Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Finance - Économie et Finance

Le cas de l'Islande
à propos de la crise financière de 2007 à aujourd'hui

 

Crise économique de 2008: l'Islande décide de poursuivre les banquiers et en 2016 gagne en Cour Suprême (en Anglais)

L'Islande n'a pas suivi la même route que le reste de l'Occident.  Ils ont poursuivi les banquiers, obtenu une condamnation et du temps de prison à purger (d'un an à 5 ans 1/2).  En appel 9 banquiers ont été acquittés et maintenant la cour suprême a renversé l'appel et ils sont déclarés coupables et les peines d'emprisonnement ont été confirmées. En 2015, le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré que l'économie de l'Islande s'était remise de la crise de 2008 sans compromettre son soutien au bien être de la population, son système universel de santé et d'éducation.

07

Islande: enfin des banquiers en prison

L'ancien directeur général de la deuxième banque islandaise jusqu'à l'effondrement du secteur financier du pays en 2008 a été condamné à de la prison ferme.  Et bien d'autres dossiers attendent. Pourquoi l’Islande arrive-t-elle à envoyer les patrons de banques en prison, et pas les autres pays ? Y-a-t-il une explication locale ?

06

Olafur Ragnar Grimsson
Président d'Islande

Et s’il y avait une autre façon de faire face à la crise ?

Le jugement de cour est passé presque inaperçu. Mais il est de taille. Selon un tribunal de l’Association européenne de libre-échange, l’Islande avait le droit, lorsque ses banques se sont effondrées en 2008, de refuser de rembourser ses épargnants étrangers.

 
05

 

"Banksters" traqués: l'Islande frappe au coeur du mal en poursuivant les responsables de la crise financière

L'Islande passe aux actes pendant qu'ici au Québec, nous supputons toujours à savoir qui sera tenu responsable de la perte de 40 milliards $ de nos avoirs placés en 2008 dans la Caisse de dépôt et placement du Québec, sous la gouverne de l'inénarrable Henri-Paul Rousseau. Est-ce que la Caisse était oui ou non de connivence avec Coventry Inc., dont les dirigeants n'ont plus le droit d'opérer en Ontario, y aura-t-il des politiciens et politiciennes pour faire justice et donner un sens au mot imputabilité applicable à des financiers surtout lorsqu'ils sont en charge de sociétés d'État. L'Islande à cet égard devrait nous servir d'exemple

04

Geir Haarde
ex-premier ministre d'Islande

Enfin un politique devra répondre de ses gestes... politiques! Procès de l'ex-Premier ministre islandais Geir Haarde

20 septembre 2011 - Il avait participé à la privatisation des banques en Islande. Néolibéral convaincu, il avait choisi la déréglementation et la financiarisation de l'économie. Lorsque la crise financière de 2008 s'est présentée, il a laissé les banques faire faillite. C'est ce qu'on lui reproche. Aujourd'hui le président islandais pose des questions très pertinentes à l'Union européenne, qui a soutenu des clients pris dans la faillite des banques privées et qui insistait pour que l'Islande rembourse les clients ayant perdu leur pari dans des banques comme IceSave

03

Islande: démocratie renouvelée. Rédaction d'un nouvelle constitution islandaise en mode participatif

11 juillet 2011 - Les révolutions sociales se suivent et ne se ressemblent pas en Islande. La preuve: après la chute du gouvernement, sous la pression du peuple et dans la foulée de la crise financière de 2008 qui a passablement affecté le pays, les Islandais font aujourd'hui une énième fois dans l'originalité. Comment? En écrivant la nouvelle constitution du pays collectivement et en ligne

02

Olafur Ragnar Grimsson
Le président d'Islandes

 

11 avril 2011 - Référendum en Islande: et paf, seconde torgnole à  la finance mondiale! Près de 60% de « non » sans condition ! Après une première claque retentissante en mars 2010, nos volcaniques amis islandais ont réitéré par référendum, le samedi 9 avril 2011, à la finance internationale et à leur gouvernement, leur refus de payer les pots cassés de la Grande Crise. Ou plus précisément ceux de la brochette d'imprudents clients anglais et néerlandais lors de la faillite de la banque Icesave en 2008. La population islandaise persiste et signe : pas question d'éponger les pertes d'une banque privée avec des fonds publics

01

Le rapport sur la crise financière en Islande pointe des "négligences flagrantes"

13 avril 2010 - La commission d'enquête sur la crise financière de l'automne 2008 en Islande a rendu public lundi 12 avril 2010 son rapport. Il pointe des «négligences flagrantes» de la part de l'ancien Premier ministre, de l'ex- gouverneur de la Banque centrale et plusieurs autres anciens responsables