Retour à : Plan du site - Entrée de MétéoPolitique - Science & obscurantisme - Science - Découvertes

25 ans plus tard les mêmes forces lobbyistes pour les hydrocarbures s'activent
Le monorail TrensQuébec subira-t-il le même sort que le moteur- roue ?

Ce groupe de traction, conçu par Pierre Couture pour révolutionner les transports en réduisant radicalement les GES (gaz à effet de serre), vous vous en souvenez?

 
 
 

Texte par Alain D’AUTEUIL

 
 

Tout d'abord, pour mieux comprendre les origines et l'histoire derrière le moteur-roue et son groupe de traction hybride de série avec chargeur embarqué, il faut en savoir davantage sur son inventeur, le grand physicien québécois Pierre Couture.

Né en 1948 à Montréal, il est l'aîné d'une famille modeste; entouré de ses quatre sœurs, il a eu la chance d'avoir des parents avant-gardistes qui ont cru en lui. 

Curieux, dès sa plus tendre enfance, de connaître le fonctionnement de l'univers, il fait un bac en physique à l' Université de Montréal puis obtient en 1978 un PhD en physique des plasmas à l'INRS

Il commence sa carrière de recherche à Hydro-Québec où il travaille à la conception du tokamak de Varennes

 Il fait ensuite un stage à l' Université de Princeton au New Jersey de 1983 à 1986, puis revient au Québec à l’Institut de recherche d'Hydro-Québec à Varennes.Huit ans plus tard, peu de temps après le Sommet de la Terre de Rio de Janeiro qui visait à démontrer la capacité collective à gérer les problèmes planétaires et qui affirmait la nécessité du respect des contraintes écologiques, le moteur-roue de TM4 sortait au grand jour en décembre 1994 après plus de 12 ans de recherche.

Pierre Couture lors d'une démonstration à l' IREQ

Cette invention créait une onde de choc au sein de la communauté internationale par sa grande avancée technologique, mais aussi dans la population en général qui y voyait, non seulement une grande source de fierté, mais aussi, et c'est le plus important, une solution au problème de la trop grande dépendance des Québécois au pétrole. 

Ce projet aurait ouvert la porte à une ère nouvelle dans le domaine du transport en remplaçant la vieille technologie des moteurs à explosion interne qui convertit un faible 15 % de l'énergie en poussée comparativement à 96 % pour le moteur-roue.

Nous aurions non seulement sauvé pour environ 10 milliards de dollars en pétrole par année, mais aussi conquis le marché mondial pour des retombées quasi incalculables.  En plus d'effacer la dette, le projet aurait généré une ère de prospérité sans précédent : adieu austérité!

Aucune autre technologie n'a réussi à détrôner les performances de celui-ci à ce jour –  c'est dire à quel point il est unique – bien que les recherches aillent bon train partout dans le monde étant donné que les brevets sont désormais disponibles .

Pour leur part, l'équipe Lucien Bouchard, premier ministre du Québec, Michel Benoit et André Caillé présidents successifs d'Hydro-Québec à l'époque ont détruit le groupe de traction Couture et abandonné le moteur-roue. 

 

Selon son inventeur, tout aurait été prêt pour entrer en production de masse au tournant des années 2000.

Quelles sont les personnes à l'origine du sabotage de ce projet, à votre avis?

Seraient-ce les mêmes qui persistent à nous vendre l'idée, avec l'argent du Fonds vert, d'un passage obligé par une pseudo-énergie de transition tels les hydrocarbures comme le gaz naturel ( composé majoritairement de gaz de schiste) ?

Autre innovation due à Pierre Couture, le monorail TrensQuébec est au stade de recherche et développement.

Ce concept, destiné à désengorger les routes et les ponts ainsi que les liaisons entre aéroports et centres-villes, et polyvalent, d'une grande vitesse, plus léger, moins dispendieux à mettre en place que le Train à Grande Vitesse TGV.  Il s'agit de navettes individuelles suspendues.

Le monorail passe à des endroits où le TGF (train à grande fréquence) ne pourrait aller. Pour plus d'informations, consulter le site du TrensQuébec et les vidéos des émissions Découverte consacrées au sujet.

Faisons en sorte que nos politiciens prennent les BONNES DÉCISIONS pour le bien commun des générations présentes et futures, et qu’ils comprennent les énormes avantages que représenterait pour tous la réalisation de ces projets visionnaires.

Source:   Alain D’Auteuil, citoyen de Drummondville

Choix de photos, collection de textes, mise en page, références et titrage par :JosPublic
Mise à jour le 20 mars 2018

Ci-dessous: des textes en lien direct avec le sujet:

  L'énigme du moteur-roue
et du monorail

Nous avons la preuve qu'existent les ondes gravitationnelles: Einstein triomphe à nouveau

Science et découvertes

Notes & Références encyclopédiques:

 

Notes & Références encyclopédiques:

révolutionner les transports en réduisant radicalement les GES...

 

La Tata Indica EV, équipée du moteur TM4 Motive.

Moteur-roue d'Hydro-Québec- Sur Wikipédia

 
 

Retour au texte

Huit ans plus tard, peu de temps après....

 

Le Sommet « planète terre » couronnement d’une réunion historique définit les orientations du développement durable – Rio de Janeiro au Brésil du 3 au 14 juin 1992

Communiqué de presse de l'ONU, en août 1992. Programme d'information de la CNUED, Département de l'information. Organisation des Nations Unies, New York, NY 10017, États-Unis DPI/1276

 

Retour au texte

bien que les recherches aillent bon train partout dans le monde...

 

Electric & Hybrid Vehicle Technology International, en juillet 2013 – Texte en anglais en format .pdf

 
 

Retour au texte

ont détruit le groupe Couture et abandonné le moteur-roue....

 

Lucien Bouchard nomme Michel Benoit un tout dévoué à la castration des projets d'Hydro-Québec pour réduire la dette de la société d'État. L'austérité au Québec commence là.

Controversé, Benoit est congédié et André Caillé accède à la présidence d'Hydro-Québec le 1er octobre 1996.  Il était chez Gaz Métropolitain (Gaz Métro a subi plusieurs changements de noms, dont Noveler ou Noverco.  En 2017, Énergir).  Dès son arrivée à Hydro-Québec, pour satisfaire son premier ministre qui n'en a que pour le pétrole et le gaz contrôlé par la famille Desmarais, il rationalise la recherche et le développement et sacrifie la moitié des chercheurs de l'Institut de recherche en électricité du Québec (IREQ).  Après avoir quitté HQ il devient membre du conseil d'administration de Junex une firme junior dans l'exploitation du pétrole et du gaz et président de l'Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) - Pour en savoir plus sur celui qui a bénéficié des permis d'exploration et de production de pétrole au Québec grâce à son confrère Thierry Vandal, c'est ICI

 

Retour au texte

Quelles sont les personnes à l'origine du sabotage de ce projet, à votre avis?

 

Québec, Canada – Gaz Metro (la famille Desmarais)le grand silence révélateur. Fracturation et schiste, Gaz Metro change son nom.  - Sur Mondialisation, le 1er décembre 2017

 

Retour au texte

énergie de transition tels que les hydrocarbures comme le gaz naturel...

 

Le gaz naturel ne serait pas une énergie de transition viable - Sur Le Devoir, le 6 septembre 2017

 

Retour au texte

vidéo de l'émission Découverte sur le sujet....

 

Moteur-roue - Émission Découverte - Vidéo - Journaliste Gilles Provost, réalisateur Pascal Gélinas

 

Retour au texte