Retour à : Plan du site -  Entrée de MétéoPolitique - Société - Communication



 

Communications
Analyses et Opinions

 

Liste des
auteurs et auteures:

ANDREWS, Lori

ANTHEAUME, Alice

BAILLARGEON, Normand

BÉNILDE, Marie

BERGERON, Carl

BERNIER, Marc-François

CARDON, Dominique

CARR, Nicholas G.

CASSIVI, Marc

CHARBONNEAU, François

CHITOUR, Chems eddine

CLICHE, Jean-François

CORRIVEAU, Raymond

DAMON, André

DUBÉ, Catherine

DELA PORTE, Xavier

DESPLANQUES, Anne Caroline

DESJARDINS, David

DUHAMEL, Pierre

EUDES, Yves

FALHUN, Olivier

FOGLIA, Pierre

FRANK, Cyrille

GAUTHIER, Patrick

HAYEUR, Gaëtan

HOBBS, Andrew

JODOIN, Simon

KAUFFMANN, Sylvie

KENNAN, Stéphanie

KYROU, Ariel

LAGACÉ, Patrick

LAPOINTE, Pascal

LEDIT, Guillaume

LESTER, Norman

MANACH, Jean-Marc

MANJOO, Farhad

NAGATA, Kai

NIMAN, Michael I.

PAYET, Thomas

PHILLIPS, Peter

PROULX, Steve

SCHIFFRIN, André

SUSSAN, Rémi

STIEGLER, Bernard

VON HESSEN AM RHEIN, Hildegard

 

 

Google fait disparaître les sites en marge des grandes publications et qui surtout pensent à gauche du spectre politique

Les preuves de censure exercée par Google envers les sites d’enquête indépendante qui publie une narration des événements qui ne concorde pas avec celle du gouvernement ou dont l’éditorial est à la gauche du spectre politique continuent de s’accumuler.   Un nombre croissant de sites web ont confirmé que leur recherche de « fréquentations » sur Google a plongé au cours des derniers mois, ajoutant aux preuves déjà existante que, sous le couvert d'une campagne contre les «fausses nouvelles», Google a mis en œuvre un programme systémique et généralisé de censure

    SussanR            Retour à la liste

Rémi SUSSAN
Journaliste

Est-ce vraiment la fin du code de programmation en informatique ?

Pour beaucoup, l’art de la programmation est le sésame nécessaire à la compréhension du monde moderne… et à un emploi bien rémunéré.   Le fameux débat autour de l’apprentissage du code à l’école en est d’ailleurs l’illustration la plus évidente.   Et si les jours du « codeur » étaient comptés ?   C’est la question que pose le journaliste Jason Tanz dans un récent article de Wired au titre provocateur : « Bientôt, nous ne programmerons plus les ordinateurs, nous les dresserons comme des chiens ».

Desjardins,D       Retour à la liste

David DESJARDINS
Chroniqueur

Tous les textes de David Desjardins sur cette partie du site

  • Médias en 2016 au Québec: des semeurs de haine

  • Internet rend-il bête? Noui !  Par contre tout s'érode

  • Un animateur radio comme les autres

25     Retour à la liste

La planche de salut des médias en papier: la provocation ?

La manipulation de l'information ne date pas d'hier mais des nouveaux outils sont maintenant au service des propagandistes. Les couvertures de quotidiens et de magazines sont devenues provocantes à souhait. Président gay, seins nus, avions lubriques. Les entreprises de presse font de la surenchère pour contrer l'information sociale et augmenter leurs profits...

10       Retour à la liste

Stéphane BAILLARGEON,
Raymond CORRIVEAU, Marc-François BERNIER, Pascal LAPOINTE,
Alice ANTHEAUME,
André Schiffrin

Désinformer pour atteindre les objectifs politiques des propriétaires de médias.

