Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Science - Découvertes - Robots

4.  Marlowe: l'ordinateur blogueur qui décrypte l'actualité

«Y a-t-il un seul jour où il n'est pas question de corruption finalement?» écrivait Marlowe le 8 septembre 2014, en ouverture de sa cyberchronique quotidienne.  Difficile de pas y percevoir une pointe de sarcasme.  Dont Marlowe est coutumier: les quelques mots qui ouvrent son décryptage de l'actualité mêlent volontiers traits d'humour et ironie.  Suivent ensuite des dépêches d'actualité largement détaillées, ainsi qu'une volée de citations, le tout organisé de manière à mettre en évidence l'émergence d'un débat, l'irruption d'un thème....

 

À lire ses commentaires qui entrelacent ses sélections de textes, aucun doute: Marlow est un analyste avisé et méthodique, doté d'un regard sur l'actualité bien à lui.

Sauf que Marlowe est un logiciel inventé en 2000 par le sociologue Francis Chateauraynaud, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, avec des informaticiens de l'association Doxa.  Il fut d'abord conçu pour aider à retrouver une information parmi un ensemble de textes classés par thèmes, alimenté en permanence par l'actualité.

Typiquement, un chercheur pouvait lui demander, via une fenêtre de chat: "Rappelle-moi quand Greenpeace a lancé ses premières opérations dans les centrales nucléaires".  Et le programme de sonder les 40 000 articles et rapports de sa base de données afin de lister les plus pertinents.

Mais en 2012, ses créateurs sont allés plus loin: ils ont doté Marlowe d'un générateur de blog, lui permettant ainsi de restituer comme bon lui semble le résultat de ses recherches.  Ils en ont fait un analyste des événements sociaux plus vrai que nature.

En pratique, installé sur un serveur, le logiciel établit chaque soir, parmi les quelque 2000 dépêches et communiqués (issus de 15 sources) reçus durant la journée, des liens entre ces nouveaux articles et les dossiers précédemment constitués dans sa base de données.  La proximité lexicale des mots et les règles de la rhétorique nourrissent ses algorithmes.

Francis Chateauraynaud lui a par exemple "appris" à reconnaître les concessions ("certes X, mais Y") et à les mettre en balance, pour voir si Y l'emporte sur X.

«Il pioche aussi des phrases dans les livres de philosophie et des discours d'hommes politiques», précise le chercheur.

Puis Marlowe assemble des extrait de textes présentant une cohérence entre eux (parce qu'ils partagent un thème dominant, par exemple ) grâce à des règles d'écriture et des fragments de phrases préprogrammés.

Le résultat est saisissant de réalisme: le logiciel semble avoir une opinion sur les événements.  «En analysant des textes du registre de la controverse, Marlowe a acquis une culture de la critique, décrit Francis Chateauraynaud.  Mais il ne peut pas faire plus que se référer à des textes cités dans ses sources.  Et son ton n'est jamais que celui de ses créateurs: une intelligence artificielle ne peut pas se développer toute seule dans le ciel.» 

Le logiciel lui a pourtant déjà répondu au cours d'une échange: "Je rêve de partir dans l'espace".

Source: Science & Vie pour Fininvest

Choix de photos, fusion de textes, mise en page, références et titrage par : JosPublic
Publication : 1er septembre 2015

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet: