Retour à :  Plan du site - Entrée MétéoPolitique - Finance - Économie et Finance - Fiche Économie & Finance

Solutions
et implication citoyennes

pour reprendre en main l'économie
Répartition de la richesse

Page 2 ici    -    Vers la page 1

Juha Sipila

 

Finlande: le Premier ministre Juha Sipilä lance l'expérience pilote du revenu minimum garanti

Le Parlement finlandais a donné son feu vert le 13 décembre 2016 pour tester auprès de 2 000 chômeurs le versement d'un "revenu de base" de 560 euros (781,60$CAD) par mois, allocation qui pourrait être ultérieurement accordée à tout citoyen sans conditions.

Le projet faisait partie des promesses électorales du Premier ministre centriste Juha Sipilä, en fonctions depuis mai 2015.  Le gouvernement espère ainsi "promouvoir l'emploi" et "réduire la bureaucratie et simplifier le système complexe des aides sociales".

Il a été adopté à 143 voix pour, 21 contre et 35 abstentions.   Sur deux ans, en 2017 et 2018, l'État comparera la trajectoire de ces 2 000 chômeurs entre 25 et 58 ans, choisis au hasard et contraints de participer à l'expérience, avec celle d'un "groupe-test" de chômeurs touchant environ ce même montant en prestations sociales.  L'objectif est de savoir si, comme le pense le gouvernement, les chômeurs recevant le revenu de base seront plus motivés à trouver un emploi ou à créer une entreprise sachant qu'ils garderont dans ce cas leur revenu de base.   Source - Sur La Libre de Belgique

33

 
 

Résultat final: 23 % des Suisses sont pour le Revenu Minimum Garanti, et ce malgré le résultat de rejet du référendum du 5 juin 2016

Les Suisses ont rejeté massivement, dimanche 5 juin 2016, la création d’un revenu de base pour tous, un vote inédit qui a suscité de vifs débats dans le pays.   Selon les résultats définitifs, 76,9 % des électeurs ont dit non à ce projet controversé.   Le taux de participation était de 46 %.   Le revenu de base, c’est quoi ?   Le principe est simple : chaque citoyen bénéficie d’une allocation inconditionnelle quels que soient ses revenus, son statut professionnel ou son statut marital.   Cette allocation remplacera complètement ou en partie les autres aides sociales.    Selon le Mouvement français pour un revenu de base (MFRB), association créée en 2013 pour promouvoir et informer sur le revenu de base, il s’agit d’un « droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement ».

32

 

Abolition de l'aide sociale: remplacée par un Revenu annuel de base pour chaque individu.

Partie 1
Alaska, Villes de Winnipeg et Dauphin au Manitoba

Partie 2
Finlande, Pays-Bas, Suisse, France
Sondage à l'Union Européenne

Partie 3
Silicone Valley et Province de Québec au Canada

Partie 4
Les enjeux et pièges du Revenu universel garanti

La proposition qui circule à travers l'Occident à l'effet d'abolir l'aide sociale pour la remplacer par un revenu annuel de base pour chaque individu, laisse songeur.   Si ce sont les partis politiques et groupes communautaires de gauche qui en ont parlé en premier, ce sont aujourd'hui en 2016 des partis politiques du centre et de droite qui ont repris le flambeau.   Avant de comprendre ce que cela cache, si c'est le cas, commençons par faire le tour de la question.   En premier, avec le cas de l'Alaska qui est souvent cité et une expérience tenue au Manitoba qui s'est éclipsée avec le parti politique qui avait mis le programme en place. Texte présenté en quatre parties 1. Alaska et Winnipeg/Dauphin 2. Finlande, Suisse, Pays-Bas, la France et autres. 3. Québec, Silicone Valley. 4. Les enjeux et pièges du Revenu universel garanti

31

 

Suisse: les banques n'auraient plus le droit de créer de l'argent

Coup de tonnerre dans la haute finance mondiale.  Peuple non soumis à la dictature de l'Union européenne, les suisses vont organiser un référendum d’initiative populaire pour retirer aux banques leur pouvoir de création monétaire.  Le groupe d'action "Modernisation monétaire (MoMo)" veut que les banques se limitent à prêter l'argent dont elles disposent effectivement par l'argent des épargnants, des autres banques ou de la Banque nationale suisse. 

