans jamais nous dire que toutes leurs décisions ont été prises sur de fausses prémisses, que les chiffres sont faux, tous faux et comme le dit si bien le chroniqueur scientifique du Soleil Jean-François Cliche:  "c'est un foutoir méthodologique sans nom. "
 

 

JosPublic et d’autres chroniqueurs de journaux indépendants l’avaient dit avant, mais le 26 avril 2020, le chroniqueur scientifique l’a publié dans Le Soleil de Québec.

Depuis, l'Actualité, Québecor et Radio-Canada font semblant de rien et n’en parlent pas.  Ils poursuivent les histoires d'horreur qui leur rapportent tellement de clics payants sur les pages ou les messages publicitaires insipides de leurs annonceurs tentent de nous faire dépenser de l’argent que nous n’avons plus.

Il devient urgent de rétablir les vraies raisons des décès sur les certificats qui servent aux décomptes et de tester tous ceux et celles qui décèdent.  Si JosPublic peut trouver les chiffres rendus disponibles par le gouvernement chinois, j'imagine que l'État avec ses 66 000 fonctionnaires de la Fonction publique (sans compter les sociétés d'État) devrait être capable d'en faire autant.  

Il semble bien que la Santé publique du Québec soit inféodée à la chambre de commerce des compagnies pharmaceutiques mondiales, affublée du prétentieux nom d'Organisation mondiale de la santé ( OMS), qui, de par son financement, est devenue un "pusher" de vaccins. 

En lieu et place, Horacio Arruda devrait s'inspirer des services de santé publique des pays comme la Chine, la Russie, la Corée-du-Sud et Taïwan, au lieu d'induire en erreur le premier ministre du Québec qui, n'étant pas médecin,  pourrait cependant guérir l'incompétence et les conflits d'intérêts des gens de son entourage.

À l’ère des communications comme ils disent, il serait temps qu’ils s’en servent pour faire autre chose que de la propagande.

Dans une telle situation, vous qui lisez ceci avez le choix comme toujours:

  • Considérer ce texte comme un divertissement parmi les autres passe-temps que vous avez;

  • Ou considérer qu’il est temps d’écrire à votre député.e.

Ne trouvez-vous pas que la manipulation a assez duré?

Note de l'auteur: ce texte ne change en rien au fait que cette grippe est douloureuse pour ceux et celles qui en subissent les effets.  Ne manquons surtout pas d'empathie.
 

Notes & Références encyclopédiques:

ses commentaires contradictoires du 5 février 2020 servent à quoi?...
 

Au Québec, en février 2020, la grippe saisonnière
est plus à craindre que le coronavirus
déclare- Horacio Arruda - Source: La Presse Canadienne, le 5 février 2020

 

Retour au texte

où les personnes sont mortes de pneumonie...
 

Aînés affamés et déshydratés: «ils ont crevé de faim»  a souligné le Dr Vinh-Kim Nguyen.

Ce dernier est un urgentologue rattaché à l’Hôpital général juif, qui a été désigné pour traiter les cas de coronavirus à Montréal. Source: Journal de Montréal, le 23 avril 2020

 

Retour au texte

Les médias qui se targuent d'être le 4e pouvoir...
 

L'effet pervers des médias en démocratie. Source : Audrey Viala, gagnante du prix de journalisme 2019 de l’École de journalisme de Nice,
France.

 

Retour au texte

ont gentiment reproché au gouvernement Legault de présenter des chiffres inutiles et qui faussent la réalité...

 

Les faux chiffres du Coronavirus et sa maladie le COVID-19: La répartition des décès en perspective. Les chiffres sont achalants

par le chroniqueur Yves Boisvert et l'économiste Marcel Boyer, les 10 et 11 mai 2020 - Fiducie La Presse

 

Retour au texte

l'Actualité permet de nous montrer une équipe de décideurs hors pairs...
 

Crise du Coronavirus et de la COVID-19. Au coeur du gouvernement du Québec durant la bataille pour éviter l’engorgement du système de santé 

Source: Actualité, ce texte était à jour le 26 avril 2020.

 

Retour au texte

Comme le dit si bien le chroniqueur scientifique...
 

