MétéoPolitique

Moteur de recherche en page d'accueil

 

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Fiche: Économie & FinanceAnalyses et Opinions

Le coronavirus dévoile que l'Occident est gouverné par des financiers fous

Les Bourses mondiales ont vécu une semaine particulièrement difficile depuis le lundi 9 mars 2020. L'économie est désormais frappée de plein fouet.  Les conséquences sont déjà considérables.  Sommes-nous à l’aube d’une crise économique d’une ampleur comparable à celle vécue en 2008 ? Ou a une simple correction des marchés financiers ?  

 
 
 
 

Entrevue de Charles GAVE

 
 

Entrevue de Charles Gave à propos du krach boursier du 9 mars 2020 et de ses effets sur les finances et l'économie. Durée 10 minutes 45 s.

 
 

Le numéro un de l’ONU prône une action concertée
pour éviter une récession mondiale

 
 

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a exhorté le 15 mars 2020 les gouvernements du monde à travailler ensemble pour empêcher l’économie mondiale d’entrer en récession en raison de la propagation du nouveau coronavirus.

« Outre le fait qu’il provoque une crise de santé publique, le virus infecte également l’économie mondiale », écrit M. Guterres dans une tribune du quotidien portugais Publico.

La propagation du virus a perturbé les chaînes d’approvisionnement et provoqué la chute de l’investissement et de la consommation, conduisant à un « risque réel et croissant de récession mondiale », poursuit l’ancien premier ministre socialiste portugais.

« Aucun pays ne peut y faire face seul. Plus que jamais, les gouvernements doivent coopérer pour revigorer les économies, accroître l’investissement public, promouvoir le commerce et faire en sorte que les individus et communautés affectés par la maladie soient soutenus », souligne-t-il.

 

Antonio Guterres

 

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment averti que la gravité du ralentissement de l’économie mondiale dû à la pandémie liée au coronavirus dépendrait de la durée de celle-ci et des réponses apportées par les gouvernements.

L’institution doit publier en avril 2020 ses Perspectives économiques mondiales actualisées. Le Fonds prévoyait toujours une croissance mondiale de 3,3 % en janvier 2020, avant les perturbations mondiales liées à la pandémie : fermetures massives de commerces, restrictions de déplacements, annulation d’événements sportifs et culturels…

Début mars, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a prévenu que la croissance en 2020 serait inférieure aux 2,9 % de 2019, sans pouvoir « prédire de combien ».

Des instituts économiques privés ont évoqué la possibilité d’un fort déclin des économies américaine et mondiale, pouvant déboucher sur une récession mondiale.  

 

Source: Entrevue réalisée le 14 mars 2020 pour l'Institut des libertés par Planètes 360

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Mise à jour le 15 mars 2020

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  Selon l’économiste Nouriel Roubini : les surprises en économie que nous réserve 2020

Otage dans une guerre économique: Frédéric Pierucci, un directeur de division a été emprisonné par les États-Unis pour aider General Electric à acheter Alstom

  Fiche: Économie & Finance

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - FinanceAnalyses et Opinions - Haut de page