Est-ce que cela existe au Québec? Oui! Tout comme la guerre des médias. Sans être le seul, Quebecor a un bilan éthique et démocratique entaché. Il y a des changements profonds à apporter dans le traitement de l'information par les grands groupes médiatiques. Il faut se méfier de cette crise des médias qui sur le plan financier n'en est pas une

 

05  Retour à la liste

Par Peter PHILLIPS et Andrew HOBBS

 

États-Unis : l’hyper-réalité d’une presse commerciale en pleine décadence. Le Québec en mode mimétisme

Le genre médiatique dominant aux États-Unis est représenté par des commentateurs radio comme Rush Limbaugh ou télé comme Glen Beck. Ils ne cherchent pas à comprendre le monde et à le faire découvrir au public, mais à exciter des passions, et en premier lieu la haine. Ce journalisme de l’irrationnel convient aux médias commerciaux parce qu’il fidélise le public dans un état émotionnel qui le rend vulnérable à la publicité. Il sert aussi à défendre l’idéologie du système économique dont les grandes holding médiatiques sont le produit. Le Québec reproduit par mimétisme ce genre de média-poubelle

04  Retour à la liste

Pierre-Karl Péladeau et
Brian Mulroney

Manipuler le bon peuple par une télévision éditorialiste à la sauce états-unienne. Péladeau Harper Mulroney. Laver le cerveau des canadiens

Le virage éditorial du Journal de Montréal, du Journal de Québec et la création de Sun/TV News s'inscrit dans un plan d'action politique consolidant des intérêts commerciaux et une vision minimaliste du rôle de l’État et détruire les conditions de travail des uns pour s'acheter une Porche de plus

03  Retour à la liste

Pierre DUHAMEL
Journaliste et bloggeur

Les faux scandales du Journal de Montréal

Le procédé est toujours le même. Sous la rubrique «Où vont vos impôts ?», le Journal de Montréal débusque le scandale et identifie les «fonctionnaires» qui abuseraient de l'argent public. À croire qu'un déficit de 4,3 milliards de dollars s'expliquerait par des comptes de dépenses inappropriés

02  Retour à la liste

Par Michael I. NIMAN
Professeur de journalisme

Journalisme et presse aux États-Unis aujourd’hui : triste bilan

Plusieurs grands quotidiens ont fait faillite aux États-Unis sans être remplacés. Ce mouvement ne semble pas devoir s’arrêter. Faut-il craindre la fin du journalisme professionnel et s’en lamenter ou, au contraire, se réjouir de la mort d’un modèle économique qui, depuis des décennies, a privilégié la rentabilité et le profit sur l’investigation et la contestation

12       Retour à la liste

Bernard STIEGLER
philosophe et directeur de l'Institut de Recherche et d'Innovation (IRI, Centre Pompidou)

Tous les textes de Bernard Stiegler sur cette partie du site

  • La robolution: 80 % des moins de 25 ans en 2016 n’auront bientôt plus aucune perspective d'emploi

  • L'avenir du travail contributif

  • La crise comme opportunité d’innovation

  • L'accès à l'information ou le logiciel libre, c'est quoi ?

 

36      Retour à la liste

 

La vérité scientifique ne fait pas le poids devant la nouvelle titillante

Je sais par expérience que le mot "scientifique" dans le titre aura empêché les 2/3 des internautes sur MétéoPolitique de lire le texte ci-dessous. La décision se prend sur un coup de coeur et c'est l'image et le titre qui décide de tout.  Puisque en 2016 l'information est à 90% une entreprise commerciale à 5 % une entreprise idéologique corporatiste, il reste 5 % de pure information qui tient compte de la science, de la grande politique (et non de la politicaillerie) et de la vérité des faits.  Pour l'individu curieux qui veut jouer son rôle de citoyen ou citoyennes, s'informer avec rigueur devient donc un parcours à épreuves. Dans son chemin, l'intervention des publicistes, des relationnistes publique, de rédacteurs corporatistes et de journalistes.   Voici donc un texte d'un journaliste scientifique et d'un biologiste qui tentent de faire le tour de la question.

33Retour à la liste

 

L'image de marque du Parti Québécois est en danger

Suite à la démission de Pierre-Karl Péladeau de la direction du Parti Québécois regardons, avec l'oeil de la mise en marché ou du marketing comme le nomme Stéphanie Kennan, l'impact de cette décision sur le produit et la marque qu'est le Parti Québécois pour tout publiciste de métier.   Ce texte aidera les autres à mieux comprendre la façon très déplaisante qu'ont les spécialistes de la communication de considérer l'être humain et ses organisations en tant que pâte à modeler.   Entre leurs mains nous sommes des cibles sur lesquelles ils et elles tirent avec leurs armes de propagande

32Retour à la liste

 

Fuite de Panama: 11,5 millions de dossiers et son nom n'apparaît pas. Pourquoi voit-on Vladimir Poutine à la une des médias ?