Les statistiques du Coronavirus COVID-19 - Le bordel -  Source: Chronique de Jean-François Cliche sur Le Soleil de Québec Publié le 26 avril 2020

 

Retour au texte

s'en servent pour faire autre chose que de la propagande...
 

Edward Bernays - Propaganda: comment manipuler l'opinion en démocratie. Préface de Normand Baillargeon. Éditions La Découverte Paris, 2007

 

Retour au texte

0001
 

La Chine prend les grands moyens...
25 avril 2020

 

Le coronavirus a été découvert dans la ville de Wuhan fin décembre 2019, en Italie en novembre 2019, en France en octobre 2019 et aux États-Unis en septembre 2019. Le résultat des tests incite les virologues, infectiologues et microbiologistes à chercher le père de ce fameux virus et sa date de naissance. Ce ne sera pas vraiment facile. Des pays cachent des éléments faisant partie de leur stratégie de guerre biologique.

 

Rapport provenant du site officiel de la

 Commission nationale de la santé en Chine

 Territoire de la Chine seulement:

Le 9 mai 2020, 31 régions provinciales sur le continent chinois ainsi que le Corps de production et de construction du Xinjiang ont signalé 14 nouveaux cas d'infection confirmée (2 cas importés dans la municipalité de Shanghai, 11 cas indigènes dans la province du Jilin et 1 cas indigène dans la province du Hubei ), 1 nouveau cas d'infection suspectée (un cas importé dans la région autonome de Mongolie intérieure) et aucun décès.  74 patients ont été libérés de l'hôpital après avoir été guéris.  427 personnes qui avaient été en contact étroit avec des patients infectés ont été libérées de l'observation médicale.  Les cas graves ont diminué de 2.

À minuit le 9 mai 2020, 31 régions de niveau provincial sur le continent chinois ainsi que le Corps de production et de construction du Xinjiang avaient signalé 1 683 cas d'infections confirmées importées et aucun décès.  Au total, 1 568 patients ont été guéris et sortis de l'hôpital.  Il restait encore 115 cas confirmés (dont 3 dans un état grave) et 4 cas suspects.

Le 9 mai 2020 à minuit, la Commission nationale de la santé avait reçu 82 901 cas confirmés et 4 633 décès dans 31 régions provinciales du continent chinois et le Corps de production et de construction du Xinjiang, et au total 78 120 patients avaient été guéris et sortie de l'hôpital.  Il restait 148 cas confirmés (dont 13 dans un état grave) et 4 cas suspects.  Jusqu'à présent, 736 787 personnes ont été identifiées comme ayant été en contact étroit avec des patients infectés. 5 840 sont actuellement sous observation médicale.

Le 9 mai 2020, 31 régions provinciales sur le continent chinois ainsi que le Corps de production et de construction du Xinjiang ont signalé 20 nouveaux cas asymptomatiques (dont 1 importé).  61 cas asymptomatiques ont été libérés de l'observation médicale (dont 16 cas importés) et 1 (cas indigène) est devenu un cas confirmé.  À 9 heures le 9 mai, 794 cas asymptomatiques étaient toujours sous observation médicale (dont 48 cas importés).

À minuit le 9 mai 2020, 1 529 infections confirmées avaient été signalées dans les régions administratives spéciales de
Hong Kong et Macao et dans la province de Taïwan: 1 044 à Hong Kong (4 étaient décédés et 967 avaient été guéris et sortis de l'hôpital), 45 dans Macao (40 avaient été guéris et sortis de l'hôpital) et 440 à Taïwan (6 étaient morts et 361 avaient été guéris et sortis de l'hôpital). 

Retour au texte: Le délire "CoronaPeur"

Population de la chine aujourd'hui
(webmestre: désolé pour l'inopportune publicité)

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publié initialement le 10 mai 2020 - Mise à jour le 11 mai 2020

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Analyses et Opinions à propos des Épidémies et des Pandémies 4000

 Regard sur les
Épidémies et les Pandémies

Fiche: grippe pandémique

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Santé Fiche La grippe pandémique - JosPublic - Haut de page