Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Science - Découvertes

Une invention chinoise
Une imprimante à l'eau et du papier réutilisable ?

Il était une fois l’encre invisible avec laquelle les adultes et les enfants s’amusaient à faire des blagues et se moquer des amis. Personne n’a jamais pensé, cependant, que le même processus chimique pourrait être utilisé pour protéger l’environnement et faire quelque chose de bon pour la planète, du moins jusqu’à aujourd’hui. La méthode, mise au point par un groupe de chercheurs asiatiques, permettra d’imprimer sans utiliser d’encre. Le texte est supprimé dans les 24 heures et la carte peut être recyclée.

 

Utilité de l'invention

«Le coût élevé des cartouches d'encre invite à l'innovation» déclare le co-auteur de la recherche, Sean Zhang, un professeur de chimie de l'Université de Jilin en Chine ( 01 ). Les résultats des travaux à propos de l'imprimante ont été publiés par le journal Scientifique Nature Communication, le 28 janvier 2014. ( 02 )

Voilà une innovation qui peut aider à combattre l’une des grandes pollutions, l’encre et l’un des principaux problèmes environnementaux, la déforestation. Les statistiques disent en fait que 40% du papier de bureau atteint la poubelle après une seule utilisation.

Selon l'Agence états-unienne de la protection de l'environnement
seulement aux États-Unis, en 2011, on a rejeté aux déchets plus de 70 millions de tonnes de papier et carton fin. ( 03 ) Selon la Swedish Forest Industries Federation la consommation totale de papier dans le monde représentait 400 millions de tonnes métriques en 2012. ( 04 )

Le professeur Zhang explique que son équipe a posé un jalon dans la décroissance de la consommation du papier avec son "imprimante à jet d'eau de réécriture sur papier" puisqu'elle peut imprimer et effacer l'écriture à plusieurs reprises. Il ajoute que «nous nous savons tous devant plusieurs problèmes. Trois de ces problèmes sont la crise de l'énergie, le réchauffement climatique et la détérioration de notre environnement. Ces trois problèmes sont causés par un facteur principal, la déforestation, et le gaspillage dans l'utilisation du papier contribue grandement à cette déforestation. »

L'invention

Développé par des chimistes de l’Université de Jilin, dans une des provinces de Chine, cette imprimante révolutionnaire utilise réellement l’eau à la place de l’encre classique, avec l’avantage que dans les 24 heures, le papier est blanc à nouveau et peut ensuite être réutilisé. En fait il change de couleur pendant qu'il est humide. Le papier est fabriqué avec des teintures qui sont invisibles une fois sec, mais révèlent des couleurs lorsqu'il est mouillé. L'eau agit comme une clef pour la teinture, ouvrant des molécules fermées et incolores lorsqu'elle est présente pour déclencher la coloration.

La merveille, dans ce cas, n’est pas dans l’imprimante, mais dans un papier spécial qui est traité avec un produit chimique spécial (le oxazolidina). Le papier, en contact avec l’eau, est coloré pour une période d’environ 22 heures fournissant, selon les chercheurs, une rédaction claire à un coût égal à un centième par rapport à celle des imprimantes de même qualité à jet d’encre. Sans perte de qualité et de solidité du papier. Et pourquoi pas, avec d’importantes économies pour les entreprises.

Les tests ont démontré que chacune des feuilles peut être réutilisée 50 fois. Les chercheurs utilisent une imprimante standard dont les cartouches sont rechargées avec de l'eau normale. Ils démontrent aussi que la propriété du papier permet l'utilisation d'une plume remplie d'eau, qui enregistre l'écriture de la même façon. 

Selon l’étude, le papier est absolument sûr, mais des tests de laboratoire sont en cours pour identifier s'il y a une toxicité possible, une amélioration de la densité de la couleur et une constance dans la qualité du papier.

Lan Sheng, doctorant de l'université Jilin fait l'expérience avec une plume à l'eau

Parce que le papier est réutilisable et l'eau moins chère que l'encre, le chercheur affirme que ce genre d'impression devrait représenter 1% du coût de l'imprimante à encre traditionnelle. Malgré que nous sommes dans l'âge de l'électronique, les gens préfèrent encore lire sur du papier que sur un écran. Voilà une invention qui a bien des qualités.

Source: La version anglaise de ce texte a été publiée originalement sur Txchnologist. un magazine digital de GE

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 8 février 2014

  Pour faire parvenir ce texte à d'autres :  

 

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

 

Notes & Références encyclopédiques:

01

Sean Zhang, un professeur de chimie de l'Université de Jilin en Chine - Sur State Key Laboratory of Supramolecular Structure and Materials, Jilin University

Retour au texte

02

Les résultats des travaux à propos de l'imprimante ont été publiés par le journal Scientifique Nature Communication, le 28 janvier 2014

Retour au texte

03

Selon l'Agence états-unienne de la protection de l'environnement seulement aux États-Unis, en 2011, on a rejeté aux déchets plus de 70 millions de tonnes de papier et carton fin.

Retour au texte

04

Selon la Swedish Forest Industries Federation la consommation totale de papier dans le monde représentait 400 millions de tonnes métriques en 2012.

Retour au texte

Retour à : Plan du site - MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Science - Découvertes - Haut de page