George Soros aurait financé la fuite des documents provenant d'une firme d'avocats panaméenne!   Les journaux occidentaux associent Vladimir Poutine aux éludeurs fiscaux pourtant son nom n'apparaît dans aucun des 11,5 millions de documents.   Soros le vieux révolutionnaire de la droite états-unienne étend ses basses oeuvres, mais certains chroniqueurs ne s'y sont pas laissés prendre.   C'est le cas ici de Von Hessen am Rhein du site boulevard Voltaire qui nous explique: «Ce qui m’a fait sourciller sont les « unes » de ces journaux…   D’abord, je n’y prête qu’une oreille distraite.   Lorsque j’entends que l’affaire commence par un « lanceur anonyme d’alertes », ma première réflexion est : « Que c’est bizarre.    Généralement, les lanceurs d’alertes ne cachent jamais leurs noms. »   Puis, cris et chuchotements, indignations globalisées, les cris d’orfraie sont de sortie ! » 

35

Disparition de la classe moyenne grâce au numérique

Xavier de La Porte, pour France Culture, nous fait visiter "Silicon Valley" un lieu mythique contrôlé par les bonzes de la technologique. Leur façon de faire et leur vision des relations humaines s'étend sur leurs travailleurs et travailleuses comme la peste. Comment expliquer qu'ils ont un emploi mais pas de logement pour y vivre. Un dossier à explorer

31Retour à la liste

Farhad MANJOO
Journaliste

Tous les textes de Farhad Manjoo sur cette partie du site

  • Le paradoxe Wikileaks. La transparence radicale est-elle compatible avec l'anonymat total?

 

30Retour à la liste

À quoi peut bien servir Twitter?

J’aimerais vous faire partager une petite réflexion sur l’indignation à l’heure de twitter, réflexion qui m’est venue à la suite d’un modeste succès qu’une de mes idées a remporté dernièrement sur les réseaux sociaux. Mais je dois auparavant vous mettre en garde. L’histoire se termine mal et je vais finir en vous insultant. Texte de François Charbonneau... Commentaire de JosPublic: Voici l'expérience de deux amateurs de la twittosphère déçus. En voulant rejoindre des professeurs par Twitter, les auteurs ont oublié le fait que les professeurs qui ne sont pas de là génération des "Petites Poucettes" comme les nommes affectueusement Michel Serres et qui ne sont pas inquiet si leurs biberons électroniques ne buzz pas durant 1 heure...ici pour la suite

29Retour à la liste

 

Un faux journaliste états-unien décapité? Que le vrai James Foley se lève!

De mieux en mieux, ou de pire en pire, c’est selon. Pour tous ceux qui ont appris à prendre leurs distances vis-à-vis des grands shows médiatiques orchestrés par la machine de guerre états-unienne, la mise en scène de l’égorgement ‘’public’’ d’un journaliste américain était plus que probable quand on connait le contexte de l’évènement. De probable, la supercherie devient une évidence après un examen plus sérieux de la vidéo de la ‘’mise à mort’’ de James Foley.

28Retour à la liste

Chems eddine Chitour
Professeur émérite École Polytechnique d'Alger, ex-professeur associé à Toulouse

 

Obtenir votre consentement: cela se fabrique!

La surveillance sécuritaire et le formatage des esprits par la télévision ont encore de beaux jours devant eux. À l'avenir le nouveau joueur sera l'Internet, et l'addiction volontaire des personnes aux nouveaux médias. Chems eddine Chitour nous invite à le suivre dans son analyse de la "fabrique du consentement" par les médias et la publicité que l'on retrouve sur tous les supports médiatique qui joue un rôle capital dans la « panurgisation » du monde. Pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible, l'industrie de la Communication s'y emploi ardemment.

27   Retour à la liste

NormandBAILLARGEON
Écrivain, journaliste, professeur, chroniqueur

Tous les textes de Normand Baillargeon sur cette partie du site

  • Même mort, Desmarais intervient dans ses journaux!

  • La commission Creel et le viol des foules

  • France ou Québec, un savoir-être déraciné. Les remords d'un jeune journaliste et l'accélérateur de conformisme

  • La désinformation et la guerre des médias existe-t-elle au Québec?