Enfin, des citoyens et citoyennes qui interviennent dans le fouillis financier monétaire.  C'est au gouvernement de créer l'argent et non à des individus qui possèdent personnellement des entreprises dont des banques.  Voilà comment mettre fin aux conflits d'intérêts qui ont contribué grandement à l'acuité de la crise financière de 2008 des banquiers et courtiers se sont empiffrés sur nos fonds de retraite et notre épargne bancaire tout en faisant perdre leurs maisons à des centaines de milliers de personnes.

Et dire qu'au Québec aucun parti politique n'a la hauteur pour voir ce genre d'initiative... c'est vrai que dans les colonies ont est toujours un peu en retard sur la modernité  - JosPublic

 30      Retour à la liste

5 juillet 2015: Jour du référendum Grec sur la dette de l'État et discours du Premier ministre

Près de 10 millions de Grecs inscrits sur les listes électorales étaient invités à voter dimanche dans 19 159 bureaux de vote à travers tout le pays. Et c'est le "non" qui l'a emporté, confirmant ainsi la position du gouvernement face à ses créanciers. Ce dernier se dit désormais prêt à de nouvelles négociations même si Berlin s'annonce déjà sans pitié, à l'image de son ministre de l'Economie qui a déclaré qu'Alexis Tsipras "a coupé les derniers ponts" avec l'Europe. Mais la négociation reprend le 6 juillet 2015 comme le souhaitait le gouvernement Grec.

 29                          Retour à la liste

 

La leçon du peuple grec à tous les peuples terrifiés devant l'oligarchie financière mondiale

Grèce: 61,21% des gens ont refusé l'offre des créanciers mondiaux qui leur était présenté lors d'un référendum dimanche le 5 juillet 2015. Redonner du sens au mot "politique". Pas la petite politique, celle de cour de récré à laquelle s'adonnent si souvent les (ir)responsables politicailleux, mais la politique au sens noble du terme, faite de convictions, d’engagement. Et de rapports de force. Voilà la réussite du Parti politique Syriza dirigé par Aléxis Tsipras, de son équipe ministérielle et d'une majorité de citoyens et citoyennes grecs qui acceptent le jeu de la démocratie et refusent l'entonnoir vers la dictature économique qui leur était offerte.

 28        Retour à la liste

Rafael Correa
Président de l'Équateur

 

Le président équatorien Rafael Correa propose l'implantation d'un salaire maximum!

Rafael Correa, le président équatorien, l'a annoncé: il propose d'instaurer un salaire maximum dans les entreprises privées et les entreprises de l'État. Le rapport entre le plus bas et le plus haut salaire pourrait être fixé de 1 à 20. L’AFL-CIO, une centrale de syndicats états-uniens, s’est livré en avril 2014 au jeu de la comparaison internationale du ratio entre la rémunération des grands patrons et la moyenne des salaires des employés.es. Voir le tableau des écarts salariaux impressionnants que certains dirigeants politiques voudraient bien voir revenir à des ratios plus équitables.

27                                                                Retour à la liste

Ronnie MOAS
Analyste financier

Un révolutionnaire à Wall Street est-ce possible ? Le cas de Ronnie Moas

Depuis la parution de son rapport sur l’éthique et la morale dans la finance, l’analyste de Wall Street Ronnie Moas a été propulsé sur la scène médiatique américaine. En mettant sur la liste noire de son Agence Standpoint Research des firmes comme Amazon ou Apple, pour des raisons éthiques, Moas ne s’est pas fait que des alliés parmi les traders et les gestionnaires de fonds. Dénigrement, menaces de mort et appels au boycott font partie de la réaction des "golden boys".

26 Retour à la liste

Le rapport sur le développement humain de 2013 de l'ONU nous fait découvrir des chiffres surprenants. Marc Vandepitte, philosophe belge a épinglé les plus remarquables de ces chiffres et nous fait voir qu'il existe de l'argent et l'expérience de plusieurs pays pour mettre fin à l'indigence dans le monde.

Répartition de la richesse, Solution des citoyens, Solutions économiques, Finance, Réglementation financière, crise des finances, solution à la crise économique, Crise financière et les solutions, Répartition de la richesse