  • L'échelle de Scolarius

26Retour à la liste

Des publicités de Danone pédalent dans le yaourt après avoir menti sur la teneur du produit. Des millions $ sont remboursés aux consommateurs et consommatrices

Date limite pour soumettre les réclamations
Veuillez transmettre votre Formulaire de réclamation complété et signé, ainsi que les pièces justificatives requises, avant le 27 août 2013
.    Après la France, le Royaume-Uni, l'Europe, le groupe laitier ne mettra plus en avant au Canada, les bénéfices supposés pour la santé de ses produits Activia et Actimel.    Danone a donc versé des millions en pénalité, dont 21 millions de dollars, pour solder le litige avec l'administration aux États-Unis.    Ce faisant, le géant du yaourt mettra un terme aux enquêtes menées par la FTC et les autorités judiciaires de 39 États

23 Retour à la liste

L'agent de relations publiques, le propagandiste ou le communicant, un nouvel ennemi public?

Éducation, service public d’information et vie politique : trois piliers de la société, où, semble-t-il, le communicant continue d’imposer sa loi. Il n’y a pas de hasard. Le communicant triomphe au milieu du confort et de l’indifférence. Mais il suffit que la communauté politique traverse une crise profonde et exige de lui de l’intelligence et de la résolution dans les actes pour que son impuissance se dévoile, par Carl Bergeron.

23Retour à la liste

Lori ANDREWS
professeur de droit à Chicago

Votre profil Facebook ou Google pourrait nuire à votre crédit. Vies privées à vendre: les médias sociaux ne se gênent pas

« On peut vous refuser une assurance en raison d’ une recherche effectuée avec Google sur un type de maladie. On peut vous donner une carte bancaire avec une limite de crédit plus basse, non pas à cause de vos antécédents de crédit, mais en raison de votre race, sexe ou code postal ou des types de sites Web que vous visitez. »

 

22  Retour à la liste

Simon JODOIN
Chroniqueur

L'information cliché

Faire de la politique autrement? - Changer notre manière de la consommer? Impossible sans que le médiaspectateurs et émetteurs le veuille vraiment et fasse l'effort de dépasser l'interprétation caricaturale qu'il se fait de la vie en société

 

34   Retour à la liste

 

Wikipédia et la démocratisation du savoir, un outil par et pour tous

Nous assistons à une démocratisation du savoir comparable à celle qui suivit l'invention de l'imprimerie. A l'époque, l'élite qui lisait et rédigeait les livres accusait l'imprimerie de multiplier les erreurs par l'impression mécanique et de noyer le talent dans la masse des publications. Aujourd'hui, l'encyclopédie contributive remet en cause ceux qui prétendent mieux connaître individuellement un sujet qu'une collectivité de chercheurs discutant entre eux

21             Retour à la liste

Marc CASSIVI
Chroniqueur

La radio des barbares débarque à Montréal. Craindre le pire...

RNC Media propriétaire entre autres de CHOI FM à Québec ( Radio X ), souhaite que la licence d'exploitation de Planète Jazz (91,9 FM) soit modifiée afin de créer une nouvelle chaîne de radio «parlée» à Montréal. On ne peut s'empêcher de craindre le pire. Parce que l'on a pu entendre, souvent, le pire

20        Retour à la liste

 

Posséder un produit Apple et entrer en religion. La pomme de Steve Jobs et la vision sociale de l'homme

Deux mois après la mort de son légendaire fondateur, Apple se cherche un avenir. Mais la firme peut-elle continuer à revendiquer sa part dans la contre-culture américaine à l’heure où ses produits inondent les marchés ? N’est-elle pas devenue le parfait exemple d’une nouvelle forme de capitalisme qui cherche à imposer sa puissance en enfermant ses clients dans un système technologique totalitaire ? Retour sur une idéologie à la lumière ombragée de la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson.

19  Retour à la liste

Les ONG sont des entreprises habillés en Mère Teresa et les journalistes ne les voient pas

Les ONG sont de plus en plus obligées de séduire les journalistes pour mettre en avant leurs actions sur le terrain. Les échanges entre ONG et journalistes en deviennent parfois ubuesques

18  Retour à la liste

Kai NAGATA
Journaliste de télévision

 

Pourquoi j'ai quitté mon emploi de journaliste

Le chef du bureau de CTV à Québec analyse les raisons professionnelles et personnelles ayant influencé sa prise de décision. En même temps, il pose un regard décapant sur le monde des médias et de la politique. Un texte important pour ceux et celles qui veulent mieux connaître le monde de la télévision et qui se questionnent à savoir qui prend les décisions de publier ou non une nouvelle, pourquoi et selon quelle règle. En même temps, ce texte nous présente la vision d'une personne dans la jeune vingtaine qui nous fait espérer qu'il y aura une bonification du politique dans la gestion l'espace public

17  Retour à la liste

Steve PROULX
Journaliste et chroniqueur

Tous les textes de Steve Proulx sur cette partie du site

  • À qui profite cette foutue objectivité journalistique!

  • Le pouvoir de l'illisibilité

 

16  Retour à la liste

Dominique CARDON
Auteur-Chercheur CNRS

Internet: un vrai lieu d’interaction politique ? Entrevue avec Dominique Cardon

Le débat politique sur internet. Texte éclairant pour toutes personnes utilisant l'internet pour s'informer, débattre, militer dans des parties politiques, groupes associatifs, communautaires ou populaires.

 

15  Retour à la liste

Sondages d'opinion: est-ce fiable?

On ne sonde plus l’opinion publique comme avant. Les volontaires sont recrutés sur le Web et payés pour répondre aux questions. La marge d’erreur ? Disparue ! L'Opinion publique existe-t-elle vraiment?

14  Retour à la liste

France ou Québec, un savoir-être déraciné. Les remords d'un jeune journaliste et l'accélérateur de conformisme

Les médias sont censés porter la pensée critique et la diversité des points de vue sur le monde. Enfin, idéalement. L'impératif éthique fondamental de la presse libre inviterait à élargir sans cesse les choix et les possibilités, pas à les confisquer pour soi-même pour subtiliser la vulgarité à la vulgarisation.

13  Retour à la liste

Vous êtes pas tannés de payer bande d...Internautes ?

Bell, Vidéotron, Rogers pressurisent toujours le Conseil de la Radio-Télévision du Canada CRTC pour nous augmenter la facture d'accès à l'internet.

11  Retour à la liste

Cyrille FRANK
Journaliste à l'Observatoire des médias

Tous les textes de Cyrille Frank sur cette partie du site

La pauvreté de l’information politique

  • Parler de température! Rien d'autres à dire?

  • Comment la course à l'attention renforce la société de l'ego

  •  

    09  Retour à la liste

    Patrick GAUTHIER, Steve PROULX, Pierre FOGLIA, Stéphane BAILLARGEON,
    chroniqueurs

    Écrire: le pouvoir de l'illisibilité

    L'intello trouvera un texte jargonneux beaucoup plus crédible que le même texte rédigé avec un souci de simplicité. Il faut une formation collégiale pour lire les textes des journaux du Québec, Le Devoir s'avérant un peu plus exigeant que la moyenne. De là à comprendre le contenu des textes, c'est autre chose!

     

    08  Retour à la liste

    Big Brother n'existe pas, il est partout

    Entretien avec Ariel Kyrou et retour sur son ouvrage "Google God". Un dieu spinozien avec lequel nous entretenons des relations ambiguës. Face à ce Dieu Google, préserver “l’imprévisible et des sources de poésie”

    07  Retour à la liste

    Le site internet Wikileaks, malgré les attaques cyber du gouvernement états-unien dévoile des milliers de correspondances diplomatiques rédigées par des diplomates, des ambassadeurs et des hauts gradés des armées. Les premiers messages ont été rendus publics le 28 novembre 2010

    06  Retour à la liste

    André SCHIFFRIN
    Écrivain et Éditeur

    Médias — La crise? Quelle crise?

    Internet, la baisse des revenus publicitaires, le prix du papier... Même les «demandes irréfléchies» de ses premiers artisans ont été montrées du doigt pour expliquer la crise qui secouerait les médias depuis quelques années. Toutefois, selon l’éditeur André Schiffrin, la seule cupidité des nouveaux magnats de la presse est à blâmer

    01   Retour à la liste

    Nicholas G. CARR
    Auteur et journaliste États-unien

    L'ère de la pensée pataugeuse. L'internaute: stupide ou hyperactif

    Notre utilisation de l'internet change nos cerveaux, et pas forcément pour le mieux, soutient en entrevue Nicholas Carr dans son récent essai The Shallows - What the Internet Is Doing to Our Brains. Les distractions en ligne nous habitueraient à mieux jongler avec les idées, mais aussi à penser de façon plus superficielle. Entre un courriel, deux gazouillis et une vidéo de singe qui urine, sommes-nous condamnés à naviguer à la surface des idées?